Le guide du management horizontal

Le management en interne détermine en grande partie la réussite d’une entreprise. Avec l’innovation des théories sur les pratiques favorables pour les entreprises, les employés sont désormais considérés dans la prise de décision. Alors que les hiérarchies supérieures ont toujours occupé le rôle d’encadreur, ils deviennent des accompagnateurs dans le cadre du management horizontal.

Qu’est-ce que le management horizontal ? Définition

Le management classique, considérant le système pyramidal, a toujours été remis en question. De nombreux travailleurs se trouvent bloqués par leurs supérieurs sur les projets de l’entreprise. Proposer des idées innovantes semblent toujours interdites jusqu’à la validation du supérieur hiérarchique. D’où une limitation des activités et des créations de chaque employé.

Le management horizontal, également appelé management collaboratif, désigne une approche innovante pour aplanir des hiérarchies. Il réduit au maximum la distance entre les supérieurs et les employés. Plus précisément, il consiste à la suppression des niveaux intermédiaires. Pour toutes les prises de décisions, l’exécutif et les salariés sont en même temps concernés.

Les jeunes entreprises sont les principales pratiquantes du management horizontal. Au travail, une ambiance familiale est au rendez-vous. De cette manière, tous les employés développeront plus d’esprit d’appartenance. Ce qui s’avère une bonne source de motivation.

Caractéristiques du management horizontal

La bonne entente entre l’exécutif et les salariés est la base du management horizontal. Les employés devraient oublier la peur de ses supérieurs pour rester à l’aise dans ses missions. Le manager doit être disponible pour ses collaborateurs pour les soutenir et les aider à évoluer au quotidien. Du côté des employés, une bonne motivation est sollicitée pour rapprocher au mieux le manager.

Il est bon de savoir que la mise en place de cette méthode de management n’annule en aucun cas les disciplines au niveau de l’entreprise. Chaque employé reste engagé à respecter les termes de son contrat professionnel. Même en occupant le poste de manager horizontal, l’expert reste un chef. Les salariés doivent demander l’avis du manager avant de démarrer un projet, surtout si cela implique des moyens financiers.

Les qualités d’un bon manager horizontal

Devenir un manager horizontal n’est pas aussi compliqué. Vous pouvez postuler pour ce métier avec un diplôme d’étude supérieur en management. En règle générale, les recruteurs acceptent également d’engager les diplômés en autres filières qui disposent des expériences professionnelles considérable dans le leadership et l’accompagnement en entreprise.

Un bon manager collaboratif doit avoir quelques points forts :

  • Avoir le sens du partage et de l’écoute
  • Être disponible, patient et compréhensif
  • Rester ouvert à toutes les propositions
  • Anticiper les changements au sein de l’entreprise
  • Avoir des expériences fiables en gestion des personnels
  • Savoir encourager et motiver ses collaborateurs

A la prise de fonction au sein d’une entreprise, il convient de découvrir les activités de l’enseigne, ainsi que les objectifs à atteindre. Ce qui permet d’intégrer l’équipe dans les meilleurs délais. Il convient de demander l’avis de vos collaborateurs avant de prendre une décision.

Avantages et limites du management horizontal

Les entreprises qui appliquent le management horizontal trouvent du succès par rapport à celles qui se concentrent sur le management classique. Les employés qui effectuent des tâches habituelles suivant les consignes bien déterminées de son supérieur n’auront pas assez de chance pour profiter d’une évolution de carrière.

Si vous souhaitez adopter le management horizontal au sein de votre entreprise, notez quelques avantages intéressants :

  • Contrôle facile de chaque employé : Vous resterez au courant des activités entrepris par vos salariés au quotidien. Ce qui permet d’établir un planning bien ajusté pour améliorer les détails importants de vos projets.
  • Reporting correct : Aucun donnée ne sera inventée dans votre reporting mensuel et hebdomadaire. Vous serez informé sur l’évolution des projets en cours.
  • Suivi budgétaire en continu : Vous n’aurez pas à contacter votre service finances & comptabilité pour avoir une idée sur les dépenses de votre entreprise.
  • Echange d’expériences : Chaque collaborateur peut apprendre des nouvelles connaissances au quotidien pour développer ses acquis.
  • Entraide mutuel : Lorsqu’un collaborateur rencontre des difficultés sur l’accomplissement de ses tâches, toute l’équipe peut lui donner un coup de main.
  • Ambiance familial : Vos collaborateurs deviendront votre seconde famille. Chaque membre du groupe pourra parler à cœur ouvert pour limiter les malentendus, et surtout pour réussir ensemble tous les projets.

Par ailleurs, le management horizontal peut présenter des limites. Comme la réussite d’un projet dépend des efforts de chaque membre du groupe, la négligence d’une seule personne peut faire écrouler le bateau. Le manager devrait ainsi garder sa position malgré le type de management utilisé. Afin d’éviter de confondre la vie professionnelle et personnelle, il convient de mettre en place des règlements au sein de l’équipe.

Voici quelques points négatifs concernant le management collaboratif :

  • Une attente de l’avis de l’équipe avant le lancement/ annulation d’un projet
  • Un malentendu entre l’exécution et l’un des employés peut détruire le groupe
  • Ce style de management nécessite une grande disponibilité du manager
  • Confusion entre la vie privée et professionnelle
  • Dépendance excessif de certains employés à d’autres membres de l’équipe

Les situations propices au manager horizontal pour en tirer profit

Introduire le management horizontal nécessite un processus bien étudié. Si l’entreprise a toujours appliqué le management opérationnel ou fonctionnel, il convient d’introduire peu à peu le nouveau management. Par exemple, recrutez un manager spécialisé en management horizontal. Cet expert essayera de rapprocher au mieux chaque collaborateur pour encourager le travail d’équipe.

Quand opter pour le management horizontal ?

Adoptez le management horizontal pour lancer un grand projet important pour votre entreprise. Vous bénéficierez des idées de vos collaborateurs pour réussir la conception d’un nouveau service ou produit. Par ailleurs, si vous êtes sur le point d’ouvrir les portes de votre entreprise, choisissez le management horizontal avec votre nouvelle équipe, surtout si vous êtes encore peu nombreux.

Quand éviter le management horizontal ?

Pour une grande entreprise qui compte plus d’une centaine de collaborateurs, il est difficile d’appliquer le management horizontal. Il est conseillé de faire appel à un manager opérationnel. De cette manière, la gestion des professionnels sera plus facile.

Check Also

A quoi sert le team building ?

Qu’est-ce qu’un team building ?

Vous en avez entendu parler, peut-être par des collègues, à la tv ou dans des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *