Devenir bijoutier, le professionnel du diamant

La profession de bijoutier-joaillier est reconnue comme étant une profession artisanale, dont le créateur exerce un véritable art. Manipulation des métaux précieux (or, argent, platine …), création, préparation et monture en métal afin d’accueillir et de mettre en valeur une pierre précieuse ou une perle … C’est une profession qui exige une certaine minutie dont le professionnel doit faire preuve d’une certaine sensibilité artistique et avoir le sens de la créativité. Le métier de bijoutier-joaillier vous intéresse-t-il ? Découvrez donc notre fiche métier avec tout ce dont vous devez savoir sur cette profession passionnante pour devenir bijoutier !

La mission d’un bijoutier-joaillier

La profession de bijoutier-joaillier s’exerce principalement dans un atelier dont les missions principales sont de concevoir, fabriquer et réparer des pièces de joaillerie. Doté d’une certaine sensibilité artistique, il manipule, travaille et façonne avec professionnalisme et expertise tous les métaux les plus précieux tels que l’or, l’argent, le platine ou encore le bronze afin de créer des pièces uniques, harmonieuses et singulières et ainsi satisfaire sa clientèle.

Le processus de fabrication des bijoux exige de nombreuses compétences. En effet, le bijoutier-joaillier doit se montrer très polyvalent mais aussi très minutieux en manipulant différentes machines très techniques au cours de la réalisation et de la création des bijoux de joaillerie (bracelet personnalisé femme, fonte des métaux, composition des alliages, façonnage du métal, polissage des pièces précieuses).

Cette profession exige également d’avoir quelques connaissances dans différents domaines et notamment en physique-chimie pour la conception des alliages, des connaissances en gemmologie pour l’identification des pierres et doit également avoir quelques notions dans le domaine de la vente et du commerce pour vendre ses créations, développer et fidéliser sa clientèle.

Expert et professionnel, le bijoutier-joaillier doit être également en mesure d’évaluer la valeur d’une pièce, créatif et laissant libre cours à son imagination, il est aussi capable de dessiner, restaurer, réparer et transformer des pièces de joaillerie confiées par ses clients. La profession de bijoutier-joaillier peut également s’exercer dans une boutique où le professionnel est chargé de la commercialisation de ses créations mais aussi de conseiller, orienter, développer et fidéliser sa clientèle.

formation-bijoutier-joaillier

Les avantages du métier de bijoutier-joaillier

Le métier de bijoutier-joaillier présente de très nombreux avantages tels que la possibilité de faire de sa passion son métier, de laisser libre cours à sa créativité et à son imagination et de créer des pièces uniques dont ils sont les seuls créateurs, de jouir d’horaires plutôt stables et réguliers quand on travaille pour une entreprise ou une société. Le bijoutier-joaillier peut même décider de se mettre à son compte en créant sa propre entreprise de bijouterie-joaillerie.

Les inconvénients du métier de bijoutier-joaillier

La profession de bijoutier-joaillier comporte tout de même des aléas et quelques inconvénients tels que les effets nocifs sur la santé de certains gaz, produits et poussières lors de la conception et de la fabrication des bijoux. Il peut aussi ressentir des douleurs musculaires et articulaires dû à la position assise et à la répétition constante et mécanique des gestes et des mouvements lors de la conception et de la fabrication des pièces de joaillerie. Il a la la possibilité de faire également des heures supplémentaires afin de terminer la création pour un client. Enfin, les postes sont en nombre très limités et le peu de débouchés sont des freins puisqu’en effet, les postes sont renouvelés uniquement en cas de départ à la retraire et il n’existe donc pratiquement pas de création de nouveaux postes dans les ateliers. Dernier point sensibles, les salaires plutôt faibles et le peu de reconnaissance sociale des métiers manuels et artisanaux sont peu valorisant.

👍🏽 Les avantages

  • Un métier créatif qui n’a de limite que votre imagination
  • Horaires réguliers.
  • Peut travailler en indépendant
👎🏽 Les inconvénients

  • Manipulation de produits toxiques
  • Travaille aussi le week end
  • Très peu de poste en France
  • Petit salaire

Quelles études ou formations permettent d’accéder au métier de bijoutier-joaillier ?

Plusieurs parcours d’études ou de formations permettent de pouvoir accéder et exercer la profession de bijoutier-joaillier.

À commencer par le niveau CAP en sortie de classe de troisième au collège où le candidat à la possibilité d’effectuer un CAP art du bijou et du joyau, un CAP arts et techniques de la bijouterie-joaillerie, un CAP ATBJ (Art et technique de la bijouterie) avec l’option bijouterie-joaillerie, polissage-finition, bijouterie-sertissage, un CAP Lapidaire avec l’option Diamants et pierres de couleurs, un CAP Bronzier, un CAP Orfèvre avec l’option monteur, planeur, tourneur, repousseur, polisseur, aviveur .

Après l’obtention d’un CAP, le candidat à la possibilité d’effectuer en une année une Mention Complémentaire Joaillerie. Du niveau Baccalauréat, le Brevet Professionnel Gemmologue permet également l’accès au métier et enfin les études supérieures du niveau Bac+2 et Bac+3 avec un Certificat Supérieur de la Joaillerie, un Bachelor Design Bijou ou encore un Diplôme National des métiers d’art et du design.

Quel est le salaire d’un bijoutier-joaillier ?

Un jeune diplômé en bijouterie-joaillerie commence en général son début de carrière avec un salaire brut de 1420 euros environ, soit le smic. Pour un indépendant possédant sa propre structure, son salaire varie évidemment en fonction du chiffre d’affaires de sa société. Mais d’une manière générale, le salaire moyen dans la branche est de 21 720 euros annuels brut.

Salaire minimum

1 420€ brut par mois

Salaire moyen

1 810€ brut par mois

Salaire maximum

3 750€ brut par mois

Carrière et évolution possible du métier de bijoutier-joaillier

Une fois le diplôme en poche et après quelques années d’expériences professionnelles, le bijoutier-joaillier a la possibilité s’il le souhaite de se spécialiser dans une branche de son domaine d’activité tel que la restauration de pièces de joaillerie, le travail de l’or ou de certains autres métaux rares. Il peut éventuellement choisir de s’installer à son compte en ouvrant son propre atelier de joaillerie ou sa boutique de bijoux afin de vendre ses créations et de développer et fidéliser sa clientèle. Vous pourrez voir la différence entre une auto entreprise et une micro entreprise si vous souhaitez vous lancer en indépendant.

Trouver une école et une formation

Pour pourvoir exercer le métier de bijoutier-joaillier, il est possible de se former dans des écoles ou des centres de formations proposant le parcours tels que :

    • École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’arts à Paris, pour la préparation d’un diplôme national supérieur dans le domaine de la bijouterie-joaillerie.
    • Haute école de la Joaillerie à Paris, pour la préparation d’un certificat supérieur de la Joaillerie.
    • Lycée professionnel Paster à Lyon, pour la préparation d’un CAP arts et techniques de la bijouterie-joaillerie.
    • Lycée professionnel Clément Pémille à Toulouse, pour la préparation d’un brevet des métiers d’art bijouterie-joaillerie.

Check Also

devenir-courtier-assurance

Devenir courtier en assurance, un métier qui assure

Le courtier en assurance est un conseiller qui accompagne ses clients (particuliers ou professionnels) dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *