Tout ce qu’il faut savoir pour devenir jardinier

Véritable architecte d’extérieur, le jardinier est un spécialiste de l’horticulture. Il crée, aménage et entretient les espaces verts, les parcs, les terrains de sports, etc. Il peut travailler pour le secteur public et le secteur privé. Vous aussi, vous aimez le contact avec la nature ? Devenez jardinier ! Mais quelle formation suivre pour accéder à ce métier facilement ? Plus de détails dans l’article !

Quelles sont les missions d’un jardinier ?

Les métiers du paysage et de l’environnement sont riches en mission et le métier de jardinier ne déroge pas à la règle. Les missions d’un jardinier sont composées d’une série de travaux. Voici les principales tâches qui lui sont confiées !

Les tâches concernant la préparation et l’analyse du projet de jardinage à réaliser

Avant de commencer les travaux, le jardinier rencontre son client. Durant cette rencontre, il analyse ses besoins et détermine la faisabilité du projet. Si le projet est faisable, c’est-à-dire sans contrainte, il commence à le préparer.

Après la rencontre, le jardinier se charge d’élaborer le plan. Une fois le plan réalisé, il le présente à son client pour demander une validation. Il ne peut commencer les travaux que lorsque le client a donné son accord.

Pour mener à bien les travaux de jardinage, le jardinier met en place un calendrier, bien précis. Si nécessaire, il peut aussi contacter les différents prestataires qui peuvent intervenir en dehors de son champ d’action.

Les travaux de jardinage

Le jardinier crée et aménage les espaces extérieurs. Pour ce faire, il se charge de préparer les sols et les terrains pour optimiser la plantation. Il effectue les travaux de terrassement, de drainage, de désherbage, d’ajout d’engrais, etc. Ensuite, il plante les végétaux qui ont été choisis dans le cadre du projet (les types de fleurs, les arbustes, etc.).

Les travaux d’entretien

En plus de créer et d’aménager les espaces extérieurs, le jardinier propose également des travaux d’entretien. Il peut par exemple :

  • Arroser les plantes,
  • Tailler les arbres et les buissons pour favoriser la floraison ou pour les rendre plus esthétique,
  • Remplacer les végétaux qui sont en fin de cycle de vie,
  • Installer les équipements et outils liés à l’entretien des espaces extérieurs tels que les systèmes d’arrosage automatique, les éclairages, les décorations, les clôtures, etc.
  • Tondre les gazons et les pelouses,
  • Enlever les mauvaises herbes,
  • Prévenir et soigner les parasites et les maladies qui impactent vos plantes.

Les autres missions d’un jardinier

En plus des missions liées au jardinage, un jardinier peut aussi être demandé à entretenir son matériel. Il doit donc être capable de nettoyer l’ensemble des outils qu’il aura à sa disposition dans le cadre de ses missions.

Dans certains cas, le jardinier doit effectuer des tâches qui touchent d’autres domaines tels que l’électricité générale, la maçonnerie, la pose de dalles sur les espaces verts par exemple. Mais comme mentionné un peu plus haut, il peut faire appel à des prestataires extérieurs pour ces types de travaux.

Quelles sont les études qui permettent de devenir jardinier ?

Vous aimez le métier de jardinier et vous envisagez de l’exercer ? Contrairement à ce que nombreux d’entre nous pensent, devenir jardinier ne s’improvise pas. En effet, il faut passer par une formation. Voici donc tout ce que vous devez savoir pour exercer ce métier.

Les études pour devenir jardinier

Pour devenir jardinier, vous devez obligatoirement vous formez. La formation est très importante car elle vous permettra d’enrichir vos connaissances des végétaux, de leur développement et différentes méthodes de plantations et d’engazonnement. Parmi les formations pour devenir jardinier, il y a :

  • les formations de niveau CAP : CAP agricole Jardinier paysagiste, CAP agricole Métiers de l’Agriculture, CAP agricole Travaux paysagers, CAP agricole Productions horticoles, Brevet professionnel agricole (BPA) travaux des aménagements paysagers, etc.
  • les formations de niveau BAC : Bac pro travaux paysagers ou aménagements paysagers, Bac pro productions horticoles, Bac technologique sciences et technologies de l’agronomie et du vivant, Brevet de technicien supérieur agricole (BTSA) option aménagements paysagers, BTS aménagement paysager/production horticole, Certificats de spécialisations (CS) à tous les niveaux, etc.
  • les formations de niveau bac + 2  tels que le BTSA aménagements paysagers par exemple.

Outre les formations mentionnées ci-dessus, certains employeurs peuvent également demander des certificats d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES) ou un permis E, B, C.

Quant aux compétences, il faut avoir une bonne condition physique car le métier de jardinier demande beaucoup d’énergie. Il faut aussi être créatif, avoir le sens de l’organisation et de la minutie.

Le salaire d’un jardinier

Tout comme les autres métiers, le salaire d’un jardinier est défini selon l’expérience de chacun. Un jardinier débutant gagne un salaire qui équivaut à la SMIC c’est-à-dire 1 600 euros brut par mois. En fonction de son expérience et de ses spécialisations, ce salaire peut atteindre les 2 200 euros brut par mois.

Carrière et possibilité d’évolution du jardinier

Le métier de jardinier offre de nombreux débouchés. En effet, par exemple, le jardinier, après avoir cumulé plusieurs années d’expérience auprès d’une entreprise ou d’une collectivité locale, peut devenir chef d’équipe. S’il ajoute une autre formation de type BTSA aménagements paysagers, production horticole ou technico-commercial spécialité agrofournitures à son diplôme, il peut évoluer en tant que responsable d’une jardinerie ou d’une entreprise commerciale. S’il est dans la fonction publique, il peut participer aux concours de la filière environnement et espace verts, pour obtenir un poste plus avantageux.

Sinon, actuellement, certains jardiniers expérimentés décident de créer leur propre entreprise de jardinage, en optant pour le statut d’auto-entrepreneur. Ils achètent eux-mêmes leur équipement et proposent leurs services d’entretien des parcs, des jardins auprès des professionnels et des particuliers.

Où trouver une école et une formation pour devenir jardinier ?

Alors, vous êtes prêt à devenir jardinier ? Actuellement, plusieurs écoles et établissements de formation proposent des formations qui peuvent vous ouvrir les portes de ce métier. On peut par exemple parler de :

  • L’École Du Breuil : il s’agit de l’école d’horticulture de la ville de Paris. Située à l’est de Paris dans le bois de Vincennes, cette école jouit d’un prestige et est accessible à tous, sur dossier.
  • L’Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles : cette école propose une formation continue, basique ou pointue dans le domaine de la conception et maîtrise d’œuvre de jardin et de paysage, théorie et pratique du jardinage.

Check Also

devenir-professeur-anglais

Devenir traducteur en anglais, un métier aux services des autres

Vous souhaitez devenir traducteur en anglais mais vous ne savez pas comment faire ou quelle …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *