Le matériel de premiers secours en entreprise

Une entreprise doit avoir à sa disposition un matériel de premiers secours. Ce dernier donne notamment la possibilité d’apporter les premiers soins à une personne victime d’un accident de travail. Découvrez quels sont les équipements de premiers secours indispensables pour une entreprise et quel doit être le contenu d’une trousse de secours.

Le matériel de premiers secours : les obligations d’une entreprise

La présence de matériel de premiers secours sur les lieux de travail est une obligation que l’employeur doit respecter. Le Code du travail établit divers articles que doivent appliquer les chefs d’entreprise pour garantir la sécurité de leurs employés. Il affirme que les entreprises doivent être équipées d’équipements de premiers secours adaptés à la nature des risques et facilement accessibles. Il est de plus indispensable d’indiquer l’emplacement du matériel en utilisant un panneau de signalisation. Il est en outre recommandé à l’endroit des employeurs de vérifier et d’entretenir régulièrement les dispositifs de sécurité des lieux de travail afin d’éviter toute défectuosité.

Enfin, les dirigeants d’une entreprise doivent prendre des dispositions nécessaires pour assurer les premiers soins aux accidentés et aux malades lorsque l’infirmier est absent. Dans ce cas, l’employeur est tenu de rédiger un document dans lequel il précise la conduite à tenir lors d’un incident. Pour répondre convenablement à cette obligation, il est important que les employeurs mettent des mallettes de secours dans chaque unité de travail. Une trousse de secours en entreprise doit ainsi contenir les éléments nécessaires pour prodiguer les premiers soins à une personne blessée dans le cadre du travail. L’emplacement de la trousse doit être connu de tous.

Une mallette de secours dotée d’un support mural est pour cela recommandée. Vous pouvez la fixer contre le mur pour qu’elle soit visible par tous les collaborateurs. N’oubliez pas de mettre à proximité de la trousse de secours le nom et le numéro du sauveteur secouriste du travail (SST), le numéro des pompiers ou de la police et un stylo. Pour un effectif de plus de 200 salariés dans une industrie, et de plus de 500 employés pour les autres structures, il est indispensable d’aménager un local de soins (article R4214-23 du Code du travail). Ce dernier doit être aussi connu de tous les employés et facilement accessible avec une civière. Le non-respect de ces obligations est passible de sanctions. Une amende de 3 750 euros peut être appliquée et dans certains cas une peine d’emprisonnement.

trousse-premier-secours

Que doit contenir une trousse de premiers secours ?

Il n’existe pas de texte qui prévoit de façon exhaustive le contenu d’une trousse de secours. Le matériel doit toutefois être en bon état et les produits ne doivent pas être expirés. Il revient au médecin du travail de fixer le contenu de la trousse de secours en fonction des activités de l’entreprise. La trousse de secours contient le plus souvent divers outils et accessoires médicaux tels que :

  • un antiseptique cutané,
  • des compresses stériles,
  • du sparadrap,
  • des pansements prédécoupés,
  • des bandes extensibles.

Elle est en outre composée d’une paire de ciseaux à bouts ronds, de gants à usage unique et d’une pince à échardes. Cet équipement ne contient pas de médicaments, de coton ou de pommade. Il est en revanche possible de la personnaliser et de compléter son contenu. Vous pouvez donc vous rendre dans une pharmacie pour vous procurer les différents produits dont vous avez besoin pour constituer votre mallette de secours. Le budget nécessaire varie en fonction des kits et accessoires qui la composent. Pour acheter une trousse de secours, vous devez prévoir entre 30 et 140 euros.

L’importance de mettre en place un plan d’intervention en cas d’urgence

Le plan d’intervention précise en général la marche à suivre pour gérer des situations imprévues et soudaines qui peuvent survenir sur les lieux de travail. Il constitue un élément important des programmes de SST (Santé et Sécurité au Travail). L’absence de plan d’intervention dans une entreprise peut causer des pertes considérables (beaucoup de victimes et même la faillite de la société). Adopter un plan d’intervention est en conséquence très bénéfique. Il permet d’une part de prévenir les accidents mortels et les blessures, mais aussi de réduire les dommages causés aux biens (mobilier, immobilier) de l’entreprise. Il aide par ailleurs à protéger l’environnement et la communauté.

Dans une situation d’urgence, il est difficile et chronophage de prendre de bonnes décisions en raison du manque de temps et du stress ambiant. Ce stress peut altérer le jugement, entraîner le chaos et de nombreuses pertes. Un plan d’intervention bien établi et organisé contribue à éviter ces situations. Idéalement, le plan d’intervention d’urgence doit contenir tous les scénarios de catastrophe et de situation d’urgence possible ainsi que les différentes mesures à prendre pour les contrer. En plus de comporter une liste détaillée du personnel d’intervention d’urgence avec leurs coordonnées et leurs rôles distincts, il doit préciser les chemins d’évacuation.

Pour assurer la bonne exécution du plan, une formation est indispensable. Vous pouvez donc dispenser une formation à quelques membres de votre personnel. Il est important que les personnes formées soient souvent présentes dans l’entreprise. N’hésitez donc pas à former des suppléants.

kit-premier-secours

Une formation aux premiers secours est également essentielle

La formation aux premiers secours aide à agir efficacement en adoptant les bons réflexes face à une situation d’urgence. Cette formation est nécessaire en entreprise. Elle permet notamment de maîtriser les pratiques et gestes essentiels pour secourir une personne blessée ou en situation de détresse. La formation SST (Sauveteur Secouriste du Travail) dure généralement 14 heures sur deux jours. Elle ne nécessite aucune connaissance préalable et peut être suivie par tout le monde. Elle est composée de la théorie et de la pratique. La formation aux premiers secours peut être suivie auprès de plusieurs organismes comme les sapeurs-pompiers, la Croix-Rouge ou des organismes de formation à la sécurité civile.

À l’issue de la formation, un certificat de sauveteur secouriste du travail est délivré au participant. Ce certificat est valable pour 24 mois et est l’équivalent du PSC1 (Prévention et Secours Civique de Niveau 1) du ministère de l’Intérieur. Après les 2 ans de validité du certificat, il est recommandé de suivre une formation de recyclage SST. Ce recyclage permet de maintenir et d’actualiser les compétences. Le coût de la formation de premiers secours varie d’un organisme à un autre. Elle est néanmoins proposée à des tarifs bas. Il faut prévoir entre 50 et 65 euros par personne.

Check Also

agence-web

Marketing digital : pourquoi choisir une agence web ?

Avec l’essor du digital, la majorité des entreprises se doivent de disposer d’un site internet. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *