Comment choisir le nom de domaine d’une entreprise?

Le nom de domaine permet d’identifier facilement votre entreprise sur le web. Bien que votre site puisse être retrouvé grâce à l’adresse IP, il est indéniablement plus pratique de s’orienter vers un nom de domaine, plus intuitif. Tour d’horizon des essentiels à savoir sur le sujet.

La création et l’impact du nom de domaine

L’acquisition d’un nom de domaine pour votre entreprise devient indispensable à partir du moment où vous souhaitez donner une bonne visibilité à votre plateforme. En outre, il est quasiment impossible de mémoriser la série de chiffres qui composent une adresse IP. L’achat ou la location d’un nom de domaine chez PlanetHoster se présente comme une solution de mémorisation et de saisie plus facile pour les internautes.

choix-nom-de-domaine-entreprise

Réussir la création de son nom de domaine

Le nom de domaine est un levier d’acquisition de trafic réellement important pour votre site internet. En France, la gestion des NDD qui se terminent en « .fr » est réalisée par l’AFNIC. Au niveau mondial, leur attribution est coordonnée par l’ICAAN. L’enregistrement des noms de domaine mais aussi la gestion des registres se font par sous-traitance via des organismes ou des sociétés accréditées par l’ICAAN. Le dépôt d’une adresse internet ou d’un nom de domaine se fait par l’intermédiaire d’un bureau d’enregistrement. En effet, l’AFNIC ne reçoit pas directement les demandes de création de noms de domaine. Une fois que votre demande est transmise par le bureau d’enregistrement que vous avez choisi, elle est traitée. Lors de votre choix, assurez-vous que votre NDD correspond aux produits commercialisés ainsi qu’à la marque de votre entreprise. Vérifiez par la suite que son achat est possible, car il arrive qu’il ne soit plus disponible. Nous vous encourageons à passer par une société spécialisée dans le domaine pour vous assurer un service professionnel.

L’impact du nom de domaine sur votre image de marque

Un nom de domaine est toujours porteur de sens et doit participer à la mise en avant d’une identité ou d’une idée. Il joue un rôle important sur les supports de communication pour associer votre image de marque aux idées d’ouverture et de modernité que véhicule la Toile. Le NDD n’est pas uniquement la traduction de votre adresse IP en caractères plus aisés à retenir, car il s’agit du premier élément de contact avec vos correspondants.

Les erreurs à éviter dans la création du nom de domaine

Votre nom de domaine est l’identité de votre marque et les utilisateurs vous trouveront plus facilement grâce à lui. Ils s’en servent également pour parler de vous à leur entourage, connaissances, contacts, etc. Pour en tirer profit au maximum, il convient d’éviter certaines erreurs et d’adopter les bonnes pratiques.

L’extension et les mots-clés

Idéalement, mieux vaut privilégier une extension de nom de domaine en « .com », car elle est la plus connue des internautes. Si vous ne pouvez pas l’obtenir, optez pour une extension plus proche de la vocation de votre site : « .org » pour une organisation, « .info » pour une plateforme informative ou « .biz » pour le business. Vous avez en outre le choix parmi une vaste sélection d’extensions en plus des traditionnels « .fr » et autres. Choisissez celle qui s’adapte le mieux à votre activité (.musique, .shop, .green, etc.). Par ailleurs, évitez de mettre des mots-clés dans votre NDD dans l’espoir d’optimiser votre site et privilégiez le nom de votre marque, tout simplement.

Choisissez un nom facile à retenir mais pas générique

Assurez-vous d’avoir un nom de domaine facile à retenir, car les internautes s’en servent pour accéder à vos contenus. Proposez-leur un chemin court et simple à saisir, sans pour autant être générique. De plus, si vous choisissez un NDD déjà employé avec une autre extension, vous avez de fortes chances de rentrer en compétition avec des plateformes qui s’en servent déjà. Résultat : vous aurez du mal à apparaître sur les résultats des moteurs de recherche sur votre propre marque. Pour éviter ce souci, vous devez faire preuve d’originalité afin de vous démarquer. Évitez également de choisir un NDD trop complexe, de faire des fautes volontaires ou d’opter pour une extension/orthographe fantaisie.

Les essentiels à savoir

Posséder un nom de domaine est logique pour une marque compte tenu de l’importance de la présence numérique dans l’actuelle société envahie par la technologie. Lors de la création de votre nom de domaine, portez en outre une attention particulière aux variantes syntaxiques afin d’éviter les détournements de trafic ou les erreurs de frappe.

Les déclinaisons de votre nom de domaine

Le choix d’un nom de domaine pertinent et libre peut être difficile. En effet, déterminer le nom de votre entreprise, de votre marque ou de vos produits est une opération qui doit être parfaitement bien réfléchie. Afin de protéger votre NDD du typosquatting, il est recommandé d’enregistrer les variations de domaines autant que possible afin de les rediriger vers votre domaine principal. À titre d’exemple, Google a décidé de déposer googl.com et gogle.com et Amazon a enregistré ammazon.com pour compenser les fautes de frappe des internautes. En effet, ces dernières font une grande différence, car les internautes peuvent atterrir sur des plateformes au contenu douteux (pornographie, etc.) lorsqu’ils écrivent l’adresse et font une erreur. Quant aux concurrents, s’ils déposent les variations de votre NDD, ils peuvent profiter des domaines non réclamés en lien avec votre enseigne/marque. Ils seront ainsi en mesure de tacler votre trafic et de faire fructifier leur propre business.

choisir-son-nom-sde-domaine-entreprise

Quelles extensions pour quels pays ?

Mieux vaut déposer votre nom de domaine dans les extensions nationales des pays qui vous intéressent pour vos affaires. À titre d’exemple : « .fr » pour la France, « .com » pour une extension générique, « .be » pour la Belgique, etc. Lorsque vous avez décidé quel nom de domaine vous convient, enregistrez-le dans les extensions que vous jugez nécessaires. À noter que les extensions pour les pays se limitent à deux lettres : .de : Allemagne, .uk : Angleterre, .cn : Canada, etc. Dans certains pays, l’utilisation des extensions se limite aux résidents et un étranger ne pourra déposer un NDD avec l’extension en question que s’il est présent sur le territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *