Qu’est-ce qu’une organisation apprenante ?

Une organisation apprenante fait référence à tout organisme humain qui utilise certaines pratiques pour constamment évoluer. Il peut donc s’agir d’une entreprise ou même d’une association. On rencontrera également les appellations d’équipe apprenante, de smart entreprise ou encore d’entreprise intelligente. Pour un petit exemple, au sein de la vie d’une entreprise, tous les membres sont amenés à y participer. L’échange de connaissances est donc crucial. On transmet nos connaissances et en échange, on en reçoit de la part des autres membres. Qu’est-ce qu’une organisation apprenante en réalité et quels sont ses impacts ? Voici donc ce qu’il y a à savoir.

Organisation apprenante : c’est quoi exactement ?

Pour commencer, les origines de l’organisation apprenante date des années 90. La question posée est : comment apprendre ? La réponse se base sur le principe d’assimilation que l’on peut retrouver chez l’Homme et particulièrement chez l’enfant. C’est en effet de cette façon que ce dernier apprend. Aujourd’hui, on a fait de ce modèle un concept. Plus qu’un outil de management, c’est devenu un moyen de faire participer tous les acteurs dans le but de faire progresser l’organisation mais aussi les acteurs eux-mêmes. Par rapport à un système bureaucratique, c’est un véritable conseil en conduite du changement. Personne n’est exclu et la hiérarchie est beaucoup moins flagrante.

Si l’on convertit cela au niveau d’une entreprise, cela signifie qu’elle apprend d’elle-même et en tire des bénéfices. Par ailleurs, les produits de nos jours sont de plus en plus éphémères et cette dernière doit alors sans cesse innover et revoir sa gestion. En mettant tout le monde au cœur de la réflexion, l’organisation apprenante se veut comme un moyen modulable, efficient et rapide pour y parvenir afin de devancer la concurrence. Le staff devient alors une véritable équipe qui réussit ensemble ou alors échoue ensemble mais peut progresser à l’avenir en ne répétant pas les mêmes erreurs.

Comment ça marche ?

Une organisation apprenante tourne autour de la connaissance, du savoir. Elle peut alors en faire naître, en assimiler mais aussi, et c’est très important, en transférer. Ainsi, elle peut changer son attitude pour mettre à profit les nouvelles connaissances et créer de nouvelles solutions. Il s’agit alors d’un apprentissage continu. Mais comment le mettre en place ? Cela tourne autour de cinq axes majeurs.

Résolution des problèmes

La production se faisant en groupe, il est de même pour la résolution des problèmes. Dans une entreprise, un employé qui détecte un problème permettra à celui-ci d’avoir beaucoup moins d’ampleur. Seulement, l’employé n’étant pas traité d’égal à égal aura parfois tendance à ne pas faire parvenir les informations nécessaires aux bonnes personnes. Dans l’organisation apprenante, il se trouve au cœur de l’organisation et peut alors s’exprimer. Cela met en avant la flexibilité que peut avoir une organisation apprenante par rapport au système bureaucratique.

Expérimenter

Toutes les occasions sont bonnes pour apprendre. Un nouveau projet permettra d’en savoir toujours plus. Aussi, c’est en faisant qu’on apprend. Un employé qui participe à un projet en tirera toujours des bénéfices. Pour commencer, cela se traduit en terme de connaissances en côtoyant de nouvelles personnes ou de nouvelles méthodes. Mais également au niveau de son expérience personnel.

Tirer profit de ces expériences

Acquérir de nouvelles connaissances et développer son expérience n’est pas suffisant. Il est nécessaire de prendre le temps de faire le bilan de soi-même et de l’entreprise. Analyser les échecs comme les réussites permettra d’évoluer en permanence.

Apprentissage

il est important de prendre en compte que l’on apprend des autres. Que ce soit les employés, les clients ou les partenaires, on apprend de façon continue mais jamais seul. Le travail d’équipe est primordial et c’est pourquoi tout le monde est au cœur de la réflexion dans une telle organisation.

Transfert des connaissances

Probablement la chose la plus importante, On ne peut pas se fondre dans le collectif d’une organisation apprenante si l’on ne désire pas partager ses connaissances. Par exemple, certaines connaissances basiques sont essentielles pour travailler sur tel ou tel projet. Il est donc nécessaire que les personnes dans le besoin puissent avoir à disposition un moyen de les acquérir et un autre employé est idéal. La communication et l’échange doivent sans cesse être mis en avant.

Comment parvenir à une organisation apprenante ?

On ne devient pas une organisation apprenante du jour au lendemain. Cela se prépare et commence tout en haut de l’échelle, au niveau de la direction. Cette dernière doit prôner l’apprentissage en mettant en jeu plusieurs ressources comme l’argent, le staff mais aussi le temps. Les ressources engagées sont la preuve de l’implication de l’entreprise aux yeux des employés. L’état d’esprit de l’entreprise se reflète en effet à travers cette démarche qui inclue alors tout le monde.
L’acquisition continue de connaissances ne doit pas provoquer de rivalité ou de comparaison. Si chacun possédait toutes les compétences dans une entreprise, il pourrait effectuer le travail non pas par devoir mais par désir car n’importe qui pourrait le remplacer. C’est ce qui est recherché. Chaque individu a alors le pouvoir de participer au développement de l’entreprise tout en s’améliorant au niveau personnel.

Pour permettre cela, il est nécessaire que chacun contribue au savoir de l’entreprise. Un employé ne doit alors pas voir son savoir comme une force privée mais plutôt comme un moyen de participer au développement de l’entreprise. Il faut la considérer comme quelque chose sur laquelle on peut prendre appui. Plus celle-ci sera haute et plus on pourra s’élever.

Les conséquences pour les acteurs

La mise en place de ce développement a forcément des conséquences pour les membres y participant. Aussi bien les employés que la structure même.

Impact sur les employés

Acquérir de nouvelles connaissances permet d’être de plus en plus autonome. Cela conduit indubitablement à l’épanouissement dans le travail.

Enjeu pour la structure

Plus le personnel se développe, plus la structure évolue. L’approfondissement des compétences de chacun est alors un enjeu permanent. La communication ne se fait pas par l’information mais en réalisant les démarches de façon commune.

L’activité professionnelle n’est pas en reste

L’activité professionnelle est alors considérée autrement. Chaque évènement est une possibilité d’apprentissage et de développement aussi bien individuel que pour l’entreprise. On ne met pas de côté que le but est d’atteindre un résultat mais on le fait en y ajoutant une activité d’exploration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *