A la découverte du management transversal

Très différent du management classique, le management transversal peut s’avérer particulièrement intéressant pour une entreprise. Malheureusement peu démocratisé, nous allons dans cet article découvrir l’ensemble des tenants et des aboutissants du métier de manager transversal. Ainsi, vous pourrez connaître précisément les missions qui lui sont attribuées et les qualités requises pour accéder à cette profession. En d’autres termes, pour en savoir plus sur le management transversal, continuez sans plus tarder à lire cet article !

Qu’est-ce que le management transversal ? Définition

A la question qu’est-ce qu’un manager transversal ? , de nombreux managers débutants ne savent pas toujours ce qu’il représente. Le management transversal est une forme de management, qui n’est pas soumis directement à une autorité hiérarchique. De ce fait, le manager transversal sera chargé d’une équipe transverse, composée de plusieurs profils d’expertises différents, animés par un objectif commun. Ainsi, les membres de son équipe peuvent être de tous niveaux hiérarchiques et issus de services divers et variés. Accompagné de son équipe, le manager transversal devra donc mener à bien des projets transversaux.

Les particularités du management transversal

Contrairement au management traditionnel, le management transversal se base sur une relation tripartite. En d’autres termes, au sein du management transversal la relation «managé-manageur» s’établit entre 3 acteurs distincts:  le collaborateur et son responsable hiérarchique ainsi que le manager transversal. De par cette particularité, une bonne communication transversale est de mise pour que la mission de management transversal se déroule sans accroc.

Le travail en transversalité nécessite de savoir faire preuve de flexibilité envers les membres du groupe transverse, pour établir des règles de fonctionnement pertinentes et coordonner ingénieusement leurs actions. Heureusement, pour se faciliter la tâche, le manager transversal peut s’appuyer d’outils collaboratifs ou de logiciel de gestion de projet transversaux.

Le management transversal privilégie avant tout la coopération au sein du collectif transversal. En management transversal, la production et la performance générées par le management transversal est indissociable du travail commun fourni. De ce fait, la réussite de la mission confiée au manager transversal dépend intrinsèquement de la coopération entre les membres de son équipe. Ainsi, une certaine autonomie et confiance doit être accordée par le manager transversal à son collectif.

Les principaux traits de caractère d’un bon manager transversal

Comme tout bon manager, un manager transversal doit avoir un certain esprit de leader. Entre autres, le manager transversal doit inspirer la crédibilité et la légitimité à son équipe. Aux yeux de ses collaborateurs, le manager transversal doit être digne de confiance et inspirant.

Le manager transversal doit être un fin stratège, s’il souhaite mener à bien ses missions. Il doit donc savoir précisément dans quel contexte et environnement il met les pieds, pour avancer sereinement vers l’objectif qui lui a été fixé. Il doit également faire preuve de discernement, afin de savoir quelles sont les motivations et les attentes derrière la mission qui lui a été confiée. Une fois les informations récoltées, le manager transversal sera capable de concevoir une stratégie pertinente, en adéquation avec ses objectifs. Fort de son réseau interne, il pourra accéder facilement à certaines données sans devoir passer par la voie formelle.

Comme nous le disions ci-dessus, la grande partie du travail transversal repose sur la communication. Le manager transversal doit donc être doté d’un sens de la communication et du relationnel hors pair. Entre autres, il doit être capable d’exposer clairement les objectifs du projet et prendre en compte les feedbacks des membres de son groupe. Attentif à son équipe, le manager transversal doit savoir trouver les mots justes lors d’un tête-à-tête, pour échanger sur les difficultés rencontrées par un de ses collaborateurs. En cas de situation conflictuelle, le manager transversal sera amené à apaiser les tensions entre ses équipiers.

Pour accomplir la mission qui lui a été donnée, le manager transversal devra maîtriser parfaitement les rouages de l’organisation interne de l’entreprise. De par l’absence de pouvoir hiérarchique, il devra également posséder une certaine qualité de négociateur.

Les avantages et les désavantages du management transversal

Les avantages du management transversal

Fluidifier l’organisation et favoriser l’esprit d’initiative au sein de l’entreprise

Au sein d’une société, chaque acteur possède ses propres connaissances, compétences et expériences. En ne favorisant pas la communication entre ses différents services, certaines entreprises se privent involontairement d’optimiser leurs rendements et passent à côté de nombreuses innovations.

Le management transversal s’impose comme la solution idéale, pour créer une passerelle entre les différents acteurs d’une entreprise. Ce type de management permet de mettre à profit l’intelligence collective, issue de la diversité des connaissances et des compétences de chacun.

Mettre en avant la collaboration et la coopération dans l’entreprise

En travaillant ensemble, les salariés de l’entreprise développent un sens aigu de la collaboration et de la coopération. En plus de réduire les conflits et d’accroître la productivité, ce mode de fonctionnement agit directement sur l’identité de la société.

Apporter des réponses pertinentes à des problèmes complexes

Grâce à son équipe pluridisciplinaire, le manager transversal aura davantage de facilité à étudier et analyser une problématique. De fait, il sera d’autant plus capable de prendre des décisions mûrement réfléchies pour résoudre des problèmes complexes.

Positionner le client au premier plan

Que ce soit dans le mode de fonctionnement ou dans la prise de décision, le management transversal met en avant en premier lieu les intérêts du client. En d’autres termes, c’est l’objectif commun qui prime avant tout !

Les inconvénients du management transversal

Le double management et enjeux de pouvoir

Une des difficultés souvent rencontrées par le manager transversal repose sur le double management. Comme nous le disions en début d’article, trois acteurs principaux régissent le management transversal. De ce fait, le manager transversal devra s’adapter à la fois aux besoins de son collaborateur et de son responsable hiérarchique. Si la coordination entre ses deux supérieurs venaient à être compromise, alors le manager transversal en subirait directement les conséquences. Le double management peut également être source d’abus de pouvoir, au sein duquel chacun fait valoir ses prérogatives pour garder ou renforcer sa place centrale dans l’organisation.

 La difficulté d’obtenir des moyens

Malheureusement, la plupart du temps le manager transversal n’a pas les moyens et les ressources nécessaires à sa disposition. Entre autres, le budget qui lui sera accordé dépend intrinsèquement des différents services impactés par son travail transversal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *