Devenir opticien, le professionnel des lunettes pour vos yeux

L’opticien est quelqu’un d’important. L’ophtalmologiste, lui, a pour mission principale de déterminer la bonne correction à appliquer puis, il envoie ces patients auprès d’un opticien, seul professionnel autorisé à délivrer des verres correcteurs et des lentilles de contact. En France, on décompte pas loin d’onze mille opticiens répartis dans les huit mille point de vente et s’occupent d’un grand nombre de français souffrant de problèmes de vue.

La mission de l’opticien

L’opticien a diverses missions à sa charge, notamment, il se doit d’accueillir au sein de son établissement toute personne souffrant de troubles de la vue. Une fois le client accueilli, l’opticien doit minutieusement examiner la prescription médicale, réalisé quelques tests de vision complémentaire et, enfin, conseiller ledit client sur la paire de lunettes ou les lentilles les plus adéquates, sur l’éventualité de verres progressifs ou non, ou encore sur la forme même des lunettes.

Dans le cas où le client choisirait des lunettes, l’opticien, après avoir trouvé la monture idéale pour ce dernier, doit y monter les verres puis les adapter. Pour cela, diverses étapes sont nécessaires : d’abord, il doit polir les verres ; puis, il les meule, les ajuste, les centre, jusqu’à arriver au résultat voulu. Si le client choisit des lentilles, la procédure est alors plus conséquente. Diverses mesures doivent être effectuée, telles que la courbure de la cornée. Elles sont effectuées soit par l’opticien directement s’il a le matériel adéquat dans son magasin, soit il fera appel à un laboratoire extérieur. Ensuite, il reçoit les lentilles et les livre à son client.

Outre cette mission, l’opticien doit également gérer le service après-vente. En effet, c’est lui qui accueille les clients qui auraient de potentiel problème avec leurs lunettes, que ce soit une branche cassée ou tordue ou encore un verre abîmé. Il doit ensuite leur fournir une solution.

Ensuite, il se doit de gérer son établissement. Pour se faire, il doit gérer les stocks, analyser le chiffre d’affaire de son entreprise, s’entretenir avec les représentants des marques de lunettes et de lentilles pour s’assurer d’une bonne entente avec les commerciaux. Il se doit également de passer régulièrement les commandes afin que ses délais soient respectés, pour se faire il maintient un contact régulier avec les fournisseurs.

👍🏽 Les avantages

  • Un secteur porteur
  • Un bon salaire
  • Un métier où le relationnel est important
  • On cherche des opticiens dans toutes les villes
👎🏽 Les inconvénients

  • Travail le samedi

Quelles études permettent de devenir opticien ou opticienne ?

formation-opticien-opticienne

Les études

Comme pour tout métier, des études sont nécessaires afin d’être opticien. Il existe différentes possibilités de formations.

Le Baccalauréat Professionnel Optique Lunetterie

Premier choix : l’étudiant peut s’orienter vers un Baccalauréat Professionnel Optique Lunetterie sur un durée de trois ans. Il ressortira alors diplômé opticien. Néanmoins, ce diplôme ne lui permettra pas de s’installer à son compte plus tard. De ce fait, il faut bien réfléchir avant de se lancer dans cette formation.

BTS Opticien-Lunetier

Deuxième choix : l’étudiant peut s’orienter vers un BTS Opticien-Lunetier, lui donnant un diplôme de niveau bac+2. Il peut choisir de l’effectuer en alternance ou encore de faire une prépa optique avant de l’intégrer afin de maximiser les chances de réussite. Une sélection se fait à l’entrée : les étudiants doivent déposer un dossier puis passer un entretien de motivation. Souvent, ils proviennent de bac S, STL ou encore STI2D.

Le passage par les universités

Troisième choix : plusieurs formations sont disponibles à l’Université. D’abord, il y a la licence professionnelle Science de la vision qui s’organise autour de cours et de stages ; ensuite, il y a le Diplôme universitaire d’Optique Physiologique et Optométrie ; et enfin, la Maitrise des Sciences et Technique (MST) de l’Optométrie. Enfin, les étudiants peuvent compléter leur formation en passant le Diplôme Européen d’Optométrie à l’Institut de la Vision de Saint-Etienne et l’Association pour l’enseignement privé de l’optique de Paris.

Avec les deux derniers choix, il sera possible pour l’étudiant de s’installer à son compte et d’ouvrir son propre point de vente. Néanmoins, la concurrence sera rude. En effet, depuis plusieurs années des grandes firmes telles qu’Optical Center, GrandOptical ou GrandVision représentent 70% du chiffre d’affaires de l’optique.

Le salaire d’un opticien

Le salaire d’un opticien peut varier selon les postes qu’il occupe. En effet, en début de carrière et en tant qu’employé, un opticien se voit allouer un salaire débutant dans les 1 500€ et pouvant aller jusqu’à 2 200€ en fin de carrière. Néanmoins, si l’opticien en question s’installe à son compte dans son propre magasin, il peut espérer gagner plus de 5 000€ par mois.

Salaire minimum

1 490€ brut par mois

Salaire moyen

1 850€ brut par mois

Salaire maximum

2 200€ brut par mois

Carrière et possibilité d’évolution

Comme dit précédemment déjà, les jeunes opticiens peuvent tout à fait débuter leur carrière en tant qu’employé. Une fois les fonds nécessaires récoltés, ces opticiens peuvent devenir indépendants. Néanmoins, afin d’être sûr de réussir, il est conseillé de se spécialiser et d’adhérer à une centrale d’achat afin d’augmenter ses chances de réussite.

Trouver une école et une formation pour travailler dans le domaine optique

Il existe, en France, des écoles spécialisées dans l’optique. Elles permettent de former les étudiants dans diverses branches du secteur de l’optique : allant de la création de lunettes ou de lentilles, en passant par les réglages et les mesures de la vue, jusqu’au commerce et à la vente des produits optiques. De ce fait, les programmes enseignés varies selon le diplôme que l’étudiant vise. En effet, les écoles enseignent des bases de l’optique à une formation de niveau supérieur approfondi. Ainsi, il sera possible de trouver des matières telles que l’examen de vue, la communication, le contrôle d’équipement, les systèmes d’optiques, la contactologie, l’optométrie, les mathématiques ou encore la géométrique et la physique. Pour trouver l’école qui correspondra le mieux aux attentes de l’étudiant, rien de mieux que de se rendre aux diverses journées portes ouvertes comme celle d’ISOFORM ou ESOL Optique ainsi que dans les salons d’étudiants afin d’y rencontrer des professionnels, des enseignants et des élèves.

Afin d’intégrer cette école, il vous faudra passer par une sélection. La qualité de l’admission dépend de chaque établissement et du diplôme visé. Parfois, il faudra déposer un dossier de candidature puis de passer un entretien de motivation. Mais, il est également possible qu’il y ait un concours à l’entrée dans le cas des écoles d’ingénieurs. Néanmoins, il ne faut pas oublier que ces écoles ont un prix : le baccalauréat professionnel et le BTS sont gratuits, cependant le Bachelor et les masters coûtent entre 4 000 et 9 000€ par an.

Inscription de votre école de formation

Check Also

devenir carrossier peintre

Devenir carrossier, sans accroc c’est plus beau

On ne rend pas souvent visite à un carrossier. Cependant, après un accident ou un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *