A la découverte du management opérationnel

Le management est une nouvelle forme de gestion qui prend en compte la dimension pratique de plus en plus de la gestion d’une entreprise ou autre entité. Il prend plus en considération la complexité humaine du fait que les facteurs objectifs comme subjectifs sont considérés pour que rien n’obstrue l’atteinte des objectifs. Dans la définition de ces objectifs, il y en a qui sont à long terme et d’autres qui sont à moyen ou court terme. Ces derniers constituent le management opérationnel. Ainsi, il regroupe l’ensemble des décisions et actes pris par le manager pour la gestion courante de l’entreprise ou de l’entité.

Définition du management opérationnel

On peut définir le management comme l’ensemble des opérations de direction, de mobilisation des équipes et de contrôle des actions dans une entité. L’aspect opération renvoie à un type de management qui s’occupe particulièrement de la gestion quotidienne d’une entreprise ou de toute autre entité. Les actes posées et les décisions prises sont pour une application immédiate ou, au plus, à moyen terme. Ces décisions ont un impact sur la marche de l’entreprise mais sont également réversibles. Ce sont des actes en cohérence avec la politique globale de l’entreprise et qui permettent de garder le cap sur un objectif, d’accélérer la cadence ou de ralentir selon les circonstances. Parfois, ce sont des décisions d’adaptation à une situation de marché, de saisine d’une opportunité ponctuelle, etc. Par comparaison à la gestion d’un pays, on pourrait dire qu’il correspond à la partie micro ou local, qui ne concerne pas tous les collaborateurs et ne remet pas en cause la politique macro ou globale.

Les caractéristiques du management opérationnel (Qui, Quand, Quoi?)

A la question du QUI, on pourrait répondre que le management stratégique est assuré par les responsables intermédiaires. Il s’agit des chefs de services, des managers d’équipes, des responsables commerciaux, etc. Ils posent des actes concrets et adaptés à la réalité pour atteindre des objectifs préfixés selon la politique définie par la direction. Ce sont des décisions qui ne concernent qu’une partie des employés et des collaborateurs et rend compte d’une certaine forme de taylorisation (division du travail). S’agissant du moment, les décisions prises dans le cadre du management opérationnel s’appliquent au quotidien et demande ainsi une certaine réactivité par rapport aux nouveaux éléments endogènes comme exogènes, qui peuvent intervenir.

Le rôle du management opérationnel

Le management opération a d’abord pour rôle de diviser le travail et les taches au quotidien. Le manager se chargera de mener et de diriger une équipe qui aura des objectifs spécifiques par rapport à un autre dans la même entreprise. C’est la réunion de ces objectifs spécifiques, de ces différents groupes qui permettent d’atteindre les objectifs globaux définis par la direction. Cela donne au manager opérationnel des prérogatives comme le recrutement extérieur ou la promotion interne. C’est un chef de service ou d’équipe, un responsable d’un département, un relais de la direction pour motiver les troupes et veiller au travail bien fait.

Les techniques du management opérationnel

La première technique consiste dans la valorisation des compétences et des qualités de vos collaborateurs. Cela leur permet de se sentir appréciés à leur juste valeur et vouloir toujours faire plus pour garder et améliorer ces égards que vous avez à leur endroit. En outre, il faudra définir une stratégie efficace et avoir des challenges. Ensuite, il faudra fixer une ligne de conduite, des règles claires et précises, se fixer des objectifs qualitatifs et quantitatifs et de planifier les taches. Enfin, il faudra nourrir un dynamique de groupe en sanctionnant aussi bien positivement que négativement. Si un écart ou une faute doit être fermement sanctionné, une prouesse devra être également appréciée à sa juste valeur. Cela encouragera les autres à faire des efforts à leur tour. Dans le même esprit, il faudra anticiper sur les potentiels conflits notamment par l’organisation de réunions, et la mise en place de cadres d’expression organisés. Il peut s’agir de conflits entre le manager et son équipe ou entre les membres de l’équipe. Quoi qu’il en soit il faudra privilégier la communication et mettre en place des cadres qui vont permettre d’évacuer les frustrations surtout si le travail abattu est très stressant.

caracteristiques-du-management-operationnel

Quelles compétences sont requises pour un bon management opérationnel ?

Le management opérationnel est garanti par un employé qui occupe le poste d’un responsable au cœur de l’entreprise. Il ne peut s’agir ni du dirigeant ni du fondateur du groupe. Comme le manager opérationnel doit assurer une bonne organisation de toutes les activités au quotidien, il devrait disposer de qualités exceptionnelles : sens du leadership, capacité de montage de projet, maîtrise de la communication, etc. Le manager opérationnel définit les objectifs courants au sein de l’entreprise. Ce professionnel définit les projets par ordre de priorité. Il répartit les tâches et impose le deadline respectif de chaque mission. Afin d’assurer ces fonctions, il convient d’avoir une bonne compréhension des enjeux des activités de l’enseigne sur le marché. Un bon manager opérationnel présente une excellente autonomie et organisation pour piloter une équipe à des missions variables. En disposant d’un sens du leadership, il devrait avoir une idée sur les blocages au niveau de son équipe, à ne citer qu’une condition inhumaine mise en œuvre. Il déploie ses compétences en communication pour mettre de l’ordre à des conflits entre les collaborateurs. Dans le but de réussir la gestion courante d’une entreprise, un manager opérationnel devrait assurer ses fonctions avec l’aide d’un manager stratégique. Ce dernier garantit la mise en place des stratégies efficaces pour l’enseigne, à court, à moyen et à long terme.

Ce qui le diffère du management stratégique

La différence entre management stratégique et management opérationnel est plus facile à appréhender dans la théorie que dans la pratique. La frontière entre les deux est rarement identifiable sur une décision prise. Cela s’explique par le fait que les décisions découlant du management opérationnel peuvent avoir des conséquences sur le long terme ce qui rend le principal élément de distinction relatif. En tout état de cause, l’objectif de la distinction est surtout pédagogique. Le management stratégique ferait référence à la politique globale de l’entreprise définie par la direction et qui dispose d’objectifs sur le long terme. C’est comme si le management opérationnel est au service du management stratégique en ce qu’il permet un déploiement efficace, et à la base, pour atteindre ces objectifs à long terme. D’ailleurs, une même décision peut être qualifiée différemment selon le type d’entreprise concerné et selon les circonstances. Ainsi, il faut également prendre en compte la taille de l’entreprise ce qui peut déterminer la valeur de l’acte posé pour ladite entreprise et ainsi déterminer sa qualification de décision opérationnelle ou stratégique. En guise d’exemple, l’achat d’un bien immobilier, qui peut être une opération courante d’une agence immobilière, peut être une décision stratégique pour une PME qui cherche un local pour son siège ou son exploitation.

Quelles formations suivre pour mettre en place un management opérationnel dans son équipe ?

Devenir un manager qui maîtrise le management opérationnel est un défi. Afin d’atteindre cet objectif dans les meilleurs délais, poursuivre une formation s’avère la meilleure option. Menez une recherche en ligne pour découvrir la liste des établissements qui proposent une formation complète. Il est possible de choisir entre une formation à distance et celle en présentielle. Pour la seconde option, vous aurez à rejoindre un lieu particulier pour rencontrer directement le formateur. Par contre, par défaut de temps, il convient de miser sur l’enseignement à distance. Vous recevrez les supports de cours en temps voulu, en fonction de votre disponibilité. Le choix de la formation dépend principalement de votre niveau d’études. Par exemple, si vous avez un bac +5, rejoignez l’EM Lyon. L’établissement propose une formation courte pour accompagner les managers à devenir des professionnels compétents au niveau opérationnel. Par ailleurs, si vous êtes à la recherche d’une formation de longue durée avec laquelle vous pouvez valider des crédits ECTS, le menu de CNAM pourrait vous intéresser. La plupart des entreprises désignent généralement un chef d’équipe pour devenir un manager opérationnel. Dans ce cas, le coût de la formation revient à la charge de l’enseigne. Selon la taille du groupe, il peut y avoir quelques responsables du management opérationnel au niveau de chaque département. Il suffit de sacrifier une seule semaine au maximum pour mettre de l’ordre dans la structuration de l’ensemble des activités importantes. Pour économiser du temps, il est conseillé de privilégier les offres de formation de 2 à 3 jours.

Conclusion

Le management opérationnel est ce qu’on pourrait appeler la phase de décentralisation du travail abattu dans l’entreprise. Il permet de mettre en pratique les décisions prises d’un point de vue plus global par la direction, selon la spécificité de chaque service. Si d’un point de vue pédagogique la distinction est nette, dans la pratique il devient difficile de distinguer les décisions découlant du management stratégique et celles découlant du management opérationnel. En fin de compte, le rôle des deux reste l’atteinte des objectifs de l’entreprise.

Check Also

management : concept de l'empowerment

Qu’est-ce que l’empowerment ?

Empowerment est un mot qui est très en vogue depuis quelques années. Ce mot est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *