Qu’est-ce que la reconversion professionnelle ?

Effectuer une reconversion professionnelle est de plus en plus fréquent. Idée qui trotte dans la tête d’une bonne partie des trentenaires, elle persiste dans la tête des plus vieux. Ces derniers ont cependant tendance à ne pas sauter le pas à cause des risques que cela peut engendrer. Le marché du travail est en constant mouvement, c’est ainsi que certains sont forcés de changer d’emploi et de secteur quand d’autres le font de leur plein gré. Plusieurs raisons peuvent amener à cela. Mais alors, qu’est-ce qu’une reconversion professionnelle exactement ?

La reconversion professionnelle en détails

On appelle reconversion professionnelle le fait de changer de secteur et de métier. Il existe de multiples arguments qui peuvent faire en sorte qu’un individu saute le pas. L’épanouissement et le bonheur au travail en est un très bon exemple. L’envie peut également germer d’un jour à l’autre mais l’important c’est de s’y prendre correctement.

Conseils pour une reconversion réussie

On ne change pas de bord du jour au lendemain. Une reconversion professionnelle réussie est en général une reconversion bien pensée. D’importants facteurs sont en effet à prendre en compte. Tout d’abord, il est essentiel de se demander pourquoi on désire se reconvertir. Sans avoir cela précisément en tête, les chances de courir à la catastrophe sont bien plus élevées. C’est donc avant tout un travail sur soi et prendre le temps de réfléchir est plus que recommandé. Ensuite, on pourra regarder de plus près ses propres connaissances car ce sont elles qui détermineront si un métier est susceptible de nous convenir. Etre heureux dans sa vie professionnelle ne peut arriver que si l’on fait un travail qui nous plait. Mais attention, cela n’est pas suffisant car il sera nécessaire de scinder le marché. Effectivement, un métier qui vous intéresse est peut-être bouché et personne ne recrute. Si c’est le cas, sachez que c’est peine perdue et qu’il vaut mieux s’orienter vers autre chose. Pour finir, sachez qu’il n’est pas rare d’avoir à effectuer des études ou des formations afin de pouvoir se reconvertir vers une nouvelle branche. Cela a un coût et demande du temps, n’espérez donc pas pouvoir changer comme bon vous semble. Fort heureusement, certains organismes comme Pôle Emploi ont la possibilité de vous aider dans cette démarche.

Vers quels métiers se tourner ?

Certains métiers sont dits d’avenir. En ce sens, s’orienter vers ces derniers que sont, par exemple, les professions du web ou la fonction publique peut paraître un bon choix. A la condition bien sûr d’en avoir les compétences et que cela vous plaise. Ici, on ne parle vraiment de compétences mais de ses envies et de ses goûts. Ils jouent indubitablement un rôle essentiel dans l’orientation que l’on souhaite donner à sa carrière professionnelle. Un bon début serait d’essayer de déterminer quels métiers auront la possibilité de vous correspondre entièrement. Connaître cela d’avance peut avoir un impact crucial sur votre choix final, notamment si un bilan ou un test déboucherait sur une même ébauche de projet. Vous avez fait tout ça mais n’arrivez pas à faire ressortir concrètement un métier qui vous plaît et dont vous avez les compétences, au moins partielles, nécessaires pour l’exercer ? Pas de panique, les aides extérieures sont là pour vous guider dans votre reconversion professionnelle.

Effectuer un bilan de compétences

Ce qu’on appelle bilan de compétences, c’est donc d’effectuer un résumé de vos compétences à la fois professionnelles mais aussi personnelles car une passion peut très bien devenir votre métier. En plus de cela, on prend en compte vos aptitudes et vos désirs, votre but. Tout cela dans le but d’engendrer une évolution dans votre carrière. Que ce soit pour changer de métier ou dans l’optique de suivre une formation, le bilan de compétences vous donne une première idée sur les différents projets qui s’ouvrent à vous et cela se déroule en 3 étapes principales. Egalement, effectuer un bilan de compétences est accessible de manière générale à tout le monde, spécialement aux demandeurs d’emploi, et se passe dans un organisme (Pôle Emploi, Cap Emploi, OPCA…).

La première étape est donc de rencontrer un conseiller pour mettre au clair certains points. C’est ainsi que vous sera, en temps normal, demandé de valider officiellement le souhait de vouloir vous reconvertir avant de vous expliquer comment le processus fonctionne en détails. C’est pourquoi il est important de bien définir vos besoins et envies au préalable, car ils sont grossièrement analysés pour définir une orientation globale.
Vous devrez ensuite passer une phase d’investigation. C’est là qu’interviennent vos propres motivations ainsi que vos compétences professionnelles et personnelles. L’analyse de ces dernières sert à affiner l’orientation de vos carrières possibles en éliminant les moins probables. Encore une fois, il est essentiel d’avoir pris le temps de la réflexion. A ce point-là, une profession qui vous est venue en tête et qui reste possible est de bon augure.
Finalement, il vous faudra passer des entretiens faits pour vous. C’est une étape de conclusion ou vous serez mis au courant des résultats de l’étape précédente. Concrètement, on vous indique les possibilités de projet professionnel ainsi que les conditions nécessaires à la réalisation de chacun d’entre eux. Cela comprend notamment les formations requises et le temps qu’il vous faudra pour les suivre. Enfin, l’organisme vous aidera à mettre en place les bases pour commencer votre nouveau projet.
Le bilan de compétences est assez efficace pour orienter les personnes qui souhaitent faire une reconversion professionnelle. Cependant, ce dernier peut s’avérer inefficace ou du moins insuffisant pour certaines personnes qui devront alors se tourner vers un test d’orientation.

Test d’orientation

Aussi connu sous le nom de test des métiers, il n’est pas rare d’arriver à devoir effectuer un test d’orientation. Celui-ci se déroule après le bilan ou peut parfois s’y substituer et concerne les personnes qui ne savent pas encore tout à fait sur vers quoi s’orienter ou qui préfèrent vraiment confirmer qu’elles suivent le bon chemin. La différence avec le bilan, c’est qu’il vous sera proposé directement des métiers qui sont en rapport avec vos compétences uniquement. En quelque sorte, le test d’orientation va directement au but sans prendre en compte vos désirs ou vos envies. Le but est d’apporter un début d’idée de projet aux personnes qui n’en possèdent pas. Pour conclure, la plupart du temps, il est bien meilleur d’effectuer un bilan de compétences approfondi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *