Les différents styles de management

Le management est une discipline se définissant comme l’organisation et la coordination des activités afin de réaliser des objectifs bien précis. C’est-à-dire l’ensemble des moyens humains et matériels en permettant sa gestion. Le terme « Management » qui trouve ses origines dans le latin signifie « manier par la main » ; D’où le terme Manager pour désigner les cadres d’une entreprise. Le management comprend une dimension méthodologique qui peut être applique au différentes fonctions que l’on trouve au sein d’une entreprise comme par exemple le management des ressources humaines ou encore le management des systèmes d’informations. L’histoire du management moderne débute approximativement au moment de la révolution industrielle. Notamment avec Frederick Taylor et Henry Ford qui sont respectivement à l’origine du Taylorisme et du Fordisme, deux style de management visant à optimiser le temps de travail pour maximiser la production. Considéré par les sociologues et les psychologues comme étant née d’une action collective, le management a fait l’objet de beaucoup d’études. Kurt Lewin célèbre psychologue qui est à l’origine de la théorie des groupes, a réussi à analyser et définir quatre types de management universellement reconnu.

Le management directif

Née du Taylorisme, le management directif est la forme évoluée de l’organisation scientifique du travail élaboré par Frederick Taylor. Il s’agit d’une forme de management pyramidale, basée sur l’autorité du manager et qui limite au maximum l’autonomie des employées. Afin d’encourager les employées, le style directif utilise un system basée sur les sanctions et les récompenses. Les sanctions permettent de maintenir les employées dans une peur constante de perdre leur travail et les récompenses de les garder compétitifs. Pour résumer le style directif est un type de management qui est centré sur les résultats et implique fortement le manager. Bien que ce system génère beaucoup d’hostilité chez les subordonnées envers la hiérarchie, il s’avère être très utile dans les situations de crise.

Le management persuasif

Le management persuasif est un style de management similaire au mangement directif mais diffère car Il est à la fois organisationnel et relationnel. En effet le style persuasif prend ses racines au niveau du management directif mais offre cependant une certaine liberté d’expression aux employées. Contrairement au manager directif, le manager persuasif ne cherche pas à imposer sa vision auprès de ses subordonnées, il se comporte plutôt en leader et les encourage à exprimer leur point de vue. Ce côté relationnel permet de créer une cohésion de groupe assez importante qui permet au manager de maintenir un esprit d’équipe ou chacun sait qu’il fait partie d’une structure à laquelle il est indispensable. Grosso modo le management persuasif est comme son prédécesseur basée sur une forte implication du Manager mais plus centré sur le relationnel que sur les résultats.

Le management participatif

Le management participatif est une variante du management persuasif car il est très centré sur le relationnel. Avec le style participatif les subordonnés participent à la prise de décision. Le manager participatif laisse une grande liberté d’exécution a ses collaborateurs, leur permettant ainsi d’exprimer leur créativité. En effet ce style de management requiert un fort engagement et une forte motivation de la part des employées. Le manager se comporte plus en tant que leader qu’en tant qu’autorité suprême. Il ne monitore pas mais encadre, ne dicte pas mais conseil et la communication ne se fait pas verticalement mais horizontalement. Pour résumer le management Participatif n’implique que peut le manager et n’est pas principalement centré sur les résultats mais sur les employées eux-mêmes.

Le management délégatif

Le management délégatif est à la fois centré sur les résultats et n’implique pas ne grande participation du manager. En somme ce style est une combinaison des trois autres types de management. Le manager implique ses subordonnés dans la prise de décision dont il reste cependant le maitre absolu. La communication se fait donc à la fois de manière verticale et de manière horizontale. Le style délégatif laisse de la liberté et encourage la prise d’initiative chez les employées cependant les objectifs sont monitorés de près par le responsable. Le manager fixe les résultats à obtenir puis laisse aux subordonnes le choix dans leur moyens d’exécution. Tout comme avec e management directif, le management délégatif évalue régulièrement les performances des employées. Le manager est donc à la fois un leader et un chef autoritaire selon le besoin. Le style délégatif requiert des compétences de la part des collaborateurs étant donnée qu’ils seront amenés à prendre des décision tout seul.

Le management stratégique

Le management stratégique concerne les enseignes qui prônent des objectifs importants et durables. Il mobilise des ressources humaines et intellectuelles pour atteindre des objectifs définis. Plus précisément, les managers étudient une ligne de conduite pour l’enseigne pour les quelques années à venir. Des nouvelles stratégies sont étudiées pour assurer des recettes intéressantes, ainsi que pour satisfaire les personnels et les clients.

Le management stratégique concerne prioritairement les dirigeants de l’entreprise. Par contre, ils doivent prendre en compte les besoins de l’ensemble des collaborateurs. Le meilleur moment pour adopter ce type de management s’avère la mise en place d’une nouvelle équipe. Pour un entrepreneur qui envisage d’ouvrir les portes de son entreprise, il convient de collaborer avec un manager qui dispose des expériences stables en management stratégique. Ce dernier accompagnera toute l’équipe à élaborer le planning de l’année à venir, mais également des autres années suivantes. Les dirigeants peuvent avoir une estimation des recettes de l’enseigne. En même temps, toutes les missions nécessaires seront planifiées.

La recherche des stratégies à long terme peut prendre du temps, quelle que soit la notoriété de l’enseigne sur le marché. Le manager met en avant l’étude de la situation au sein de l’entreprise ainsi que des activités de chaque direction pour déterminer des objectifs réalistes.

Comment déterminer son style de management ?

Alors que vous désirez instaurer une ambiance chaleureuse au sein de votre entreprise, créez un environnement familial. Cette option s’avère favorable notamment pour les petites enseignes qui opèrent dans un secteur important. Appliquez le style de management qui met en valeur les idées de toute l’équipe, d’où les dirigeants et tous les salariés.

Le management stratégique pour des objectifs à long terme

Si le management opérationnel concerne les projets à court termes, le management stratégique s’avère favorable aux innovations sur le long terme. Le manager étudie des stratégies efficaces pour trouver des activités rentables pour plusieurs années de suite. Pour le succès de tous les projets, il envisage des missions évolutives pour chaque collaborateur. Toutefois, les avis de tous les salariés de toutes les catégories professionnelles ne seront pas négligés pour toutes les prises de décision en interne.

Le management directif pour un projet à court terme

Le management directif convient parfaitement pour des activités temporaires. Il prône la mise en place d’une organisation efficace au sein d’une nouvelle équipe. Pour les grandes enseignes, les managers spécialisés dans le management directif assurent les séances d’intégration des nouveaux recrutés. Ce type de management s’avère également parfait pour former les employés sur des nouvelles missions.

Le management délégatif pour responsabiliser chaque membre de l’équipe

La réussite d’une entreprise dépend des efforts des dirigeants et de tous les collaborateurs. Pour unir les forces de toute l’équipe dans le but d’atteindre un objectif exceptionnel, ce type de management s’avère efficace.

Alors que vous remarquez une baisse constante des résultats depuis quelque temps, n’hésitez pas à engager un professionnel qui maîtrise le management délégatif. Il est possible de programmer une table ronde ou des événements corporates en dehors du lieu de travail pour échanger avec les salariés. Ces derniers auront l’occasion d’exprimer les difficultés rencontrées.

Le management participatif pour valoriser l’esprit d’équipe

Aucune entreprise ne peut assurer ses missions sans l’implication de tous les collaborateurs. Afin de profiter d’un bon résultat pendant toute l’année, le management participatif permet de trouver les meilleures stratégies pour encourager la réactivité de tous les salariés, mais également des dirigeants et des employés cadres. Les managers avancent généralement une nouvelle organisation pour engager chaque salarié dans tous les projets de l’entreprise.

Le management appréciatif pour récompenser les salariés

Vous êtes reconnaissant des efforts déployés par votre équipe, il convient de les apprécier de temps en temps. Le management appréciatif consiste à remercier les salariés, même dans en cas de mauvais résultats.

 Le choix d’un type de management n’est pas définitif. Il convient de fixer une période d’essai pour mesurer le succès des nouvelles perspectives adoptées. Le manager lui-même doit effectuer une auto-évaluation. N’hésitez pas à noter les blocages persistants afin de trouver des solutions fiables. Si le manager garantit l’atteinte des objectifs après quelques étapes, vous avez intérêt à prolonger la durée de l’essai. Par ailleurs, si vous remarquez que les résultats sont déplorables, il convient de changer de style de management.

La meilleure option consiste à recruter un manager qui maîtrise tous les styles de management. De cette manière, il vous aidera à sélectionner le type de management à appliquer après une période d’immersion au sein de votre entreprise. Le professionnel fera partie de votre équipe pendant quelques semaines avant de vous proposer les bonnes idées à réaliser.

Y-a-t-il un type de management à bannir ?

Chaque entreprise choisit le type de management à appliquer. Ce qui dépend généralement des capacités des managers et des objectifs à atteindre. Par ailleurs, il convient de filtrer les idées maîtresses à appliquer pour éviter les mauvaises surprises.

Le management théocratique est absolument à bannir. Il met en avant uniquement le manager pour la proposition et la gestion des projets, ainsi que les prises de décisions. Autrement dit, les salariés ne seront que des exécutants des tâches dictées par leur supérieur. Malheureusement, cette méthode entraîne des blocages indéniables au sein de l’équipe.

Un manager qui applique le management théocratique serait surnommé « manager toxique ». Dans sa position de supérieur au niveau de l’entreprise, il empêche le développement des capacités de chaque membre de son équipe en imposant toutes les activités à effectuer. Le manager doit être conscient de l’environnement de travail au sein d’une entreprise pour établir les nouvelles directives à appliquer parmi les différents types de management. En même temps, il doit être conscient des besoins et du bien-être des équipes de l’entreprise.

Check Also

management : concept de l'empowerment

Qu’est-ce que l’empowerment ?

Empowerment est un mot qui est très en vogue depuis quelques années. Ce mot est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *