Devenir puéricultrice, les enfants avant-tout

On la méprend souvent pour une assistante maternelle mais la puéricultrice joue un rôle différent. Il est, par exemple, rare voir même inimaginable de la voir opérer au domicile d’un particulier. Un peu en tant qu’infirmière pour les enfants, le métier s’oriente plus sur le côté éducatif et sur la protection des enfants. Vous l’aurez compris, être au petit soin des plus jeunes est sa passion et son leitmotiv. Quelle est le rôle d’une professionnelle et comment donc devenir puéricultrice pour faire le bonheur des enfants en les aidant du mieux possible à s’épanouir ?

Les missions de la puéricultrice : en quoi ça consiste ?

La puéricultrice opère la plupart du temps dans un organisme ou alors dans un espace spécialisé. On peut donc la trouver dans des lieux comme les hôpitaux ou les maternités où elle aura à sa charge des enfants qui peuvent aller de 0 à environ 15 ans. Ses missions diffèrent selon l’endroit où elle travaille. Voyons en quoi elles consistent.

Le premier lieu de travail de la puéricultrice est la maternité. Ici, elle collabore avec d’autres professionnels comme les médecins ou les sage-femme. Son rôle majeur est alors de prendre soin des nouveau-nés. C’est-à-dire qu’elle devra faire attention à ce qu’ils soient installés confortablement. C’est aussi la puéricultrice qui joue le rôle d’infirmière pour ces derniers et qui octroie les médicaments aux parents notamment dont la professionnelle est également chargé de donner tout les conseils nécessaires. Elle est ainsi habilitée à prodiguer les premiers soins en cas de problèmes majeurs avant d’être relayé par un médecin. En hôpital, son rôle sera vraisemblablement le même car elle sera dans la plupart des cas affectée au service maternité. Sinon, elle peut également travailler dans le service pédiatrie.

Ainsi, sa mission sera un peu différente. En effet, en pédiatrie, elle se devra de jongler entre le soin aux enfants et le relationnel avec les parents. De cette façon, elle est le liant entre l’hôpital et la famille des petits dont elle a la charge. Une chose reste cependant commune à la maternité, c’est le rôle d’infirmière. Cette fois-ci, la puéricultrice est cependant un peu plus impliquée dans les soins. Sa tâche est en effet de suivre de panser les blessures ou de mettre en place les perfusions si nécessaire. En somme, on peut la désigner comme une infirmière spécialisée à l’enfance.

Devenir puéricultrice : les études et les perspectives d’avenir

S’occuper au quotidien d’enfants est une grande responsabilité. La pression est assez énorme, notamment car la puéricultrice doit faire face à la famille. Le stress est donc une chose qu’il est nécessaire de gérer. Aussi, et cela va de soi, le sens du relationnel est au plus haut point important. Faire preuve de tact et délicatesse mais aussi trouver les bons mots pour encourager ou expliquer les choses à la famille est un métier en soi-même. Les urgences n’étant pas rares, il faut être disponible à tout moment. Les qualités relationnelles sont également vraies pour les rapports avec les autres membres du staff. En effet, la puéricultrice travaille toujours en collaboration et une bonne entente engendre un service plus efficace. Au-delà de ces qualités humaines, il est également primordial de posséder les compétences techniques. Parmi celles-ci on peut donc citer la capacité à s’occuper des enfants, les connaissances des médicaments ou encore savoir utiliser les différentes machines pour les soins.

Quelles études ?

Les puéricultrices sont très souvent passé par des études de sage-femme ou d’infirmier. Il existe alors trois différentes majeures façons pour devenir puéricultrice. Quoi qu’il en soit les études sont plutôt longues et il faudra au minimum 4 années d’études supérieures avant de prétendre obtenir un poste.

La première orientation pour laquelle vous pouvez opter est celle d’infirmier. Il sera nécessaire de préparer le DE (Diplôme d’Etat) d’infirmier. Celui-ci se déroule en 3 années et vous y apprendrez à collaborer avec les médecins. C’est-à-dire apprendre à suivre leur prescription, donner les médicaments et faire des prises de sang entre autres. Après avoir obtenu le DE Infirmier, il sera nécessaire de poursuivre vers le DE de puériculture (1 an en suivant cette voie). Cela fait donc un total de 4 années d’études.

Une autre méthode sera de vous diriger vers des études de sage-femme. Cela entraîne des études un peu plus longues. En effet, une année commune aux études sera requise avant de préparer le DE sage-femme. Ce dernier se déroule en 4 ans. A la suite de cela, il sera alors également obligatoire de faire une année supplémentaire pour obtenir le DE puériculture comme ceux passés par un DE Infirmier. Pour résumé, ce sont donc 6 années d’études en choisissant cette orientation.

Finalement, il existe une voie plus directe car il est possible de passer directement le DE puériculture. Celui-ci dure 4 ans. Vous y apprendrez à répondre aux besoins aussi bien en terme de santé mais aussi d’éducation des enfants. Sinon vous pouvez aussi suivre le CAP petite enfance sur Ecolems.com .

Le salaire

Le salaire d’une puéricultrice peut varier selon l’endroit où elle travaille. Taille du lieu et localisation entrent en effet en copte. Dans un hôpital, sa rémunération s’élève généralement entre 1800 et 2200 euros brut par mois. L’avantage est que la demande d’emploi est plus élevée dans les zones peuplées et donc le salaire suit. Aussi, il pourra augmenter avec l’expérience et être revu à la hausse par des primes. En fin de carrière, une puériculture peut atteindre entre 2500 et 2800 brut mensuels.

Carrières et débouchés

Comme d’habitude, l’expérience influe beaucoup sur les possibilités d’évolution de carrière. Ainsi, après 5 années d’expérience, une puéricultrice pourra prétendre à devenir directrice d’une crèche ou encore d’une halte-garderie. D’autres horizons sont également envisageables. Il sera possible notamment de passer le concours de cadre de santé. Cela permet d’accéder à un tout autre métier mais aussi ouvre la voie vers les poste de l’enseignement en paramédicale.

Trouver une école

Il y a en France beaucoup d’écoles de puériculture. On en trouve ainsi à Nantes, Reims, Lille ou Caen pour ne citer que cela. Les écoles pour préparer les DE infirmier sont encore plus nombreuses. Le DE sage-femme pourra se préparer dans des villes comme Marseille, Bordeaux ou Nice.

Check Also

devenir guide file serre file évacuation

Devenir guide file serre file

Ces personnes font partie intégrante de l’entreprise. Les guides file et les serres file sont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *