Comment ouvrir une boutique de prêt à porter?

Vous avez un réel intérêt pour le secteur de la mode et du prêt-à-porter ? L’aventure de l’entrepreneuriat ne vous fait pas peur ? Alors il semble logique que vous songiez à ouvrir votre propre boutique de prêt-à-porter. Mais créer son entreprise, n’est pas chose aisée, il est important de se renseigner correctement sur les démarches à effectuer, les formalités, le choix du statut de l’entreprise, la réglementation dans le secteur en question… Nous sommes là pour vous guider et vous accompagner dans ce projet entrepreneurial. Alors, comment se porte le marché du prêt-à-porter ? Quelles sont les démarches à effectuer pour la reprise ou la création d’une entreprise ? Quel choix du statut juridique choisir pour son entreprise ? Et quelles sont les clés de la réussite ?

Le marché du prêt-à-porter

Depuis quelques années, le marché du prêt-à-porter est devenu un secteur très concurrentiel en raison de la création de nouvelles marques et structures, ainsi que l’implantation de nombreuses autres boutiques un peu partout en France. De plus, le secteur physique du prêt-à-porter souffre d’un redoutable concurrent de taille, qui ne cesse de se développer depuis quelques années maintenant : il s’agit du e-commerce et de la vente de produits en ligne. La création de boutiques en ligne représente près de 20 % des ventes de prêt-à-porter en France.

Malgré tout, en France, on compte tout de même plus de 40 000 boutiques de prêt-à-porter, qui représentent environ 25 % de vente pour les vêtements féminins contre 17 % de vente pour les vêtements masculins. Les boutiques de prêt-à-porter tirent cependant profit des périodes de soldes, qui restent assez profitables pour la structure, du fait des remises pratiquées et des tarifs attractifs.

Quel statut juridique choisir pour son entreprise ?

Le projet d’une création d’entreprise se prépare minutieusement et il convient de se renseigner correctement sur les démarches à effectuer, les formalités, les réglementations, mais aussi et surtout sur le choix du statut juridique de sa future entreprise, qui est extrêmement important. Vous avez également la possibilité de vous renseigner auprès d’organismes spécialisés tels que la Chambre de Commerce et d’Industrie, qui sauront vous guider et vous conseiller en cas de besoin.

En France, il existe différents statuts et formes juridiques lorsque l’on souhaite créer ou reprendre une entreprise. Il convient de choisir le statut juridique le plus adéquat, selon sa situation, en prenant en compte différents paramètres (nombre de gérants, moyens de rémunération des gérants, protection de patrimoine et de biens personnels…).

Les différents statuts juridiques envisageables pour la création d’une boutique de prêt-à-porter sont :

  • Le statut EI (Entreprise individuelle).
  • Le statut EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée).
  • Le statut EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée).
  • Le statut SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle).

Les clés de la réussite

Bien souvent, les clés de la réussite dans un projet entrepreneurial ne dépendent que du futur chef d’entreprise, de sa motivation, de sa détermination, de sa persévérance, mais surtout de ses qualités en tant qu’individu. Il lui faudra également de bonnes qualités en termes de gestion et de négociation pour mener à bien son activité.

Une bonne communication, indispensable pour le succès de votre boutique

Un gérant de boutique de prêt-à-porter ne pourra faire l’impasse sur une bonne communication internet et externe.

Il devra tout d’abord s’accorder à optimiser le présentation de ses produits, aussi bien en vitrine que dans le magasin en lui-même. Cette technique permettra de mettre ses produits en avant, pour séduire les clients qui pourraient se montrer intéressés. Pour ce faire, il convient de mettre les articles en scène sur des mannequins ou des présentoirs destinés au commerce.

Il existe notamment des présentoirs fabriqués en 3D, afin de créer des modèles parfaitement adaptés à votre commerce et votre image. Plus vos produits seront mis en valeur, plus ils attireront l’œil de vos clients. C’est par ce genre de technique que vous augmenterez leur panier moyen, en les séduisant par le biais d’une belle présentation, bien réfléchie. Votre chiffre d’affaires dépendra donc en grande partie de la manière dont vous mettrez vos produits en avant.

Ainsi, selon les saisons, n’hésitez pas à changer votre mobilier, présentoirs inclus. L’acheteur doit pouvoir s’identifier, se sentir à l’aise dans le décor que vous proposez. Offrez-lui un cadre accueillant, et il se laissera plus facilement séduire par vos offres.

Les qualités d’un chef d’entreprise

Un bon gérant devra être motivé, persévérant et convaincant. Pour convaincre ses clients de lui faire confiance, il devra également être prévoyant, présenter les qualités d’un bon gestionnaire et posséder le sens de la négociation.

Face à ses clients, un chef d’entreprise devra également être communicatif, souriant et avenant.

Enfin, il devra déborder d’imagination et de créativité pour mettre correctement ses produits en valeur, afin de générer des ventes intéressantes et attirer sa clientèle.

Les qualités d’un chef d’entreprise dans la gestion et la négociation

  • Rédiger un business plan solide et convaincant.
  • Trouver un concept original, pour se démarquer de la concurrence.
  • Trouver un bon emplacement pour l’implantation de sa structure.
  • Négocier un bail immobilier dans le cadre de son activité.
  • Trouver les bons fournisseurs et partenaires avec qui travailler (s’adresser à un fabricant de présentoir professionnel permettra par exemple d’optimiser la mise en valeur des produits destinés à la vente).
  • Négocier les meilleurs tarifs avec les fournisseurs et les partenaires en question.
  • Identifier les bons produits à un prix attractif.
  • Gérer le stock et le merchandising.
  • Conseiller et fidéliser sa clientèle pour augmenter son panier moyen.
  • Proposer des offres exclusives, attractives pour attirer les clients.

Il est important de savoir qu’aucun diplôme, aucune formation ou qualification n’est obligatoire pour monter son entreprise de prêt-à-porter.

creer-boutique-pret-a-porter

Les normes et les réglementations

L’ouverture d’un magasin de vêtements est soumise, au même titre que d’autres enseignes, à des normes et à des restrictions strictes que doivent obligatoirement respecter les gérants d’établissements sous peine d’amendes et de pénalités.

  • Respecter les normes de sécurité et d’accessibilité, notamment pour les personnes à mobilité réduite et les personnes handicapées.
  • Respecter les normes relatives aux ERP (Établissement Recevant du Public) avec des sorties de secours en cas d’incendie, des extincteurs de fumée.
  • L’obligation d’afficher les prix TTC à l’intérieur du magasin, mais aussi à l’extérieur, notamment en vitrine.
  • Des affichages obligatoires à l’intention du personnel de l’établissement.
  • Respecter la législation concernant les tarifs réduits, les réductions appliquées sur les produits concernés en période de soldes.
  • Signer un contrat avec la SACEM pour la diffusion de la musique ou de la radio dans votre établissement.

Le budget à prévoir

D’importants frais financiers sont à prévoir dans un projet de création de boutique de prêt-à-porter. Il ne faut pas les négliger et les connaître afin de savoir si vous avez les épaules solides pour faire tourner votre société. Voici quelques exemples de frais et charges qui seront de votre responsabilité :

  • La caution, le dépôt de garantie, ainsi que le loyer du bail immobilier.
  • Les frais de notaires et les frais liés à la création d’entreprise.
  • L’aménagement de l’intérieur du magasin ainsi que les éventuels travaux si besoin.
  • L’achat de la décoration et des meubles en s’adressant notamment à un fabricant de présentoirs.
  • L’achat du matériel bureautique et informatique (caisse enregistreuse, imprimante, fournitures de bureau).
  • Frais d’achat de l’acquisition de la marchandise.
  • Création des éléments de communication (cartes de visite, affiches publicitaires, site internet, logo, bannière, articles de blog).

Le budget de la création d’une boutique de prêt-à-porter, du style de Totem chaussures, est très variable en fonction de plusieurs paramètres (lieu d’implantation de la structure, travaux à effectuer, etc.).

L’aventure de l’entrepreneuriat est particulièrement passionnante et enrichissante au quotidien. Il est cependant très important d’être bien entouré, d’établir un projet concret, solide à l’aide d’un business plan et de surtout bien se renseigner sur les différentes démarches et formalités avant de se lancer dans la reprise ou dans la création d’une entreprise de prêt-à-porter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *