Devenir paysagiste, architecte des espaces verts

Le métier de paysagiste n’est pas inconnu à la plupart des personnes. Cependant, le travail est plutôt vaste et on ne sait que vaguement en quoi consiste réellement le métier. Comment devenir paysagiste et s’occuper de jardins et d’espaces urbains ? On vous dit tout dans l’article qui suit. C’est un boulot à responsabilités où il faudra faire preuve de créativité et d’une bonne dose d’imagination.

Les missions du paysagiste : en quoi ça consiste ?

Le métier de paysagiste est à ne surtout pas confondre avec celui de jardinier. En effet, le paysagiste est amené à appeler des professionnels comme des horticulteurs ou donc des jardiniers pour l’aider à mener ses missions correctement. Il est à la charge de projets d’aménagements paysagers. On y compte donc les espaces urbains ainsi que les jardins privés ou pas mais il est également possible que l’on fasse appel à un paysagiste pour des choses comme la mise en place d’une autoroute ou l’édification d’une ligne ferroviaire. L’expert est alors amené à côtoyer divers autres professionnels comme des fonctionnaires, des sociétés immobilières ou encore des sociétés spécialistes en autoroute. Son but premier sera donc d’imaginer et de créer des espaces verts afin de faire ressortir n’importe quel paysage, il est donc l’architecte de ces derniers. Pour cela, il doit accompagner du début à la fin les divers projets qui lui sont proposés. Afin d’y parvenir, le métier requiert un minimum de travail de bureau. Effectivement, la mise en place d’esquisses et réfléchir à la conception est primordial car il faut tenir compte des facteurs externes et naturels comme la température, le temps etc… Tout projet doit être réfléchi pour tenir sur la durée car le but premier est que les designs qu’il met en place restent appréciable de nombreuses années.

Devenir paysagiste : les études et les perspectives d’avenir

Pour réussir dans le métier, il faut avant tout être passionné. Amener à travailler sur divers terrains différents, un savoir élevé du monde végétal est avant tout requis. Un minimum de connaissances mécaniques est un petit plus non négligeable dans le cas de projets pour une autoroute ou une ligne de TGV. En somme, de bonnes connaissances générales (botanique, génie civil, plomberie,…) vous aiderons à mener vos projets de la meilleure façon possible. Vous serez parfois amener à négocier avec des clients et c’est pourquoi le métier requiert un bon relationnel. La réalisation des esquisses mettra à l’épreuve vos capacités d’utilisation des logiciels de DAO (Dessins assisté par ordinateur). Par ailleurs ces derniers nécessitent des qualités comme l’imagination et le sens de l’esthétisme. Les paysagistes travaillent rarement seul, il faudra donc faire preuve de communication et d’esprit d’équipe. Un bon leadership permettra une bonne cohésion.

Quelles études ?

Pour pratiquer le métier de paysagiste qualifié, il faut être titulaire au minimum d’un BAC+3 et il existe plusieurs façons d’y parvenir. Depuis quelques années, l’appellation paysagiste DPLG (Diplômé par le Gouvernement) n’existe plus et a été remplacé par le DE (diplôme d’Etat) paysagiste. La formation s’intègre à partir d’un bac+2, s’étend sur 3 ans pour vous mener à un niveau bac+5 et est proposé par 5 écoles seulement en France situées à Bordeaux, Lille, Versailles, Marseille et Blois. Une autre façon est d’accéder à l’ESAJ (Ecole Supérieure d’architecture des jardins et des paysages) après le bac ou un BTS aménagement paysager. Cette formation dure quant à elle 4 ans mais débouche également sur un niveau de qualification Master. Enfin, il est à noter qu’il est possible de se former au métier du développement durable avec l’école ESI Business School.

Le salaire

Au début, le salaire est très variable et dépendra également de si vous êtes à votre compte ou salarié. On peut espérer entre 1500 et 2000 euros brut par mois.

Carrières et débouchés

La possibilité d’évolution est minimum et requiert de l’expérience ainsi que de suivre des formations en compléments. Il est alors possible pour le technicien de devenir architecte ou ingénieur paysagiste. Cette dernière qualification est accessible directement aux détenteurs d’un diplôme d’ingénieur spécialisé en paysage. Il est également possible de monter sa propre entreprise.

Trouver une école

Peu nombreuses sont les écoles qui proposent une formation au métier de paysagiste. Vous trouverez les 5 écoles qui proposent un DE à Bordeaux et Lille (Ecole Nationale Supérieure d’architecture et de paysage), à Versailles et Marseille (Ecole Nationale Supérieure de paysage) et à Blois (Ecole Nationale Supérieure de la nature et du paysage).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *