Devenir reporter, suivre et répandre l’actualité

Quand on débute dans le métier, la sécurité de l’emploi n’est pas du tout de mise. C’est pourquoi il est essentiel de ne pas s’engager dans cette voie sans expérience et encore moins sur un coup de tête. Devenir reporter requiert un sens aigu de la curiosité ainsi que d’être présent au bon endroit au bon moment. Les grands reporters sortent de grandes écoles mais il est possible de faire son trou avec des diplômes moindre et, parfois même, sans diplôme. Découvrez les secrets de la profession dans cet article.

Les missions du reporter : en quoi ça consiste ?

Le but premier du reporter est de se tenir au courant de l’actualité mondiale et de la vivre, de préférence, de près. La création et le montage de reportages représente une très grande partie de l’activité d’un journaliste. Il est en effet préférable de se tenir à proximité des évènements lorsque l’on réalise des reportages news, c’est ce qu’on appelle dans le jargon couvrir les faits divers. Le professionnel aura en effet plus de facilité à parler et retranscrire les émotions d’une chose dont il est témoin qu’une autre sur laquelle il n’a entendu que des rumeurs et dont il ne sait rien de concret. En parallèle des nouveautés, l’écrivain devra certainement être à l’origine de reportages magazines qui ont pour but d’étoffer les articles qui traitent d’informations plus ou moins nouvelles. Les professionnels de l’information ont très peu de répit et leurs agendas sont souvent épuisants. Effectivement, une personne qui n’est pas sur le terrain sera souvent dans les bureaux à faire du montage ou peaufiner des textes. Le travail d’aujourd’hui ne se résume pas seulement à la rédaction mais aussi à la prise de films ou d’images inédites.

Devenir reporter : les études et les perspectives d’avenir

Amener à étudier et à travailler sur tout et n’importe quoi tel le sport, la politique ou les attentats, le reporter se doit d’avoir l’esprit ouvert et d’avoir une bonne culture générale. Animé en plus d’une grande curiosité fera de lui un dénicheur de sujets friands pour le journal dont il est salarié. Attention cependant, un bon sens de l’observation et de la rédaction sont des atouts non négligeables dans la réussite de votre carrière. Une maîtrise des outils informatiques et des réseaux sociaux sont essentielles afin d’écrire sur des sujets qui attirent la curiosité mais aussi réaliser les montages vidéo nécessaires à tout reportages. Des compétences audiovisuelles pour la prise d’images et de sons sont les bienvenus même si ces tâches peuvent et sont souvent délégués. Posséder un maximum de capacité fera de vous un membre plus important.

Quelles études ?

L’accès au métier se fait dès le Bac+2. Un DUT en information-communication qui contient l’option journalisme vous ouvrira effectivement les portes du métier. Les IUT les plus connus sont ceux de Tours et Nice. Posséder une licence pro dans les métiers de l’information (équivalent du Bac+3) permet de prétendre à un bon poste en tant que reporter dans les médias. Si vous désirez suivre des études plus longues, des formations d’un an après la licence, menant donc à un Master 1, peuvent vous mener dans le secteur. Ces dernières sont très encadrées, notamment par des experts dans le travail et vous offre donc également une base de contacts. Finalement, une personne ayant suivi un cursus jusque l’obtention d’un Master 2 dans une école approuvée par la profession comme l’IFP (Institut Français de Presse) de Paris ou une école privée se verra le droit de pratiquer la profession. Soyez cependant en garde car une expérience du terrain est un atout majeur dans le recrutement.

Le salaire

Le salaire est dépendant de ce que vous réalisez et c’est pourquoi la stabilité de l’emploi, surtout pour les débutants, est quasiment inexistante. Le salaire d’une nouvelle personne dans l’emploi dépend de plusieurs variables dont la plus importante est le média pour lequel on travaille (presse écrite, radio, agence…). La rémunération s’élève au départ au niveau du SMIC ou un peu plus et peut doubler voire tripler.

Carrières et débouchés

Le métier permet un enrichissement personnel perpétuel de la culture général, surtout pour les reporters qui sont amenés à se déplacer à l’étranger. La carte de presse vous permettra d’assister à des manifestations ou d’assurer votre présence à des lieux inaccessibles sans invitations. Vous pourrez vous spécialiser dans le son ou l’image et même la rédaction selon vos désirs mais aussi dans certains domaines tels le sport ou les célébrités afin de devenir journaliste people.

Trouver une école

Plusieurs voies peuvent mener au métier de journaliste reporter L’un des meilleurs moyen est d’entrer dans un des IUT de Tours, Nice ou Lannion. Effectivement, ils possèdent tous les trois d’excellents diplômes en information-communication qui seront très bien vu pour un quelconque entretien. Attention cependant, l’entrée fait suite à un concours plutôt sélectif. Il faudra vous rabattre sur des études plus longues comme des écoles de journalisme menant à un master pour les autres. La profession est peuplé de personnes sortant d’écoles comme l’Ecole Supérieure de Journalisme (ESJ) de Lille, celle de Science Po, L’institut Français de Presse (IFP) à Paris et mêmes d’écoles privées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *