Devenir coach sportif, maintenir les corps en forme

Tendance apparu aux Etats-Unis, le coaching sportif est devenu est un véritable phénomène. On vit pourtant dans un monde où les salles de sport se démultiplient. Un environnement où les machines sont de plus en plus sophistiquées et où les moyens pour rester en forme ne manquant pas. Comment se fait-il que cette fonction soit de plus en plus prisée. L’entraîneur apporte un gage de réussite et de motivation qu’il manque à certains. Comment devenir coach sportif pour aider les autres à atteindre leur forme idéale ou le physique désiré ?

Les missions du coach sportif : en quoi ça consiste ?

On a tendance à penser que le coach sportif n’a qu’une fonction de, comment dire, commando. Il dicte les exercices que l’on fait, indique ce qu’il faut manger ou pas ou les choses du genre. Ce n’est pas si simple que ça et les missions qui lui sont attribuées sont bien plus importantes.
Pour commencer, la pratique du métier peut s’effectuer en tant que salarié, dans une salle par exemple, ou alors à son compte et devoir se déplacer chez le particulier. Il exerce donc ses conseils sur des groupes entiers ou alors individuellement. Le rôle reste le même. A la différence qu’à domicile, les exercices s’effectuent à l’abri des regards. C’est peut-être cette notion qui fait le succès des coachs sportifs.
Devenir coach sportif, c’est comme être un éducateur. En ce sens, il doit permettre à ses clients d’atteindre leurs buts en ce qui concerne la mise en forme ou alors agir comme un préparateur avant d’aborder une compétition. Selon les demandes du client, il devra faire en sorte d’adapter les exercices et préparer des plans d’entrainement se basant sur la VMA (Vitesse Maximale Aérobie) si besoin par exemple.
Pour parvenir à cela, il peut donc s’aider de machines spécifiques mais il est essentiel d’également fonctionner comme un coach comportemental car la psychologie joue beaucoup dans la motivation à se prendre en main. Une personne voulant subir une remise en forme mais ne voulant pas travailler pour cela est un problème. Le coach doit donc convaincre les clients. Agir comme un guide en quelque sorte. L’animation des exercices empêchera la routine de s’installer pour garder l’envie intact.

Devenir coach sportif : les études et les perspectives d’avenir

On ne devient pas coach sportif du jour au lendemain et les requis sont plus nombreux qu’il n’y paraît. Aussi, il est essentielle d’être soi-même en forme ne serait-ce que pour faire des démonstrations d’exercice. La psychologie mais aussi la pédagogie représentent une grande partie du métier. Employer les bons mots au bon moment permettra à vos clients de se surpasser. Au contraire, les mauvaises paroles peuvent détruire tous les efforts. La patience sera donc une de vos meilleures armes ainsi que vos connaissances du corps humain. Toutes les machines ne correspondent pas à tout le monde. Il est alors nécessaire d’étudier une personne pour lui conseiller les bons exercices ou les bons appareils à utiliser. Enfin, avoir l’esprit commercial vous permettra de fidéliser les clients. C’est une notion à prendre en compte notamment pour les indépendants.

Quelles études ?

Une personne ayant acquis de grandes connaissances sportives pourra exercer le métier sans diplôme. Cependant, pouvoir présenter des références dans un milieu en constante évolution est synonyme de réussite. Pour cela, il existe heureusement beaucoup de formations et d’études.
On commence par le BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport). Diplôme équivalent au baccalauréat, il est essentiel pour devenir animateur et se veut garant de vos compétences dans la matière.
Dans la même lignée, il y a le DEJEPS (Diplôme d’Etat Jeunesse, Education Populaire et Sport) spécialité perfectionnement sportif. Ce diplôme offre un niveau équivalent au bac+2 et permettra d’apprendre les rouages du sport et de se spécialiser dans une activité.
Toujours dans la même optique, on trouvera le DESJEPS (Diplôme d’Etat Supérieur Jeunesse, Education Populaire et Sport). Cette fois, le niveau correspond à un bac+3. Il permet d’obtenir des postes sans les fédérations sportives et appuie donc la légitimité d’un coach sportif.
Après cela, il reste les cursus universitaire et l’obtention de la licence ou du master Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives. Egalement connu sous le nom de STAPS.

Le salaire

Le salaire d’un coach sportif varie beaucoup. Travailler en tant que salarié ou à son compte peut présenter des résultats bien différent. L’employé débutant commencera avec une rémunération d’environ 2000 euros brut. Tandis qu’un indépendant verra ses mensualités varier énormément selon les mois. Qu’importe votre situation, l’expérience et la fidélisation des clients vous permettra d’atteindre un salaire plus important.

Carrières et débouchés

A raison d’avoir suivi une formation ou des études, les débouchés sont très nombreux. Devenir coach sportif ouvre également les portes aux métiers d’animateur sportif, de préparateur physique ou encore dans le paramédical. Les connaissances acquises permettent de s’orienter dans beaucoup de domaines. Sinon vous pouvez devenir vendeur d’équipements sportifs cite le numéro 1 de la vente en ligne pour le running I-Run.fr.

Trouver une école

Le métier connaissant un réel essor, les écoles et établissements proposant les formations nécessaires pour devenir coach sportif sont de plus en plus nombreuses. Vous n’aurez aucun mal à trouver un établissement pour obtenir un Diplôme Jeunesse Education Populaire et Sport mais aussi une université offrant une licence ou un master STAPS.

Check Also

devenir zoologiste

Devenir zoologiste, ami des animaux

Le métier de zoologiste consiste tout d’abord en un travail de terrain puis un travail …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *