Devenir illustrateur, véhiculer des idées en dessin

Les illustrateurs sont présents dans bien des endroits. La première chose qui nous vient à l’esprit est les livres, les bandes dessinées. Cependant, c’est très loin d’être la seule catégorie où les professionnels s’expriment. En effet, ces derniers sont bien plus présents qu’il n’y paraît. Notamment dans tout ce qui est communication ou campagne publicitaire. Leurs talents sont effectivement mis à l’épreuve pour faire véhiculer des messages par l’image. Bien que la bonne vieille méthode de la feuille et du crayon ne soit pas morte, l’évolution technologique pousse les artistes à se tourner vers le dessin par ordinateur et les tablettes graphiques. Comment devenir illustrateur et apprendre à faire passer des messages en dessin ?

Les missions de l’illustrateur : en quoi ça consiste ?

La mission principale de l’illustrateur est de véhiculer des messages, des idées par le dessin. Généralement parlant, le professionnel ne travaille pas dans son coin. Il est effectivement amené à travailler pour des personnes faisant appel à ses services. C’est pourquoi il est tout à fait possible d’être aussi bien illustrateur indépendant que de travailler dans le département publicitaire d’une entreprise. Le métier requiert toujours un travail en amont et ne se limite pas à prendre bêtement son crayon et dessiner.
La première étape est de se mettre en accord avec son directeur artistique où son client pour déterminer exactement le message que l’on veut faire passer. Bien que l’art fait la part belle à l’imagination de l’illustrateur, il y a de fortes probabilités que celui-ci soit amené à travaille sous certaines restrictions. On entend ici notamment le support sur lequel est forcé de travailler le dessinateur. Cela peut être un journal, un livre, une affiche publicitaire… D’autres limites peuvent lui être imposées comme certaines couleurs à respecter. N’importe quelle illustration suit alors un cahier des charges tel un réel projet. En tant que freelance, il est aussi nécessaire de négocier le délai ou encore le prix. Le client est roi et cette profession ne déroge pas à la règle, c’est pourquoi il est primordial de respecter ses envies et désirs et de travailler autour de celles-ci.
Une fois que tout cela est en place, l’illustrateur peut alors commencer à faire parler ses talents d’artiste. S’il ne maîtrise pas le sujet sur lequel il est amené à travailler, un minimum de recherche et de réflexion sera alors très utile. On continue alors par la réalisation de plusieurs croquis différents qui serviront d’avant-goût au client parmi lesquels il pourra choisir et faire avancer le travail faire sa phase finale. Le véritable travaille commence alors et il s’agira d’accorder les demandes du client au public ciblé tout en respectant les contraintes.
Il est à noter que le travailleur en indépendant requiert un petit plus supplémentaire. Il sera essentiel de tenir ce que l’on appelle un book pour montrer au préalable les capacités que l’on possède. Cela représente en quelque sorte une carte de visite.

Devenir illustrateur : les études et les perspectives d’avenir

Il va sans dire que le métier tourne autour de la créativité et l’imagination du professionnel. Pour devenir un illustrateur accompli, il faudra bien entendu ajouter des capacités d’artiste. Cela incluse donc la capacité à jouer sur les couleurs et l’adaptation aux nouvelles technologies graphiques comme les tablettes. Il y a plusieurs façons de faire passer les messages et la touche d’humour est bien souvent l’option choisit. Entre autres, les sujets traités varient très grandement et un minimum de culture générale ne pourra que vous aider. Il est également important d’être à l’écoute dans le métier. Une personne faisant appel à vos services attend de vous de respecter certains critères dans vos illustrations.

Quelles études ?

Il n’est pas forcément nécessaire de passer par une école ou de suivre une quelconque formation pour devenir illustrateur. Il est effectivement possible de faire son trou en apprenant soi-même et se faire connaître purement pour ses talents d’artiste. Cependant, la voie des études permet d’obtenir une certaine légitimité. Notamment, vous y apprendrez les méthodes et techniques essentielles à ce métier en constante évolution.
Les études que vous pouvez alors envisager sont nombreuses et vont du bac+2 jusqu’au bac+5. Attention cependant, un baccalauréat général vous obligera à suivre une année préparatoire dessinateur de bande dessinée et d’illustration. Cela correspond à une année de mise à niveau. Pour éviter cela, il faudra être détenteur d’un bac techno STD2A (Sciences et Technologies du Design et des Arts Appliqués).
Le BTS design graphique avec option communication et médias imprimés, une école d’art graphique et une formation en tant que Dessinateur de bande dessinée et d’illustration sont donc vos options les plus courtes. Toutes les trois en 2 ans après le baccalauréat, elles poseront les bases du métier.
Pour obtenir un niveau équivalent à un bac+3, les voies ne manquent pas. Orientez-vous vers des écoles d’art-narratif, d’illustration-animation ou encore bande-dessinée-illustration. Le choix est réellement vaste et il faut également y ajouter les trois DMA (Diplôme des Métiers d’Art) en option art, graphisme ou design ainsi que les deux DN MADE (Diplôme National des Métiers de l’Art et du Design) mention graphisme et livre.
Le bac+4 est envisageable grâce au DSAA (Diplôme Supérieur d’Arts Appliquées) Design mention graphisme ou une école de Dessinateur-concepteur option édition multimédia.
Enfin, l’orientation vers un équivalent au bac+5 se fera en suivant un des deux DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique) avec option communication et design. Le Diplôme national supérieur des arts décoratifs ainsi que les formations en tant que Directeur artistique en communication visuelle et multimédia ou Directeur artistique image et media sont également des possibilités.
Vous l’aurez compris, les choix sont très vaste mais également spécifique, il est essentiel de choisir son orientation par rapport à ses ambitions.

Le salaire

Le salaire d’un illustrateur dépendra de plusieurs variables. C’est ainsi qu’en indépendant votre rémunération dépendra de vos négociations et des contrats que l’on vous propose. En tant que salarié, la situation est un peu différente. Vous consentez effectivement à concéder tous les droits sur vos illustrations et votre salaire dépend des négociations avec votre patron.

Carrières et débouchés

Le métier étant vaste est très demandé, les débouchés et évolutions de carrière ne manquent pas. La spécialisation dans certains domaines comme les journaux, les livres ou la publicité sont une grande possibilité. En tant que salarié, vous pourrez prétendre à des postes comme directeur artistique.

Trouver une école

Suivre des études plus longues vous poussera à entrer dans les écoles d’art ou de vous orienter vers des écoles privées.

Check Also

devenir directeur artistique

Devenir directeur artistique, projeter les tendances visuellement

Le directeur artistique représente visuellement la société ou l’entreprise qui l’emploie. En effet, par son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *