Comment calculer le salaire net imposable sur une fiche de paie ?

Décrocher son premier boulot est un véritable soulagement. Vous avez certainement négocié votre salaire brut. Par ailleurs, afin d’estimer votre revenu mensuel réel, il est important de maîtriser quelques formules. Ce qui vous permettra également de vérifier votre bulletin de paie. Suivez ce guide pour avoir une idée sur la méthode de calcul du salaire net imposable.

C’est quoi le montant net imposable ?

Le montant net imposable désigne la totalité des rémunérations et avantages d’un salarié. Il s’agit notamment du taux journalier et des indemnités de logement/ transport/ forfait crédit de communication/ heures supplémentaires/ autres. La plupart des employeurs fournissent des avantages financiers ou encore des prestations de services pour les employés. Les allocations proposées par la Sécurité Sociale lors d’une période de congé maladie sont également prises en compte. A savoir que le salaire net imposable est inscrit en bas du bulletin de paie. Vous devez toutefois retenir que le chiffre n’est pas forcément mentionné dans le contrat de travail. L’employeur effectue une déclaration du montant obtenu tous les débuts de chaque année.

calcul-salaire-net-imposable

Quelle est la différence entre le salaire brut, le salaire net à payer et le salaire net imposable ?

Tous les salariés n’ont pas forcément une formation sur la gestion de paie. Confondre les termes peut arriver à tout le monde : salaire brut, salaire net à payer et salaire net imposable.

Le salaire brut

Le salaire brut désigne le salaire considéré avant la déduction de l’impôt sur le revenu mais aussi des cotisations sociales. En règle générale, il est obtenu par la formule suivante : nombre d’heures payées x salaire brut horaire. Certains employeurs peuvent considérer le taux journalier. Le montant brut s’avère le salaire inscrit dans le contrat de travail. Vérifiez ainsi ce détail avant de signer le contrat.

Salaire net imposable

Comme déjà mentionné auparavant, le salaire net imposable est l’ensemble des rémunérations et indemnités perçus par le salarié. Il n’inclut pas encore les retenues obligatoires ainsi que les impôts. Il s’agit ainsi de l’équivalent du montant à déclarer aux impôts. La rémunération et les avantages perçus sont pris en compte. A savoir que les cotisations salariales considérées doivent être non déductibles de l’impôt.

Le salaire net à payer

Le salaire net à payer désigne le montant restant après déduction des cotisations sociales sur le salaire brut. Retenez la formule suivante : Salaire net = Salaire brut – Cotisations salariales. Sans oublier les acomptes perçus par l’employé en cas de besoin de liquidité avant la date de versement du salaire mensuel. Pour proposer des détails logiques à chaque salarié, le bulletin de paie a été révisé depuis le début de l’année 2019. Plusieurs lignes sont désormais disponibles. Vous trouverez une ligne qui mentionne « net à payer avant impôt sur le revenu ».

Où trouver le net imposable sur la fiche de paie ?

Vous trouverez le salaire net imposable en bas de la fiche de paie. Trouvez cette information sous le « cumul imposable ». Passez directement vers la ligne qui précède le « net à payer ». Dans le cas où votre employeur propose un bulletin de paie simplifié, vous pouvez demander une version bien détaillée. Chaque employé a le droit de comprendre les calculs liés à sa rémunération et aussi à ses charges sociales. Si vous remarquez des erreurs, il est possible de signaler une réclamation. Vous percevrez le montant de la différence constatée le mois prochain.

Notez la liste des cotisations déductibles :

  • Les participations à la Sécurité Sociale ;
  • Assurance chômage ;
  • Retraite complémentaire ;
  • Prévoyance complémentaire ;
  • Contribution d’équilibre technique (CEG) ;
  • Contribution exceptionnelle et temporaire (CET).

Comment calculer le salaire net imposable ?

Pour avoir le salaire net imposable, vous devez tout d’abord recueillir quelques données, à ne citer que le salaire brut et les cotisations sociales salariales. Vous devez ensuite procéder à un calcul simpliste pour obtenir le montant du salaire net. Enlevez de votre salaire brut vos cotisations sociales. La prochaine étape consiste à ajouter les cotisations de CSG et de CRDS non déductibles. Après ce calcul, vous obtiendrez la valeur de votre salaire imposable. Il est important de savoir que quelques charges sociales ne sont pas déductibles du salaire imposable. Il s’agit notamment des cotisations versées pour des contrats individuels ou encore des mutuelles décidées par le salarié.

Vous aurez compris que les montants du salaire net imposable et du salaire net à payer sont totalement différents. Le premier concept n’est pas comptabilisé dans les comptes de l’enseigne. De plus, les bonus supplémentaires et les autres avantages exceptionnelles proposés par la société ne peuvent modifier le calcul. Par contre, rarement, si les heures supplémentaires dépassent 5 000 €, il peut avoir un impact considérable sur votre salaire.

Avant de signer votre contrat de travail, n’hésitez pas à demander une estimation de votre première fiche de paie à votre nouvel employeur. Ce qui vous permettra de mesurer à l’avance le plafond de vos charges et de vos économies.

Salaire et imposition

Les salariés et travailleurs indépendants doivent verser une partie de leur salaire pour l’Etat. L’impôt sur les salaires s’avère ainsi incontournable tous les mois.

C’est quoi le revenu fiscal de référence et quelle est son utilité ?

Le revenu fiscal de référence, connu sous l’acronyme RFR, désigne une indication incontournable pour déterminer correctement les droits à exonérations lors de la déclaration des revenus imposables. Les droits à des réductions d’impôts et taxes sont également pris en compte.

Il peut également services à différents services utiles :

  • Accès au livret d’épargne populaire (LEP) ;
  • Attribution d’un logement HLM ;
  • Détermination du taux de CSG pour les retraités.

Le revenu fiscal de référence permet d’établir le barème pour les dispositifs à la disponibilité des travailleurs. Il concerne principalement les travailleurs qui souhaitent profiter d’une prime à la conversion, d’un logement social, d’une chèque-vacances, d’une restauration régulière, etc. Pour calculer le RFR, il convient de prendre en compte le revenu net imposable. Ce dernier est généralement plus bas que le RFR. Par ailleurs, le RNI et le RFR seront identiques lorsque le salarié perçoit un autre revenu autre que son salaire. Vous trouverez facilement votre RFR sur l’avis de taxe d’habitation ou encore sur l’avis d’impôt sur le revenu.

Voici les autres éléments détaillés à considérer :

  • Salaire net après abattement pour frais professionnels ;
  • Indemnités d’heures supplémentaires ;
  • Revenus fonciers ;
  • Revenus des auto entrepreneurs ;
  • Plus-value immobilière ;
  • Autres revenus exceptionnels ;
  • Pension de retraite ;
  • Cotisations d’épargne de retraite ;
  • Exonérations des bénéfices industriels.

 Le salaire soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenus (IR)

Le barème de l’impôt est déterminé en fonction du montant du revenu imposable. Il convient de respecter quelques règles. La méthode la plus simple consiste à déterminer le rapport entre le revenu net imposable et du nombre de parts dans votre foyer. Pour un calcul encore plus rapide, sachez que le taux d’imposition s’avère nul si le montant est inférieur à 10 225 €. Le taux affiché est entre 11% et 41% lorsque la fraction du revenu imposable s’affiche entre 10 226 € et 160 336 €. Au-delà de ce dernier montant, le taux d’imposition s’élève à 45%.

Utiliser un logiciel de paie pour calculer le salaire net imposable

Etes-vous en train de négocier votre salaire pour un nouveau boulot ? Pour cela, il faut avoir une idée sur la différence entre le salaire brut, le salaire net imposable ainsi que le salaire net à payer. Diminuez à près de 10% le montant que vous entendez en rémunération brute. Ce qui vous évitera les mauvaises surprises, notamment si vous avez des lourdes charges courantes à assurer. Cependant, il faut savoir que la plupart des entreprises et des comptables utilisent un logiciel de paie pour éditer vos fiches de salaire.

Un logiciel de paie, kesako ?

Un logiciel de paie désigne un programme informatique permettant d’automatiser les tâches liées à la gestion de paie. L’utilisateur peut traiter facilement et rapidement les données nécessaires pour établir la fiche de chaque salarié. Mieux encore, ils évitent les risques d’erreurs humaines grâce à l’automatisation des informations.

Choisir le meilleur logiciel de paie

Grâce à internet, il est facile de dénicher les meilleurs logiciels de paie disponibles gratuitement ou en abonnement payant. Comparez les fonctionnalités et conditions d’utilisation de quelques programmes afin de prendre la bonne décision. Considérez vos besoins classiques et spécifiques ainsi que votre budget. Par exemple, Eurécia propose un logiciel de paie en ligne pour les débutants et les experts en gestion de paie.. Il suffit de remplir un formulaire pour obtenir les éléments de paie via différents modules (primes, note de frais, congés, heures supp etc…) pour obtenir une fiche de paie de chaque employé de l’entreprise. Fini le tableau Excel avec les différentes formules.

Afin d’éviter les mauvaises surprises, n’hésitez pas à miser sur ces solutions logicielles comptables déjà reconnues depuis plusieurs années. Des logiciels de paie comme Eurecia et Sage One garantit une meilleure gestion de paie. Il facilite les écritures comptables concernant la paie et préserve les historiques des fiches de paie. Mieux encore, les chefs d’entreprise peuvent télédéclarer les charges sociales. Même en absence du responsable de paie, il est possible de procéder à la création des fiches de paie au besoin.

Check Also

Convention collective

La convention collective de A à Z

Chaque convention collective provient d’une négociation approfondie entre les différentes organisations syndicales qui représentent les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *