Devenir styliste, faire de la mode son quotidien

Lorsqu’on pense styliste, on s’imagine souvent un personnage un peu décalé aux tenues excentriques. On voit le styliste créer des vêtements extravagants, esthétiques sur les podiums des défilés mais difficiles à porter en société. Et surtout, on pense que personne ne pourra jamais s’offrir ces vêtements de créateurs faute de moyens financiers. Pourtant être styliste c’est plus que ça : il s’agit aussi d’habiller tout un chacun et de toujours rester à l’affût car l’inspiration peut venir de n’importe où.

Les missions du styliste : en quoi ça consiste ?

Être styliste consiste avant tout à créer. Le styliste est le point de départ de toutes les collections de prêt-à-porter. Il imagine, dessine, conçoit et pense vêtements et accessoires de mode des mois voire des années à l’avance. Il réfléchit à la forme du produit mais aussi à sa couleur, ses motifs et matières. Le styliste a également une bonne connaissance des tendances mais surtout de la valeur des matières car il doit respecter un budget coût de production précis, notamment s’il n’est pas son propre patron. Le styliste doit aussi démarcher les fournisseurs de matière première et négocier les tarifs des matières employées. Il garde un œil sur toute la chaîne de production pour s’assurer de la bonne réalisation de son concept original et calcule le coût de revient prévisionnel de la pièce en cours de création. Le styliste intervient sur tous les aspects techniques et commerciaux qui ont trait à la conception de ses pièces comme le pantalon femme ou la robe de créateur.

Devenir styliste : les formations et perspectives d’avenir

Avant d’entreprendre des études avec pour objectif de devenir styliste, il est bon de noter que l’embauche en tant que styliste est très compliquée. Que ce soit au sein d’une maison de couture ou dans la confection industrielle, peu d’entreprises font appel à de jeunes diplômés pour dessiner leurs collections. Il est donc nécessaire de faire ses armes et d’être persévérant.

Les formations

Il existe un grand nombre de formations équivalant à différents niveau d’études. Au niveau bac, on trouve le bac pro métiers de la mode-vêtements. À bac +2, on retrouve quatre BTS : le BTS design de mode design de mode, textile et environnement option mode, le BTS métiers de la mode options vêtements ou chaussure et maroquinerie, le BTS innovation textile et le BTS métiers du cuir. On retrouve aussi un Diplôme des Métiers d’Art (DMA) arts textiles, ainsi qu’un certificat et un diplôme en stylisme de mode, création textile et modélisme. À bac +3, le Diplôme National des Métiers d’Art et du Design permet de devenir styliste, ainsi que trois licences professionnelles : la licence métiers de la mode, la licence pro mode et haute technologies option design stylisme de mode, la licence pro habillement mode et textile spécialité management et production textile ou spécialité création, conception et développement de produits textiles dérivés. Pour un niveau bac +4, il existe deux Diplômes Supérieurs des Arts Appliqués (DSAA) en mode et environnement ou en design mention mode option textile. Enfin, à bac +5, on trouve le diplôme de l’ENSAD option design et matière. De nombreuses écoles comme Formamod-Paris, Mode Estha, Esmod International ou l’Institut Français de la Mode (IFM) comptent également parmi les plus formatrices et diplômantes.

Les qualités du styliste

Il est bien évidemment indispensable d’être créatif pour devenir styliste. Il est important de savoir se renouveler et se remettre en question mais aussi de garder l’esprit ouvert aux nouvelles tendances, parfois plusieurs années à l’avance. Le styliste est également un bon logisticien et fait preuve d’une grande capacité d’adaptation. Il est amené à travailler de plus en plus vite pour satisfaire les exigences du public et pendant la production, il doit pouvoir modifier son idée originale rapidement pour répondre à des critères budgétaires, pratiques, techniques et esthétiques. La pratique d’une ou plusieurs langues est un gros atout pour percer dans le milieu.

Le salaire

Les revenus du styliste sont très variables et s’il est indépendant, ils résultent entièrement de sa notoriété professionnelle. Le salaire brut mensuel varie entre 1600€ pour un assistant styliste salarié et 4000€ pour un styliste confirmé en passant par un salaire de 1800 à 2400€ pour un styliste débutant.

Carrière et débouchés

L’objectif de beaucoup de styliste est de fonder sa propre maison de couture. Il leur faut pour cela un solide appui marketing et financier mais même alors, la concurrence est très rude dans ce secteur et peu de stylistes parviennent à se faire un nom dans le milieu national ou international. Après quelques années de pratique, le styliste peut aussi prétendre au poste de directeur de collection.

Check Also

devenir paysagiste

Devenir paysagiste, architecte des espaces verts

Le métier de paysagiste n’est pas inconnu à la plupart des personnes. Cependant, le travail …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *