Devenir imprimeur, marquer les pages comme le temps

L’imprimante. On s’en sert pour photocopier nos contrats ou les papiers nécessaires aux différentes administrations. Le métier d’imprimeur est bien plus profond, complexe et possède une grande ampleur dans la société d’aujourd’hui. C’est en parti à ces professionnels que l’on doit l’impression des journaux, des bouquins, les affiches publicitaire et de film ou bien même les cartes de visites. C’est une profession en progression car les machines à manipuler sont de plus en plus complexe mais aussi avec l’essor de l’imprimante 3D qui ouvre beaucoup de possibilités. Comment donc devenir imprimeur et répondre aux attentes de maison d’édition ou de particulier ?

Les missions de l’imprimeur : en quoi ça consiste ?

Les missions de l’imprimeur varient selon le domaine dans lequel il travaille. Les procédés qui doivent être maîtrisés ne seront en effet pas les mêmes. Le métier consiste à préparer les machines avant de lancer l’impression. Il effectue donc les réglages nécessaires comme mettre en place les encres et les surfaces à imprimer. Des tests préalables peuvent être réalisés pour s’assurer que tout est en ordre. Entrons en détails dans ce monde plus vaste qu’il n’y paraît.

Le domaine de la gravure

La gravure est le procédé traditionnel. Elle utilise une forme imprimante pour « marquer » l’objet visé. La dite forme possède alors généralement un relief ou un creux ou fonctionne par calquage.

C’est ce qui est le plus courant dans le domaine de l’impression professionnelle. Notamment parce que ce procédé est utilisé lorsque l’on a besoin de sortir un très grand nombre d’exemplaires. L’application peut effectivement aller de centaines de milliers de copies à plusieurs millions. Notamment grâce à la gravure offset et l’héliogravure. On se tourne donc vers ces méthodes d’impression pour les bouquins, les journaux ou les cartons. Mais la gravure va encore plus loin avec la flexographie qui permettra l’impression sur des sacs. La sérigraphie s’emploie sur des plus grandes surfaces. Elle intervient également lorsqu’il faudra imprimer des surfaces non plates et des supports moins traditionnels comme le bois, les T-shirts ou le métal. Les plaques professionnelles sont fabriquées à partir de cette méthode. Un exemple de site web de gravure de plaques est ce qu’il y a de mieux pour réaliser l’importance de ces dernières dans la société.

Le domaine des tampons

La tampographie est un type de gravure particulier dans le sens où elle est adaptée à toutes les formes et tous les supports. Cela fonctionne en passant l’encre d’un tampon, majoritairement en caoutchouc silicone, vers un objet. Ce procédé est alors employé pour imprimer nos claviers ou les boutons en tout genre. Les tampons administratifs ou que l’on peut croiser dans la vie de tous les jours utilisent également cette méthode si ce n’est que la tâche est réalisée manuellement.

Le domaine de l’impression numérique

L’impression numérique est un procédé totalement automatisé nous explique le professionnel de l’impression en ligne Corep. C’est ce que l’on utilise pour imprimer au bureau ou lorsque l’on effectue une photocopie. Elle permet en effet de sortir des documents à partir des données d’un ordinateur. Bien que cela apporte de nombreux avantages, notamment la rapidité et correspond donc aux demandes des particuliers, ce n’est pas destiné pour l’impression en grande quantité.

On y trouve les imprimantes en jet dont l’encre est achetable dans le commerce et les imprimantes lasers qui permettent encore un gain de temps. Le coût est ce qui explique que l’impression numérique n’est pas plébiscitée pour les gros tirages. Cependant, l’évolution permet de se rapprocher toujours plus de la gravure traditionnelle en terme de qualité et de quantité. Surtout, les imprimantes 3D sont de plus en plus présentes et ouvrent d’énormes possibilités et sont responsables de l’apparition d’une profession à part entière : l’imprimeur 3D.

Devenir imprimeur : les études et les perspectives d’avenir

Dans un monde qui va toujours plus vite, le métier d’imprimeur a considérablement évolué et demande beaucoup de qualités. Premièrement, les délais imposés par la clientèle se veulent toujours plus courts. C’est pourquoi il faudra faire preuve de disponibilité et agir rapidement et efficacement. Cela est assez contradictoire avec la profession en elle-même car il est nécessaire de soigner le travail et de procéder minutieusement. L’esthétisme mais aussi une bonne appréhension des couleurs vous permettra de conseiller au mieux vos clients.

Quelles études ?

Il y a plusieurs façons de devenir imprimeur et le métier est ouvert à plus d’un diplôme.

On peut, par exemple, s’orienter vers cette profession en suivant un BEP les métiers de la communication et des industries graphiques. Cela se termine par un niveau V d’étude.

Directement après la 3ème, un bac professionnel en production imprimée permettra également de s’ouvrir les portes du métier. Il est également possible se de tourner vers les BM (Brevet de Maîtrise) imprimeur offsettiste ou imprimeur typographe. Toutes ces formations offrent un niveau de qualification IV.

Pour aller plus loin, il est possible d’obtenir le BTS communication et industries graphiques, option étude et réalisation de produits imprimés. Mais aussi le DMA (Diplôme des Métiers d’Art) en art graphique avec l’option typographie. Enfin, le BMS (Brevet de Maîtrise Supérieure) fabrication est envisageable. Cela vous permettra d’atteindre un niveau de qualification III.

Le salaire

Le salaire d’un imprimeur débutant ne s’élève malheureusement pas plus haut que le SMIC. Une plaie quand on sait leur importance dans la société de nos jours. Un professionnel plus expérimenté pourra voir sa rémunération grimper jusque 2500 euros bruts par mois.

Carrières et débouchés

On ne devient généralement pas conducteur de machine directement après le diplôme mais plutôt comme assistant-conducteur. Il est alors naturel d’évoluer vers le poste de conducteur. Cependant, les techniciens ayant un BTS sont de plus en plus recherchés car les machines gagnent en complexité. Opter pour un tel diplôme permet alors d’entrer rapidement dans la profession.

Trouver une école

On compte un peu plus d’une vingtaine de BTS à travers la France. Le choix n’est donc pas si dense que ça et il faudra donc choisir où l’on veut étudier. Les options sont donc naturellement Paris, Lyon, Lille, Marseille et Tours. Mais on en trouvera également à Nancy, Grenoble et Clermont-Ferrand pour les plus grandes villes.

Imprimeur : le dépassement de fonction

On a tendance à penser que le métier d’imprimeur se limite au travail sur le papier et les journaux. Mais le métier est bien plus pense et touche également d’autres secteurs.

Les types de graveurs

Les imprimeurs ou graveurs peuvent également être appelé dans le besoin de gravure spécifique. Par exemple, il n’est pas rare de les voir s’employer dans la joaillerie pour les colliers ou autres bijoux gravés. Un peu plus triste, les gravures de marbre, dont les pierres tombales, sont également l’œuvre d’imprimeur. On pourrait également leur attribuer, en terme général, les gravures sur bois ou sur pierre.

Les gravures sont présentes au quotidien

La gravure est présente à tous les coins de rue sans que l’on n’y prête réellement attention. La plus simple façon de s’en rendre compte est de réaliser que les gravures signalétiques sont très utilisées. Les plaques de vos boîtes à lettre ou les plaques professionnelles sont en effet des gravures. Votre médecin, orthopédiste ou opticien utilisent donc des plaques réalisées par des graveurs. La sérigraphie est en effet très utile lorsque l’on doit effectuer des gravures sur des matières comme le plexiglass ou le métal. D’autres sont également concernées. Je citerais par ailleurs les gravures sur laiton et le verre.

Check Also

devenir carrossier peintre

Devenir carrossier, sans accroc c’est plus beau

On ne rend pas souvent visite à un carrossier. Cependant, après un accident ou un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *