Devenir orthodontiste, un métier au service de votre santé dentaire

Devenir orthodontiste est bien plus noble qu’un simple métier de soignant. Devenir orthodontiste c’est donc embrasser une profession de médecine qui amène à bâtir l’esthétisme dentaire. Quelles sont les réelles missions de l’orthodontiste ? Quelles études faire pour devenir orthodontiste et quelles sont les meilleures écoles ? Quel salaire et quelles possibilités d’évolution de carrière en tant qu’orthodontiste? Découvrez tout maintenant.

Les missions de l’orthodontiste

Devenir orthodontiste, c’est avoir des missions qui ne doivent pas prêter à confusion avec celles du dentiste. Les missions du dentiste sont beaucoup plus relatives à la médecine générale de la bouche et des dents alors que l’orthodontiste a des tâches orthopédiques spécifiques après 4 ans de formation en plus. L’orthodontiste, à l’opposé du dentiste, ne se charge pas d’opérations endodontiques, parodontiques ou encore prosthodontiques.

Pareillement, les interventions chirurgicales sur les dents ne font pas partie des missions de l’orthodontiste. Ce dernier est plutôt le spécialiste qui s’occupe des malocclusions qui ne sont autre choses que des difficultés dento-faciales. Plus précisément, l’orthodontiste va redonner à vos dents l’esthétisme nécessaire et leur permettre de bien fonctionner par diverses techniques. En effet, voici ses missions principales :

  • L’orthodontiste peut vous examiner, faire des analyses radiographiques afin d’établir un diagnostic des structures dentaires mal formées et des dents qui sont mal disposées. L’orthodontiste s’occupe donc par exemple des dents encombrées considérablement, des dents souffrant d’inclusion etc…
  • L’orthodontiste a par ailleurs pour mission de définir une approche pour traiter le problème. Il prend soin de se décider pour l’intervention orthodontique adéquate à votre malaise.
  • Le choix des machines et des différents outils de correction des anomalies, qu’ils soient à fixer ou déplaçables, revient toujours à l’orthodontiste. Ce matériel lui permettra de bien repositionner ou d’aligner vos dents.
  • Il entre également dans les fonctions de l’orthodontiste de faire des devis ainsi que d’acheter des prothèses dentaires par exemple auprès des fournisseurs.
  • L’orthodontiste se charge personnellement de poser les différents appareils de correction et assure leur réajustement à intervalles de consultations régulières.
  • Comme la plupart des traitants, l’orthodontiste a également l’obligation de vous conseiller sur vos habitudes alimentaires ainsi que les différentes précautions à observer même à la maison. Il suit les patients durant l’ensemble du traitement qui peut prendre 1 à 4 ans afin de s’assurer que tout se déroule normalement.
  • Mieux, l’orthodontiste est bien placé pour aider à prévenir la survenance de malformations, de mauvais positionnement, etc. relatifs à l’allaitement artificiel, au doigt ou à des mauvais gestes des mâchoires chez les jeunes enfants dépassant 5 ans.

Quelles études permettent de devenir orthodontiste ?

Pour devenir orthodontiste, il vous faut vous spécialiser en tant qu’orthodontiste dentofaciale et obtenir ses diplôme. Vous comprenez donc que devenir orthodontiste demande de nombreuses années d’études avec une première phase à l’Université qui s’étend sur 6 ans. Il faut d’abord obtenir un bac série scientifique avant d’aspirer à devenir orthodontiste.

Vous devez vous inscrire en faculté d’odontologie et obtenir un diplôme de chirurgien-dentiste qui ouvre la voie pour continuer afin de devenir orthodontiste. Il vous faudra ensuite continuer vos études dans une seconde phase dans un établissement d’internat ou suivre des études spécialisées pendant 4 ans afin d’obtenir une certification en études cliniques spéciales. Cette dernière en mention orthodontie ou mention CECSMO. En somme, on a besoin de 10 ans de formation pour devenir orthodontiste professionnel.

Les orthodontistes sont donc des bacheliers scientifiques qui auront débuté en études de santé ou PACES. Leur cursus se poursuit avec un concours rigoureux de spécialisation en chirurgie dentaire. Les étudiants qui réussissent pour la deuxième année en faculté de médecine et de chirurgie dentaire sont en nombre très limité. On accède à la phase finale pour se spécialiser afin de devenir orthodontiste par un concours et s’achève par une thèse finale.

Les études pour devenir orthodontiste ont des contenus essentiellement en sciences, des études anatomiques, embryologiques, physiologiques et en radiologie entre autres. De plus, les étudiants orthodontistes pousseront leurs connaissances dans des matières comme les opérations par plaques, l’esthétisme orthodontique, la désinclusion. Ils s’intéresseront également en profondeur à d’autres disciplines comme l’analyse des anomalies dento-faciales, les techniques céphamométriques, les méthodes rééducatives, la chirurgie ou encore le diagnostic clinique pour ne citer que celles-là.

Le salaire d’un orthodontiste

Combien gagne un orthodontiste ? Le salaire d’un orthodontiste professionnel sur le territoire français est évolutif et peut dépendre de plusieurs facteurs. Un orthodontiste qui débute dans sa profession peut gagner un salaire mensuel d’environ 4000 €. En fonction de l’accumulation des années d’expérience, la rémunération de l’orthodontiste peut atteindre les 9000 €.

Cependant, ce salaire peut encore être plus conséquent lorsque ses compétences et sa réputation sont reconnues. De même, la région d’exercice de la fonction d’orthodontiste influe sur la rémunération avec une différence de salaire entre ceux qui travaillent en métropole ou en province.

Salaire minimum

4 000€ brut par mois

Salaire moyen

6 500€ brut par mois

Salaire maximum

9 000€ brut par mois

Carrière et évolution professionnelle d’un orthodontiste

Un orthodontiste peut faire carrière et évoluer dans la fonction publique. Même si cette option de carrière professionnelle est souvent rare, il est toujours possible de travailler en tant qu’orthodontiste et d’évoluer professionnellement dans le service public hospitalier ou militaire. Toutefois faire une carrière dans la fonction publique n’est pas directement accessible. Tout orthodontiste aspirant à cette carrière devra y accéder par concours d’odontologie. Il faudra encore ensuite de nombreuses années de pratique pour pouvoir devenir orthodontiste spécialisé.
En dehors de la carrière en fonction publique, la voie professionnelle la plus répandue chez les orthodontistes est l’ouverture de leur propre cabinet après plusieurs années d’exercice. D’autres choix de carrière d’orthodontiste consistent à devenir laborantin ou à embrasser l’enseignement universitaire.

Trouver une école pour devenir orthodontiste

De nombreuses UFR ou écoles peuvent vous former au métier d’orthodontiste. Voici ci-dessous une liste des meilleures écoles de formation pour devenir orthodontiste :

  • La Faculté d’odontologie de Nancy
  • La Faculté de chirurgie dentaire de Lille
  • La Faculté de chirurgie dentaire de Nantes
  • L’UFR d’odontologie Clermont-Ferrand qui offre près de 325 places au étudiants pour les former initialement.
  • L’UFR d’odontologie de Brest. Elle a 42 ans d’existence avec un nombre réduit d’étudiants chiffré à 19 à chaque promotion.
  • UFR d’odontologie de Paris V. Elle a particulièrement accordé à la biomédecine une place de choix.
  • UFR d’odontologie de Montpellier. Humble mais réputée, elle figure au nombre des institutions agréées à former des orthodontistes.
  • L’Université Claude Bernard de Lyon-UFR d’odontologie. Elle est une référence nationale en matière de formation, avec à elle seule autour de 12% de la formation nationale.
  • L’Université d’odontologie de Bordeaux. Elle offre 26 diplômes au total dont 16 nationaux et 10 d’université.
  • L’UFR de REIMS. Elle se démarque par la variété et le poids de ses diplômes parmi lesquelles on note des diplômes d’État, des Attestations d’Études Approfondies.

Check Also

devenir auxiliaire de vie

Devenir auxiliaire de vie, aider l’autre c’est s’aider soi

Qu’il évolue auprès de seniors, de malades, de personnes fragilisées ou dépendantes, en situation de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *