Devenir consultant SEO, l’expert en acquisition de trafic sur le web

Internet est maintenant en constante évolution depuis plus de vingt ans. C’est donc tout naturellement que les métiers autour du web se sont multipliés depuis le début du 21ème siècle. Parmi ceux-ci, on retrouve la profession de consultant SEO (Search Engine Optimization) également appelé référenceur SEO ou référencement naturel. Ces consultants SEO effectuent un travail de l’ombre et n’ont aucun contact direct avec les visiteurs, qui font vivre un site internet. Pourtant, ils ont une grande part d’influence sur le trafic dans la toile. Quel est donc leur travail et comment devenir consultant SEO pour permettre aux sites d’exister sur le net ? Aperçu de ce métier qui a su profiter de l’essor d’internet et du web d’une manière générale.

Les missions du consultant SEO: en quoi ça consiste ?

Le consultant SEO à la possibilité de travailler en tant que freelance. Cependant, il est souvent employé dans une agence SEO ou dans le service marketing d’une entreprise où il aura plus de moyen et fera partie d’une équipe. Son rôle est tout simplement de rendre visible les sites internet sur des mots clés, appelée aussi requête dans le jargon des référenceurs, sur les différents moteurs de recherches comme ceux de Google, Bing, Yahoo ou autres Qwant pour la France. En fait, il s’agit tout simplement de placer les sites internet en tête des résultats de recherche sur des mots clés ciblés par une entreprise afin de générer du business en ligne. Ainsi lorsque vous lancez une recherche sur un mot clé, les sites les mieux positionnés sur celui-ci apparaissent en premier dans les Serps. Mais comment peut-on en arriver à de tels résultats ?

moteur-de-recherche-de-google
La mission du consultant SEO sur un site internet commence en règle générale par un audit SEO du site internet. A partir de cet audit, il va pouvoir déceler les freins et les opportunités qui vont lui permettre de faire remonter plus ou moins rapidement le site web de l’entreprise dans les premiers résultats des moteurs de recherche. Pour cela, il va établir un cahier des charges afin de proposer des optimisations SEO. Pour cela, le consultant SEO va pouvoir proposer des recommandations de plusieurs natures, qui sont les piliers du référencement naturel.

1/ Il va proposer des recommandations techniques en matière de crawl et indexation (robots.txt, sitemap, obfuscation etc…), balisage (balise title, méta description, canonical, hn etc…) ou autres optimisations mobiles.

2/ Il va réaliser une étude sémantique afin de faire des optimisations de texte et de la création de contenus pour améliorer la visibilité du site internet sur la toile. On parle souvent de cocon sémantique.

3/ Il va améliorer la popularité du site internet à travers des campagnes de backlinks et de netlinking pour booster et accélérer la visibilité du site.

4/ Il peut aussi travailler sur l’expérience utilisateur (UX) afin d’optimiser la qualité du site (maillage interne, call to action, A/B testing etc…) et booster le taux de conversion.

5/ Il va réaliser le recettage après implémentation des développeurs pour surveiller si les recommandations ont correctement été réalisées.

6/ Il va réaliser des reporting et des tableaux de bord afin de suivre les actions qu’il a mené au travers de différents KPis comme le trafic SEO, positionnement, chiffres d’affaires grâce à des outils comme Google Analytics, Xiti, Search Console et autres outils de positionnement (AWR, Ranks, MyPoseo etc…)

Si l’on doit résumer, la mission du consultant SEO est donc d’optimiser les pages d’un site afin qu’il soit vu positivement par les algorithmes des moteurs de recherches car c’est ce qui lui fait gagner de la visibilité. Les algorithmes évoluent constamment, notamment celui de Google, et il sera donc nécessaire de se tenir à niveau et de faire de la veille pour rester à la pointe de la technologie.

Selon Jérémie Politi, consultant SEO et associé de l’agence SmartWeb Group, un consultant en référencement naturel doit avoir la double compétence entre la partie technique et la partie littéraire. En effet, un consultant SEO doit comprendre la structure d’un site web, maîtriser les principaux CMS (WordPress & Prestashop), être sensibilisé à l’hébergement web etc. Et en même temps, un bon consultant, c’est également une personne qui sait (et qui aime) écrire, il faut savoir s’adapter à tous les sujets et rédiger rapidement un article. Les consultants en référencement naturel sont donc des profils qui sont assez rares, moitié geek, moitié littéraire.

Devenir Consultant SEO : les études et les perspectives d’avenir

Pour réaliser à bien sa mission, le référenceur SEO doit avoir une bonne connaissance de son client, c’est-à-dire de son activité et en terme plus large du secteur dans lequel il officie. Le relationnel fait donc partie intégrante du travail. Il doit être bon communiquant, surtout s’il est nécessaire de clarifier les choses à un client qui n’est pas familier avec le langage du référencement. Cela est obligatoire pour établir la meilleure stratégie marketing. On ne devient pas consultant SEO du jour au lendemain, l’apprentissage se fait avec l’expérience. De bonnes bases dans certains langages de programmation comme HTML, CSS, JavaScipt et PHP sont un atout non négligeable. Aussi, il doit savoir maîtriser des outils bureautiques tel Excel ou PowerPoint afin de présenter le fruit de ses travaux et de faire remonter les résultats obtenus à sa hiérarchie. Enfin, s’il travaille en agence, le consultant SEO peut être amené à travailler sur des propositions commerciales afin de signer de nouveaux clients. Une sensibilité à la vente et aux argumentaires commerciaux est donc un avantage très apprécié par les patrons.

Quelles études pour devenir consultant en référencement naturel?

Il existe peu de formation SEO spécialisées au métier de consultant pour ne pas dire qu’une seule. L’heureuse élue est la licence professionnelle e-Commerce et Marketing numérique, option e-marketing et Acquisition de Trafic naturel et payant (e-MAT) et anciennement appelée Activités et Techniques de Communication : Référenceur et Rédacteur Web. En 3 ans, elle vous donnera donc un niveau équivalent au bac+3 et constitue la meilleure arme pour entrer dans le métier.
Cependant, et bien heureusement ce n’est pas la seule option qui se présente à vous. Vous aurez effectivement la possibilité de suivre d’autres études supérieures dans des domaines proches et allant de bac+3 à bac+5.

Orientez-vous alors vers le Bachelor web ou le Bachelor chef de projets digitaux. Formation en 3 ans et offrant un réel aspect professionnalisant, elles vous donneront de bonnes chances d’accéder à un poste.

Il est également possible de se diriger vers quelques Master of Science. On cite parmi ceux-là Master le marketing digital et e-Business et le Master e-Business Manager. De niveaux bac+5, ces deux options vous donneront aussi la possibilité de vous orienter vers d’autres professions. De nombreuses IAE comme celle de Montpellier propose ces parcours. Enfin, si vous désirez obtenir une spécialité après votre Master, il existe des Master spécialisés qui étendront la durée de vos études d’un an.

Vous pouvez également devenir consultant SEO sans diplôme en étant autodidacte. Le métier de consultant SEO peut aussi s’apprendre sur le tas en créant soi-même son propre site web et en le référençant pour avoir sa propre expérience et technique. Il existe de nombreux forums comme celui de Webrankinfo, Script SEO, SEOmix, Abondance qui pourront vous apprendre les ficelles du métier grâce à d’excellents tutoriels et autres dossiers.

Et si vous ne trouvez pas votre bonheur, de nombreuses agences web comme JVWEB, Eskimoz, ainsi que des entreprises agréées, proposent des sessions de formation au référencement naturel, de niveau débutant à avancé, afin de vous former au métier. A noter que ces formations SEO peuvent être entièrement prises en charge par votre OPCA (sous conditions).

Le salaire du référenceur SEO

En moyenne, le salaire moyen d’un consultant SEO est de 34€ brut par an. Le salaire d’un consultant SEO débutant est d’environ 21 600 euros brut annuel tandis qu’un expert SEO (5 ans d’expérience minimum) peut espérer obtenir plus de 49k brut à l’année. Bien entendu, ces salaires sont très variables d’une région à l’autre de la France. C’est évidemment en Ile de France où les consultant SEO seront les mieux payés avec des salaires proches des 60k brut annuels. Les freelances sont, comme toujours, une situation à part. Dans tous les cas, sachez que c’est votre expérience professionnelle et votre expertise du métier qui fera grimper votre rémunération au cours de votre carrière et que les grilles de salaire en agence SEO sont souvent dotés d’une partie variable.

salaire-consultant-seo

Carrières et débouchés dans le référencement naturel

En devenant consultant SEO, vous aurez la possibilité d’évoluer vers des postes à responsabilité comme Team leader de votre équipe de référenceur ou Trafic Manager. A long terme et selon votre expertise, il vous sera également possible d’ouvrir votre propre agence de référencement.

Trouver une école de référencement

La seule formation au référencement naturel, citée plus haut, pour devenir consultant SEO est l’IUT de Mulhouse. Pour les autres parcours, il sera nécessaire de s’orienter vers des écoles comme l’EEMI (Ecole Européenne des métiers de l’Internet) à Paris, l’Ecole Supérieure des Métiers du Web toujours situé à Paris, l’iSTA Business School de Mulhouse, à l’IAE de Montpellier ou encore une des INSEEC Business School.

Check Also

devenir carrossier peintre

Devenir carrossier, sans accroc c’est plus beau

On ne rend pas souvent visite à un carrossier. Cependant, après un accident ou un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *