Quelle est la mission d’un CDO ou Chief Data Officer dans une organisation ?

L’évolution des entreprises et organisations à l’ère du digital dépend en partie de la bonne gestion des données internes et externes. La plupart ont compris les enjeux liés à ces dernières et font dorénavant appel aux services d’un Chief Data Officer (CDO) dont l’intervention apporte de nombreux avantages. Ce professionnel est donc de plus en plus sollicité dans les organisations pour de nombreuses raisons. Pour comprendre son importance, voici tout ce qu’il faut savoir pour devenir chief data officer et sur ses missions.

Quelles sont les responsabilités d’un Chief Data Officer dans une organisation ?

Le CDO (Chief Data Officer) est un cadre supérieur responsable du contrôle et de l’utilisation des données au sein d’une organisation. Également appelé directeur de la donnée, ce spécialiste de la data joue un rôle stratégique dans l’entreprise. Sa mission globale est d’optimiser les offres commerciales et d’améliorer la compétitivité des sociétés. Il est responsable du traitement, de la gestion, de la qualité et de la gouvernance des données. Il joue ainsi un rôle clé dans la stratégie générale de l’entreprise. Nous pouvons énumérer les responsabilités du CDO en quelques points.

CDO : gouvernance de la data

Les organisations font généralement la collecte de leurs données commerciales, transactionnelles et clients sous diverses formes. Elles stockent ensuite ces informations dans des bases de données spécifiques telles qu’une data warehouse ou un data lake (lac de données hébergé soit au sein de l’organisation, soit dans des institutions de données externes). L’une des responsabilités primordiales d’un CDO est de surveiller, gérer et protéger ces données, afin qu’elles puissent être transformées en valeur commerciale pour l’entreprise.

Dans ce rôle, il doit tout d’abord s’assurer de la bonne qualité des données collectées. Il doit ensuite veiller à leur protection contre le vol, l’altération ou la perte. Les données sont considérées comme un actif stratégique dans une entreprise. C’est pour cela que le CDO doit forcément définir des politiques internes et externes concernant leur accès. Pour cela, il devra suivre l’évolution constante de la réglementation sur la protection des données.

Analyse des données

Il est théoriquement impossible de transformer des données collectées en valeur commerciale sans les analyser. C’est pourquoi le CDO est tenu d’intervenir dans l’analyse des datas, en faisant l’identification des axes d’utilisation de celles-ci. Il a par ailleurs pour mission de déterminer les leviers d’analyse utiles à la société. Il devra également diriger l’infrastructure d’analyse de données et celle de l’automatisation des opérations de traitement (ETL), avec l’analyste en chef de l’entreprise.

De plus, il a comme responsabilité de superviser la création, le suivi et la transmission de rapports complets et précis aux dirigeants de l’entreprise. Le CDO est appelé à favoriser l’innovation technique au sein de l’organisation. Pour ce faire, il doit constamment s’actualiser sur les nouvelles technologies d’analyse de données et du big data, telles que la machine learning, le data mining et l’intelligence artificielle.

Chief Data Officer : communication et aide à la décision

Les CDO sont généralement chargés de communiquer les résultats de leur analyse aux diverses parties de l’organisation, même celles qui ne sont pas directement concernées par les données. Une bonne communication est souvent nécessaire pour aider les différents départements d’une société à prendre des décisions en matière de rapports analytiques. De plus, il est de la responsabilité du CDO de faire comprendre aux dirigeants de l’organisation l’importance de la collecte et de l’analyse des données. Il doit leur montrer en quoi ces éléments font partie intégrante de leur stratégie de croissance. À ce titre, les CDO agissent comme des partenaires de confiance pour les dirigeants d’entreprise.

Aujourd’hui, les données sont considérées comme un actif stratégique dans une entreprise. Il est donc intéressant de devenir un Chief Data Officer. Pour ce faire, vous devez idéalement suivre une formation dans une école spécialisée comme l’IA School, qui est une référence dans le domaine. Ces écoles préparent différents profils de personnes aux métiers de spécialistes de l’intelligence artificielle et du big data.

Les défis que doit relever un CDO lorsqu’il travaille avec des données

Les responsabilités du Chief Data Officer sont essentiellement liées à la stratégie de gestion des données d’une entreprise. Ses missions ne sont pas pour autant limitées à cela. Le CDO fait en effet face à plusieurs défis. Nous en identifions deux majeurs auxquels il est régulièrement confronté au sein d’une organisation.

Le CDO doit établir la stratégie et la direction des données

En tant que responsable des données, le CDO a le devoir de transformer l’organisation au sein de laquelle il travaille en une « entreprise orientée donnée ». Il doit donc encourager l’entreprise à placer l’analyse de données au cœur de sa stratégie et l’appliquer à tous les niveaux. Le CDO doit inspirer une nouvelle réflexion sur la valeur économique des données et leur importance dans la prise de décisions. Son premier défi sera de tout faire pour remettre en question les idées reçues sur l’utilisation des données au sein de la société.

L’intégration des données au sein de silos multiples

Dans nos sociétés actuelles où le numérique prend de plus en plus de place, les données sont désormais au cœur de la performance et du succès des entreprises. Puisqu’elles sont de différentes natures (commerciales, transactionnelles, etc.), ces données sont toutefois intégrées dans de multiples silos techniques et commerciaux. En tant que Chief Data Officer, vous devez savoir où se trouvent les différentes données de votre organisation et comment les intégrer. Le défi de l’intégration des données est la principale raison d’être du poste de CDO.

role-cdo

Quelle valeur un CDO peut-il apporter à une organisation ?

Le CDO accompagne la transformation digitale d’une entreprise. Il combine de nombreuses compétences et savoir-être, afin de réussir cette prestigieuse mission. L’intervention du CDO est très importante pour une société qui subit une restructuration organisationnelle. Elle permet de la mener vers une maturité numérique, qui est un stade crucial pour toute organisation à l’ère du digital. De plus, le CDO transforme les données collectées au sein de l’entreprise en valeur commerciale. Il effectue des analyses stratégiques qui permettent à l’organisation d’accroître son chiffre d’affaires. Les compétences d’un Chief Data Officer sont donc très profitables pour toute société, quelle qu’elle soit.

Check Also

compte-professionnnel

Ouverture d’un compte professionnel : les critères à retenir

Toute entreprise doit absolument ouvrir un compte bancaire professionnel, quelle que soit sa forme. Les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *