10 astuces pour trouver un logement étudiant

Après la sortie des résultats du baccalauréat et de l’admission aux universités, la recherche des locations étudiantes commence immédiatement. Trouver à temps un logement permettant de s’installer confortablement demeure un vrai casse-tête pour les jeunes étudiants, mais également pour leurs parents. Cette difficulté se vit également lors d’un changement de lieu d’étude ou encore d’une alternance. Et pourtant, des astuces sont applicables pour gagner du temps, faciliter la recherche et simplifier les démarches. Trouvez dans ce guide comment faire pour dénicher rapidement la parfaite résidence étudiante.

Définir ses critères de recherche

Pour organiser ses recherches et ne pas perdre de temps à visiter des logements étudiants qui ne conviennent pas à sa situation, il convient de définir au préalable ses besoins en termes d’habitation. Le principal critère à déterminer demeure la localisation, étant l’élément qui va devenir son quotidien. Pour moins de dépenses dans les transports et moins de fatigue, une habitation à proximité de l’université est préconisée. Par ailleurs, un logement étudiant situé dans le centre-ville convient à un étudiant souhaitant faire la fête, se déplacer souvent, ou rencontrer des habitants du coin. Les autres paramètres à prendre en compte sont le budget, la taille du logement, sa structuration, etc.

Fournir un dossier complet

Comme mentionné dans l’introduction, la concurrence dans la recherche d’une location étudiante se montre très rude qu’il devient indispensable de se démarquer en présentant un dossier solide. C’est une façon de prouver sa solvabilité et surtout sa capacité à assumer le coût du loyer et les charges de l’habitation. Les éléments clés à fournir avant même qu’ils soient demandés sont :

  • une photocopie d’une pièce d’identité (carte d’identité ou passeport) ;
  • une copie de la carte d’étudiant ;
  • une pièce justificative de domicile de type quittance EDF ;
  • un avis d’imposition pour l’étudiant ou son garant ;
  • des documents attestant des ressources (fiche de paie, bulletins de salaire, bilans salaires, , justificatifs de versement de prestations sociales, attestation des aides, etc) ;

Commencer la recherche le plus tôt possible

Il est conseillé de commencer la recherche d’un logement étudiant avant même que les résultats du bac ne tombent pour prendre de l’avance. Cela ne dit pas toutefois de s’engager déjà à un accord ou signer un contrat de location, il suffit de prendre des rendez-vous qu’on pourra annuler en cas d’échec. Il est aussi possible de préparer les dossiers à l’avance, en vitesse et sans rien oublier pour mettre encore plus les chances de son côté.

Rechercher des offres sur internet

Certains sites web se spécialisent dans la location des résidences étudiantes. Ils épargnent aux étudiants des déplacements inutiles, les dépenses et les temps perdus en faisant des allées et venues partout. Leur présence permet de trouver des logements en quelques clics et de contacter directement le bailleur ou son représentant. Des plateformes en ligne rendent même possible la candidature sur internet, incitant à remplir des formulaires. Une plateforme comme location-etudiant.fr, un site de site de logement pour les étudiants vous permet de gagner un temps précieux.

Considérer la colocation

Permettant le regroupement des dossiers et garantissant la capacité de payer les frais de location, la colocation est une façon de convaincre le bailleur. Elle offre en outre une économie considérable, donnant la possibilité de partager les charges. Mais pour un confort de vie au quotidien, il convient de prendre en compte la taille du logement et sa relation avec les colocataires.

Se renseigner sur les aides accessibles

La location d’un logement représente un coût très important pour les étudiants. Heureusement, des dispositifs d’aides dédiés à ces derniers donnent un coup de pouce mensuel non négligeable. Ils sont attribués par l’Etat français, plus précisément par la CAF. Chacun exige des conditions particulières et le support accordé varie en fonction des ressources dont disposent les demandeurs, le montant du loyer, la nature de l’habitation et sa localisation. Il convient donc de se renseigner sur l’accès à ses aides, selon son profil et évidemment, selon l’état du logement, puis envoyer la demande le plus tôt possible.

Les aides au logement étudiant les plus courantes sont les suivantes :

  • Aide Personnalisé au Logement (APL) : elle s’adresse aux locataires de logements conventionnés par l’Etat (cités universitaires, HLM, etc) ;
  • Loca Pass : il s’agit d’un un prêt à taux zéro permettant au bénéficiaire d’avancer le dépôt de garantie ;
  • Allocation Logement (AL) : elle se réserve aux logements des propriétaires particuliers ;
  • Allocation de Logement à caractère Social (ALS) : très accessible, ses conditions ne concernent que le type du logement (sa surface, sa construction, etc). Elle se destine également aux étudiants qui ne bénéficient pas de l’APL.

Recourir à une agence de location

Faire appel à une agence de location permet de confier les tâches de recherche à un expert qui est déjà en relation avec des propriétaires et a accès à certaines offres. Il suffit de lui renseigner ses critères (budget, localisation, dimensions, etc) et lui donner ses dossiers. Il convient tout de même de ne recourir qu’à un établissement qui intervient dans la zone où on souhaite habiter et qui se spécialise dans le logement étudiant.

Repérer les arnaques

La recherche d’un logement étudiant est généralement une situation urgente où certaines personnes malveillantes en profitent pour arnaquer ou réserver des mauvaises surprises. Il est donc préconisé de prendre le temps d’analyser chaque annonce et de ne pas négliger la visite. Les offres qui cachent certains détails et qui semblent trop belles pour être vraies puis demandent une avance dans le paiement sont les principaux suspects.

Opter pour la location meublée

Une location vide semble être plus avantageuse économiquement à première vue, mais en considérant les frais de transport et le prix des nouveaux équipements, elle n’est pas la meilleure alternative. De plus, la location en tant qu’étudiant demeure temporaire et il est possible de changer de ville ou d’université après une année universitaire. L’option la plus intelligente consiste donc à ne pas s’encombrer avec des meubles imposants et des gros appareils électroménagers. Se tourner vers un logement disposant d’un minimum de meubles (lit avec matelas, des plaques de cuisson, un réfrigérateur, un four, etc) est recommandé.

Loger chez l’habitant

Consistant à vivre chez une famille ou chez une personne âgée, il s’agit sans aucun doute de l’option la plus économique. Le frais de location peut être 50% moins cher que le studio le plus abordable à Paris. Par contre, vivre chez un habitant nécessite l’adaptation aux règles de vie des personnes avec qui on habite. Probablement les fêtes qui tardent le soir sont interdites et la participation aux tâches ménagères est obligatoire.

Check Also

formation-formateur

AFEST : un formateur a-t-il besoin de se former ?

Le métier de formateur est de plus en plus en vogue en ce moment. S’il …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *