Devenir cuisinier : mettez du goût dans votre vie

Portée par les médias et par la tendance du mieux manger, la cuisine s’invite plus que jamais dans les plans de carrière professionnelle de nombreux jeunes. Métier exigeant et passionnant, la cuisine n’est pas qu’un simple travail, c’est une vraie vocation.

Les missions du cuisinier : en quoi ça consiste ?

Dans sa globalité, le travail du cuisinier consiste à préparer les entrées, plats et desserts qui seront servis à des clients. Mais le terme cuisinier englobe également d’autres postes que l’on retrouve dans une cuisine, à savoir notamment le commis, le chef de partie, le second et le chef. Les missions du cuisinier varient donc en fonction de son poste exact au sein de la brigade, mais aussi en fonction de la taille du point de restauration pour lequel il travaille. Le cuisinier peut en effet officier dans un restaurant (traditionnelle, gastronomique, brasserie, pizzeria…), mais aussi en cantine scolaire ou d’entreprise, en maison de retraite, en centre de soins ou dans un centre de préparation de repas qui seront ensuite distribués dans des établissements extérieurs (les centre pénitenciers par exemple). Une formation militaire vous permettra aussi de cuisiner pour l’armée (armée de l’air, de terre ou la marine).

Le cuisinier est donc en charge de la création du menu, quelque soit l’endroit où il travaille. Il doit aussi gérer son stock, démarcher les fournisseurs et respecter le budget qui lui est alloué lorsqu’il y a lieu. Il doit tenir compte des contraintes liées à son environnement mais aussi du respect de la chaîne du froid et de la bonne conservation des aliments. Le cuisinier essaie au maximum de proposer un menu varié et équilibré, notamment dans les cantines, qui prenne en considération les éventuelles allergies alimentaires ou régimes particuliers. Le cuisinier est aussi responsable de l’entretien de son espace de travail et du respect des normes d’hygiène en vigueur. Il est le garant de la fiabilité des repas qu’il sert.

Devenir cuisinier : les formations et les perspectives d’avenir

La nourriture étant un besoin essentiel à la vie, le cuisinier aura toujours la côte et du travail s’il sait démontrer sa capacité à respecter les règles essentielles à la tenue d’une cuisine. Le secteur de la restauration est d’ailleurs en perpétuelle recherche de nouveaux employés.

Les formations

Même s’il est possible de devenir cuisinier en autodidacte et de créer sa propre entreprise dans la foulée, il est plus simple d’obtenir un poste salarié grâce aux nombreuses formations aux métiers de la cuisine qu’il existe en France. Elles sont d’ailleurs le plus souvent accessibles après la 3e. C’est le cas notamment du BEP hôtellerie restauration option cuisine, du CAP cuisine, du bac technologique hôtellerie, du bac professionnel restauration ou de la plupart des écoles de cuisine de France qui peuvent accepter des candidats de tous horizons. Après un bac, il est aussi possible de s’orienter sur un BTS hôtellerie restauration. Des formations en alternance sont proposées dans la plupart des établissements ce qui permet l’obtention d’un contrat d’apprentissage dans un point de restauration.

Les titulaires d’un diplôme de l’enseignement professionnel ou technologique peuvent également se spécialiser grâce à des mentions complémentaires comme la MC cuisinier en desserts de restaurant ou la MC art de la cuisine allégée. Afin de s’assurer un bagage et de progresser, l’apprenti cuisinier peut également participer à des concours de cuisine.

Les qualités du cuisinier

Le cuisinier est avant tout quelqu’un de passionné par son métier. Sans passion, la qualité des plats ne sera pas la même. Il est ensuite créatif et surtout réactif. En cas de problème, le cuisinier doit être capable de trouver une solution rapidement et de s’adapter à son équipe lorsqu’il ne travaille pas seul. L’organisation est son point fort pour réussir à envoyer les plats les plus parfaits possibles dans les temps. Le cuisinier est par conséquent dynamique et en bonne forme car il doit pouvoir supporter le rythme imposé par la structure dans laquelle il travaille, les horaires décalés, la chaleur et les odeurs inhérentes à une cuisine, tout en restant debout pendant des heures. Enfin le cuisinier doit être bon gestionnaire lorsqu’il a la charge du stock et des commandes afin de ne pas manquer de marchandises ou au contraire de la gâcher.

Le salaire

Les revenus d’un cuisinier dépendent de nombreux facteurs tels que son poste exact, le nombre d’années d’expérience, la taille et la renommée de la structure dans laquelle il travaille ou son talent et sa capacité à gérer les tâches qui lui incombent. Un commis de cuisine débutant est rémunéré à hauteur du SMIC. En moyenne, un cuisinier peut gagner entre 1500 et 2700€ bruts mensuels. Enfin un chef de cuisine peut espérer gagner entre 1900 et 5000€ bruts mensuels en fonction de la notoriété de son établissement.

En ce qui concerne le cuisinier qui officie dans la restauration collective, son salaire moyen est en général compris entre 1300 et 1800€ bruts mensuels.

Carrière et débouchés

Dans ce milieu, l’évolution est étroitement liée à l’expérience. Un commis devra faire ses preuves et démontrer de quoi il est capable avant d’espérer pouvoir monter en grade et gérer son propre service ou commander l’ensemble du personnel de cuisine d’un restaurant. A partir du poste de chef de cuisine, un cuisinier peut décider de s’installer à son compte et de monter sa propre affaire. Même s’il est possible de le faire sans passer par le chemin classique, la restauration est un métier qui ne s’improvise pas et des années d’expériences sont bien souvent très utiles pour ouvrir son propre restaurant.

S’il ne souhaite pas avoir sa propre affaire, le chef de cuisine peut cependant évoluer vers des restaurants de plus grande taille ou de plus grand prestige au fur et à mesure qu’il progresse. Par ailleurs, les chefs français sont réputés à l’étranger, ce qui laisse de belles opportunités à ceux qui sont prêts à quitter le pays.

Check Also

devenir pompier

Devenir Pompier, venir en aide aux civils

Etre pompier ne signifie pas seulement lutter contre les incendies. En effet, ces derniers ne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *