Devenir formateur indépendant pour partager son expertise

devenir formateur indépendant

Le métier de formateur indépendant est idéal pour une reconversion professionnelle, une fois que l’on a acquis assez d’expertise dans son domaine pour l’enseigner aux particuliers ou professionnels. C’est un métier très prisé car il offre beaucoup de liberté et permet de vivre en enseignant sa passion. Découvrez les formations pour devenir formateur indépendant ainsi que le salaire auquel vous pourrez prétendre.

Le marché de la formation en France

En France, le marché de la formation représente plus de 30 milliards par an. Près de la moitié de ce montant est généré par les enseignes spécialisées dans la formation professionnelle. Par ailleurs, dans le monde professionnel, la majorité des clients se concentrent sur les formations en langue et en nouvelles technologies. Les formateurs qui proposent des formations inscrites dans le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) délivrent en moyenne 12 000 certificats par an.

Grâce au boom de l’utilisation d’internet, le marché devient de plus en plus intéressant. Les formateurs proposent l’e-learning pour rapprocher au mieux les internautes. Ce qui signifie que les professionnels en formation, entreprises ou indépendants, ne sont plus obligés d’avoir un local avant de se lancer dans l’activité. Certains centres de formation ciblent des internautes dans plusieurs localités. Les personnes qui poursuivent la formation en ligne bénéficient des cours en visio-conférences mais également de différents supports vidéos, audio et écrits.

L’Etat a mis en place le Compte Professionnel Formation (CPF) pour chaque salarié afin de proposer un accompagnement sur mesure tout au long de sa carrière professionnelle. La France enregistre plus de 78% des travailleurs qui jouissent de leurs droits en formation. Ce qui témoigne que toutes les structures professionnelles s’avèrent des clients principaux et à long terme des formateurs.

La mission du formateur indépendant

Le formateur indépendant est un formateur qui exerce son activité en freelance. Pour être formateur indépendant, il est nécessaire de se déclarer comme auto entrepreneur.

Le rôle du formateur indépendant est de former plusieurs personnes dans un domaine ou sur un sujet précis. C’est lui qui va concevoir le contenu du programme de formation ainsi que l’emploi du temps de la formation. Le programme est conçu de sorte à transmettre ses connaissances et compétences de la manière la plus pédagogique possible, afin de s’assurer que les élèves assimilent bien les notions et enseignements.

Le rôle du formateur indépendant ne se limite pas à la transmission des connaissances : il va aussi animer le cours et répondre aux questions des élèves. Il devra personnaliser au maximum la formation pour les participants.

👍🏽 Les avantages

  • Le formateur indépendant est libre d’organiser son emploi du temps et ses horaires, mais aussi de fixer son tarif
  • C’est un métier polyvalent : le formateur indépendant peut exercer son activité en indépendant ou être employé temporairement par des centres de formation
👎🏽 Les inconvénients

  • C’est un métier très prenant
  • Les déplacements sont fréquents
  • Il faut respecter les 6 critères de qualité fixés par le décret du 30 juin 2015
  • Pour exercer en tant que formateur indépendant, il faut se créer un statut d’auto-entrepreneur (selon l’article L.6351-1 du Code du travail, tout formateur indépendant doit déclarer son activité)

Quelles études permettent de devenir formateur indépendant ?

Le formateur indépendant va en général enseigner un domaine dans lequel il est expert. Il n’est donc pas toujours nécessaire de suivre une formation pour se perfectionner dans le domaine enseigné. Le formateur devra justifier d’un diplôme dans son domaine (Bac +2 à Bac +5) et, surtout, d’une expérience professionnelle.

Des formations pour acquérir des compétences pédagogiques ou connaitre l’environnement légal de la profession pourront être utiles à l’aspirant formateur indépendant. Elles permettront d’apprendre à écrire un module de formation, animer un cours, communiquer sur son offre et la vendre auprès des clients potentiels, etc. Des compétences précieuses pour développer son activité en tant qu’indépendant !

Les études

Certains cursus universitaires forment au métier de formateur et à ses spécificités (plutôt qu’au domaine à enseigner), comme le DUT éducation (Bac +2), la Licence ou Licence pro éducation (Bac +3), ou encore le Master éducation (Bac +5).

Cependant, ces cursus restent très généraux et relativement longs. C’est pourquoi on conseille en général d’opter pour une formation professionnalisant sur le sujet à enseigner (si besoin), suivi d’une formation courte et intense sur le métier de formateur. On trouve en effet de nombreuses formations de ce type, qui durent quelques jours ou quelques semaines, comme le Certificat de Qualification Professionnel (CQP), accessible en VAE.

Une fois la formation terminée, le formateur devra se déclarer en tant qu’auto-entrepreneur pour devenir formateur indépendant.

Le salaire d’un formateur indépendant

Le formateur indépendant débutant va gagner entre 1 500 € à 1 700 € bruts mensuels. Lorsqu’il sera plus expérimenté, il pourra gagner entre 1 800 € et 3 300 € bruts mensuels, voire, dans certains cas plus rares, jusqu’à 5 000 € bruts mensuels. Le salaire varie en fonction de divers critères, notamment la spécialité enseignée et le lieu d’exercice de son activité, mais aussi le statut : un formateur indépendant n’aura que les charges et cotisations à déduire de son chiffre d’affaire, tandis que le salaire d’un formateur en portage salarial équivaudra à la moitié de sa facturation HT environ (le reste étant prélevé par la société de portage salarial).

  • Salaire minimum : 1 500 € bruts mensuels
  • Salaire moyen : 1 800 € bruts mensuels
  • Salaire maximum : 5 000 € bruts mensuels

1 499€ brut par mois

[/one_third]
Salaire moyen

1 800€ brut par mois

Salaire maximum

5 000€ brut par mois

Carrière et possibilité d’évolution du formateur indépendant

Leformateur indépendant peut exercer en auto entrepreneur ou en portage salarial. Il est possible de travailler au sein d’un centre de formation, qui fera appel à vous de manière ponctuelle si vous leur envoyez votre CV.

Le formateur indépendant peut évoluer en se spécialisant. Il peut par exemple devenir formateur-consultant, e-formateur, ou encore coach dans une entreprise ou en libéral. C’est un métier qui laisse la place à de nombreuses perspectives d’évolution, notamment dans le numérique avec les perpétuelles mutations technologiques !

Obtenir une certification Qualiopi

Les opérateurs dans le domaine de la formation doivent respecter des règles strictes. Il convient de régulariser quelques procédures administratives.

Qu’est-ce que la certification Qualiopi ?

Tous les prestataires qui entreprennent des activités liées à la formation doivent désormais avoir le QUALIOPI une alternative du Datadock. Il s’agit d’une certification nationale unique obligatoire depuis le 1er janvier 2021. Il consiste à certifier son entreprise ou auto-entreprise en fonction des modalités prescrites sur le référentiel National Qualité (RNQ). Il est non de savoir que tous les entrepreneurs ou auto entrepreneurs qui s’occupent des acteurs dans la formation professionnelle, VAE, bilan de compétences et apprentissage, rassemblés dans les Organismes Prestataires d’Actions qui concourent au développement des Compétences (OPAC).

La demande de la certification Qualiopi s’avère payante. Il faut préparer entre 1500 et 3000 euros. Il reste valable pendant 3 ans, à compter de sa date de délivrance.

Quelles sont les étapes à effectuer ?

Obtenir une certification Qualiopi nécessite principalement de contacter un organisme certificateur inscrit dans la liste officielle proposé par le ministère du travail, de l’emploi et de l’insertion. Déposez une demande en fournissant les dossiers requis. Le certificateur mène un audit d’une seule journée pour évaluer les indicateurs à valider. Le plan d’audit consiste à diagnostiquer la qualité de la structure ainsi qu’à identifier les non-conformités. Vous recevrez un rapport de l’audit. Dans le cas où des non-conformités sont relevées, vous avez 3 à 6 mois pour appliquer des mesures correctives. Autrement, le certificat Qualiopi sera entre vos mains.

Il est important de retenir qu’un organisme de formation qui fournit la certification surveille votre enseigne. Un audit aura lieu après environ 15 à 18 mois de la délivrance du sésame.

Quel statut juridique choisir pour exercer en tant que formateur indépendant ?

Pour les nouveaux diplômés qui souhaitent exercer une activité professionnelle libérale, travailler en tant qu’indépendant serait une bonne option. Ce qui permet la création d’une entreprise individuelle ou de considérer le métier de formateur en tant qu’activité professionnelle complémentaire. Il existe 3 statuts juridiques au choix.

Auto-entrepreneur

Si vous voulez adopter le statut d’auto-entrepreneur, vous avez intérêt à obtenir un numéro de SIREN en souscrivant auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE). Aucune vérification officielle n’est prévue sur votre comptabilité. Vous gardez la liberté sur la gestion financière de votre petite entreprise ainsi que de la tenue du livre de recettes et d’achats. Par ailleurs, vous aurez à rester prudent à ne pas confondre votre patrimoine personnel et professionnel.

Votre chiffre d’affaires doit être à 35 200 € au maximum. De cette manière, vos factures seront exonérées de TVA. Vous êtes engagé à cotiser mensuellement 22,2% de votre recette. Au fil du temps, lorsque votre chiffre d’affaires dépasse 33 500 €, vous serez soumis au régime réel simplifié de TVA.

Société unipersonnelle

La création d’une société unipersonnelle s’avère une bonne option pour vous accorder le rôle de chef d’entreprise. Vous avez le choix entre la SASU et l’EURL. Alors que vous êtes encore salarié, devenez gérant d’une SASU. Par contre, pour s’affilier au régime des indépendants, il faut créer une entreprise EURL. Quelle que soit votre décision, vous devez accomplir vos obligations administratives. Par exemple, il faut enregistrer votre enseigne au service des impôts. Pour ce type de statut juridique, il faut souscrire à diverses assurances, à ne citer que la responsabilité civile et professionnelle ainsi que l’assurance de vos locaux de travail.

En ce qui concerne la partie comptabilité, vous devez avoir un livre-journal qui inscrit toutes vos recettes et vos dépenses. N’oubliez pas d’établir un bilan annuel. Si vous avez des compétences dans ces tâches, vous n’êtes pas obligé de recruter un expert-comptable.

Portage salarial

Vous souhaitez oublier les démarches administratives compliquées pour devenir formateur ? Le portage salarial ne risque pas de vous décevoir. Il permet de garder le statut de salarié au sein d’une entreprise de portage, tout en proposant des offres de formation pour les particuliers et professionnels. Aucune création d’entreprise, ni de déclaration d’activité ne sont nécessaires.

Pour ce faire, il convient de s’engager pour un CDD ou un CDI auprès d’une enseigne de portage. De son côté, l’entreprise en question doit signer des contrats de prestation de formation avec vos clients. Il prend en charge tous les règlements financiers et fournit les documents nécessaires aux clients, comme le certificat de fin de formation.

Il existe des avantages intéressants pour les formateurs indépendants qui misent sur le portage salarial. L’entrepreneur jouit des mêmes droits que les salariés, d’où l’assurance chômage, la mutuelle ainsi que la retraite. En cas de maladie, vous bénéficierez d’une assurance maladie qui couvrira une grande majorité de vos frais de santé.

Trouver une école et une formation

Le Cnam

Le Cnam propose de nombreuses formations au métier de formateur, comme le Certificat de compétence « Concepteur et animateur de séquences pédagogiques multimodales » ou le Titre professionnel certifié RNCP « Formateur de l’alternance ». Ces formations à la carte peuvent être suivies à Paris ou dans d’autres régions. Des stages sont également proposés pour se spécialiser, comme le stage de 50 heures « Apprentissages et modalités pédagogiques » ou le stage de 42 heures « Animation, gestion et analyse d’une séquence pédagogique ».

L’Afpa

L’Afpa  propose une formation « Formateur professionnel d’adultes » de 1015 heures, qui se déroule sur 8 mois, et permet de valider un Titre professionnel de niveau 5 (BTS/DUT) de formateur/trice professionnel/le pour adultes. Cette formation a pour objectif de former les aspirants formateurs indépendants aux méthodes pédagogiques pour savoir transmettre leurs connaissances.

Check Also

devenir-veterinaire

Devenir vétérinaire, pour les amoureux des animaux

Le métier de vétérinaire est avant tout un métier de passion, une véritable vocation. La …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *