Les différentes types de clients pour son entreprise

Connaitre le profil de chaque client est primordial pour mener à bien les activités d’une entreprise. En effet, les clients ont chacun ses comportements qui lui son propre : comportements d’achats, des gouts spécifiques, des habitudes, etc. Alors, la solution pour mieux les appréhender serait d’effectuer une étude sur la typologie des clients. Pour vous aider à mieux comprendre, dans notre sujet du jour, nous allons parler des différents types de clients.

La typologie client au cœur de votre stratégie marketing

La typologie est une démarche qui consiste à définir et à étudier un ensemble de type. Il facilite l’analyse, la classification et l’étude des réalités.

Pour une entreprise, la typologie client est un élément très important pour mener à bien des actions marketing cohérentes. En effet, définir les clients permet un meilleur ciblage. Grâce à une connaissance particulière de chaque profil, une stratégie marketing pourrait être un succès et les actions mises en œuvre gagneront en efficacité.

Quels sont les différentes typologies de clients qu’il faut absolument connaitre ?

Il existe plusieurs profils clients.

Les clients compréhensifs ou clients conviviaux

Le client compréhensif est celui qui se fait convaincre facilement. Il parle avec souplesse et emploie des thermes positifs dans tout ce qu’il dit. Très empathique, il est plus facile d’établir une relation de confiance avec ce type de clients. C’est le type de client le plus clément que vous aurez, car vous pourriez satisfaire ses besoins aisément.

Vous reconnaitrez facilement ce client grâce à son visage ouvert, son sourire expressif. Vous l’entendrez sans doute dire : « C’est normal », « je comprends bien », « je suis tout à fait d’accord sur ce que vous disiez », « Pas de problème », etc.

Si vous êtes face à ce genre de clients, évitez d’abuser de sa patience et faites toujours les choses comme il se doit. N’oubliez pas de créer un climat détendu, car ce type de clients a besoin d’une relation sereine. Évitez de le poser trop de questions pour ne pas le mettre la pression.

Les clients frimeurs

Le client frimeur a une allure soignée. C’est celui qui est fonceur, séducteur, flambeur. Il est accro à la rénovation, aux nouveautés et ne rate pas les dernières tendances. Il n’aime pas se sentir rabaisser et veut toujours avoir mieux que les autres. Il aime être le meilleur.

La majorité de ce type de clients emploie beaucoup de termes techniques pour montrer son savoir. Il aime se valoriser et le prix n’est pas un sujet à discuter avec lui.

Si vous êtes face à ce type de client, en physique ou bien sur le site web, nous vous conseillez de lui proposer vos nouvelles offres ultra développées pour le satisfaire. Lorsque vous lui parlez, montre lui de l’enthousiasme. N’hésitez pas à exposer les valeurs innovantes de l’offre que vous lui proposez.

Le client anxieux

Un client anxieux est celui qui a toujours peur de faire une erreur ou de se tromper dans ce qu’il fait. Cela est dû à un manque confiance en lui. Pour lui, chaque situation peut être dangereuse et il se méfie de tout et peut paniquer très rapidement. Il peut détecter facilement ce qui ne va pas et peut désister facilement. Avant de prendre une décision, ce type de client n’hésite pas à faire des comparaisons et prend tout son temps. Pour parler, celui-ci utilise souvent le conditionnel.

Le client anxieux est facile à reconnaitre, car il n’hésite pas à vous interroger et à vous poser toutes sortes de questions avant de s’engager. Il dit des phrases comme : « Êtes-vous vraiment sur du résultat ? », « Si jamais cela ne fonctionne pas, que se passera-t-il ? », etc.

Si vous devez faire face à ce type de client, nous vous conseillons de détecter en avance tout ce qui pourrait lui préoccuper. Proposez lui un service client satisfaisant et n’hésitez pas à répondre à ses questions pour lui monter des signes de confiance. Pour le convaincre, n’hésitez pas à expliquer plusieurs fois pour qu’il puisse comprendre ce que vous disiez. Rassurez-le, guidez-le doucement et garantissez ce que vous dites. C’est le seul moyen de coclure une vente avec cette clientèle.

Le client râleur

Le client râleur est celui qui râle tout le temps. Il est démotivé, bougon, nostalgique. C’est celui qui sait tout et qui a déjà tout vu, tout fait, tout entendu. Impossible de lui apprendre quelque chose. Certains d’entre eux aiment critiquer et se valoriser. Lorsqu’il parle, il n’hésite pas à employer des termes négatifs comme : « avant, nous l’avions fait nous-mêmes et c’était beaucoup plus rapide », « Ça fait des années que je suis dans ce domaine, ce n’est pas vous qui allez m’apprendre cela », etc.

Si vous devez faire face à ce type de clients, donnez-lui toujours raison même si vous avez qu’il a tort. S’il va trop loin dans ses propos, changez vite le sujet. Restez toujours à l’écoute de ses besoins, car vous êtes là pour lui. Faites-le sentir unique et proposez lui des solutions originales et bien efficaces en cas de problème. Pour le satisfaire, il faut que vous obteniez toujours son accord.

Le client-roi

C’est le client le plus connu des professionnels du commerce (des ventes). Il s’agit d’un client qui est toujours sûr de lui et qui ne fait aucune concession. Ce type de client est persuadé d’être votre meilleur client et pense que toutes les choses qu’il demande lui seront accordées. Le client-roi est sans doute le moins facile à gérer.

Le client-roi n’hésite pas à vous appeler peu importe l’heure (week-end, soirée, vacances, congés, etc.) Il pense qu’en tant que client, c’est normal si vous restiez toujours à sa disposition. Pour s’exprimer, celui-ci emploi souvent la première personne du singulier et l’impératif. Tout ce qu’il dit ressemble souvent à des ordres comme : « Je veux une proposition claire avec tous les nécessaires », « envoyez-moi le devis d’ici à la fin de semaine », etc.

Alors, si vous êtes face à ce client, nous vous conseillons de l’écouter attentivement et de le considérer comme il se croit être. Montrez-lui de l’empathie et essayez de trouver une solution à son problème. Pour bien vous entendre avec lui, faites-lui savoir que vous êtes son allié. Ne faites aucune promesse si vous n’êtes pas sûr de le tenir. Essayez de toujours terminer votre discussion avec une note positive.

Le client méfiant

C’est celui qui se méfie de tout et n’hésite pas à vous tourner le dos sans explication. Avant de prendre une décision, il peut vous demander une preuve pour lui rassurer. Un client méfiant vérifie toujours tout sans que vous le sachiez. Il vous demande des informations et des éléments très précis avec tous les détails nécessaires. Il se reconnait facilement par ce qu’il dit : « êtes-vous sur ? », « Avez-vous des preuves sur ce que vous disiez ? », « Je ne sais pas si je pourrais vous faire confiance », etc.

Pour le rassurer, soyez précis dans vos arguments. Préparez votre discours à l’avance pour que le client méfiant ne vous tourne pas le dos. Pendant vos premiers contacts, faites tout pour lui convaincre en une seule fois pour le fidéliser en optimisant son suivi commercial.

Le client « je sais tout »

Ce type de client croit qu’il sait mieux que vous. Il n’hésite pas à vous couper et terminer vos phrases. Il n’hésite pas à faire des commentaires sur ce que vous disiez. Il ne lâche rien, insiste et persiste sur tout ce qu’il dit. Il a tendance à avoir son propre point de vue.

Il vous dira des phrases comme : « je connais le marché, je connais ce qu’il me faut », « ce n’est pas la peine de me faire votre pitch commercial, car je sais déjà ce que je veux », etc.

Si vous devez faire face à ce type de client, utilisez des questions fermes pour ne pas étendre le sujet. Prouvez-le que vous êtes compétent dans ce que vous faites. Nous vous conseillons également de valoriser ses connaissances pour qu’il se sente important.

Le client autoritaire

Le client autoritaire a toujours l’habitude de donner des ordres. Lorsqu’il parle, il veut montrer que c’est lui qui commande et que tout le monde doit lui obéir. Un client autoritaire veut investir le minimum et gagner le maximum.

Ce type de client utilise des phrases affirmatives lorsqu’il parle. Il a l’air d’être très stricte, avec une apparence froide. Avec lui, tout se fait rapidement.

Si vous êtes face à ce type de client, évitez de le contredire et laissez-le parler. Ne lui imposez rien. Si vous devez apporter des explications, ne tournez pas autour du pot, soyez clair et allez droit au but. Soyez efficace et ne dites que les résultats concrets.

Le client pressé

Le client pressé est celui qui ne peut jamais attendre. Il veut toujours avoir une réponse rapide, à l’immédiat. Il n’accorde aucune attention au conseil commercial et veut que tout aille vite. Il est plutôt « résumé ».

Un client pressé n’hésite pas à envoyer beaucoup d’email et faire des relances. Il emploie souvent les termes : urgent, à traiter rapidement, haute importance, etc.

Dans ce cas, la meilleure approche serait d’être claire, rapide, précise et aller droit au but.

Le client négociateur ou économe

Le client économe ne dépense pas beaucoup. Il serre son budget et cherche toujours le meilleur prix avant de prendre sa décision. Il n’hésite pas à faire des études sur le marché avant de se décider. Il ne rate aucune remise, promotion, etc. Il n’hésite pas à négocier le prix et à marchander.

Le client économe adopte le conditionnel lorsqu’il passe. Il aborde rapidement les questions concernant le prix : « combien ça coute », « Si on enlève la remise, à combien le prix reviendrait ? », etc.

Pour attirer ce client dès le premier contact, n’hésitez pas à lui offrir une remise. Faites-lui comprendre que la qualité a toujours un prix. Il est également conseillé de lui faire comprendre les avantages et les atouts d’un tel produit pour le mettre en confiance.

Le client agressif

Le client agressif n’hésite pas à vous menacer en cas de problème. Il n’hésite pas à contacter vos dirigeants. Il peut vous accuser d’une faute que vous n’avez pas commise ou annuler sa commande. Il est même capable de demander un remboursement. Il peut arriver jusqu’à vous poursuivre en justice. Il n’écoute aucune explication, il parle très fort. C’est une personne défensive.

Pour le reconnaitre, il n’hésite pas à mettre des pressions dans vos échanges et arrive jusqu’à changer de ton : « si la livraison n’arrive pas demain, je n’hésiterai pas à appeler la direction pour me plaindre », « après seulement quelques mois d’utilisation, j’ai eu un problème, alors, je veux être remboursé de mon achat », etc.

Dans ce cas, évitez la confrontation. Ne vous déstabilisez pas devant son agressivité, restez fort et juste. En cas de problème, faites lui une proposition pour le satisfaire. Priorisez toujours une bonne communication pour éviter les malentendus. Lorsque vous parlez, n’oubliez jamais d’adopter le bon ton, restez calme, amical et attentif. Même s’il hausse le temps, évitez de faire comme lui et ne lui montrer pas que vous avez peur de ses menaces même si c’est le cas.

Le client indécis

Un client indécis est celui qui n’arrive pas à se mettre d’accord. Lorsqu’il fait un achat, il hésite tout le temps et ne peut pas savoir ce qu’il veut exactement. Il prend tout son temps lorsqu’il doit faire ses choix. Un client indécis n’hésite pas à vous demander des conseils avant de prendre sa décision finale.

Ce type de client n’hésite pas à vous poser des questions qui n’ont aucun lien entre elles. Il reste vague dans ce qu’il dit. Il dit souvent : « On se voit la semaine prochaine, on n’est pas pressé », « Que proposent les concurrents ? » etc.

Si vous êtes face à ce type de client, sachez que vous devriez écouter attentivement tout ce qu’il vous dit et lui poser des questions pour qu’il puisse se décider. Faites-lui comprendre que son avis est très important et qu’il faut qu’il prenne une décision rapidement. Pour ce faire, essayez de le guider et d’éclaircir ses idées. Apportez toujours une solution à chaque problème qu’il trouve pour le rassurer et le mettre en sécurité.

Maintenant, vous connaissez les différents types de clients. Sachez que tout le monde à sa personnalité et son comportement. En fonction de chaque type de client, adaptez vos tons et vos arguments pour les maintenir et les fidéliser.

Check Also

lean management : qu'est-ce que c'est ?

Le lean management : qu’est-ce que c’est ?

Le lean Management est un système de management qui n’est pas nouveau. En effet, il …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *