Devenir couvreur en isolation thermique et acoustique

En acteur phare du BTP et du TP, il y a le métier de couvreur. Sur la grande majorité des bâtiments, le couvreur pose et isole les toitures des habitations et des immeubles. Il peut également être amené à travailler sur des chantiers de restauration. Vous vous sentez l’âme d’un couvreur et n’avez pas la peur du vide ? Dans cet article nous vous dévoilons tout sur les missions du couvreur, les études à faire pour le devenir ainsi que les qualités nécessaires pour devenir un excellent couvreur en isolation thermique et acoustique !

La mission du couvreur

La mission principale du couvreur est de, comme son nom l’indique, couvrir les toits des logements afin de permettre à ceux-ci de rester étanches tout en permettant une bonne évacuation des eaux pluviales. Cette tâche peut être plus ou moins difficile en fonction de l’inclinaison du toit, de la hauteur et de l’exposition au vent de celui-ci ainsi que de la météo. En effet, les conditions de travail du couvreur sont grandement influencées par la météo, le froid, la pluie, le vent, la chaleur, le couvreur y est directement exposé et c’est pourquoi il doit être capable de s’adapter dans la plupart des cas.

De plus, le couvreur peut également s’occuper de la pose d’isolation thermique sous le toit ou mieux encore, être en charge de l’isolation acoustique des combles. Car il faut savoir que ces deux chantiers doivent absolument se réaliser en même temps. Tandis que l’isolation thermique permet de ne pas laisser échapper une source de chaleur ou le froid de la pièce (à ne pas confondre avec conducteur thermique), l’isolation phonique et acoustique permet d’éviter la propagation du bruit ou de l’atténuer. Pour ce faire, il est nécessaire d’avoir recours à des absorbants acoustiques comme la laine de roche, la laine de verre ou encore des mousses de polyuréthane alvéolaires que vous pourrez trouver facilement sur Solutions Elastomères ainsi que d’autres types de matériaux anti-vibratoires.

Sinon, il peut également s’occuper de la restauration de bâtiments publics ou historiques.

Les qualités requises pour devenir couvreur

Vous l’aurez compris, pour devenir un bon couvreur, vous devez être capable de vous adapter rapidement en fonction de la météo, mais par-dessus tout, le vertige ne doit pas lui faire peur et il doit être capable de respecter les consignes de sécurité à la lettre. En effet, le couvreur travaillant sur des hauteurs conséquentes ne peut pas se permettre la moindre erreur. Il doit également être capable d’assurer les dispositifs de sécurité pour ses collègues et lui-même, de savoir monter des échafaudages, savoir lire des plans ou encore connaître les normes d’isolation thermique et acoustique. D’une manière générale, ce n’est pas un métier donné à tout le monde et de réelles aptitudes sont nécessaires pour pouvoir exercer ce métier. Au niveau physique, le couvreur doit avoir un bon sens de l’équilibre de manière à être à l’aise pour évoluer sur les toits et être capable de tenir solidement sur ses appuis.

👍🏽 Les avantages

  • Liberté et indépendance pour la réalisation de son chantier
  • Un métier où la polyvalence et des qualités manuelles sont un atout de poids
  • Possibilité de travailler à son compte
👎🏽 Les inconvénients

  • Attention à la sécurité
  • Peut être en contact avec des produits nocifs pour la santé comme l’amiante
  • Travailler sous la pluie ou la neige n’est pas forcément agréable

Les études pour devenir couvreur

formation-couvreur

Pour devenir couvreur, il existe différentes formations selon votre niveau d’études. En effet, après le collège, vous pouvez vous lancer sur un CAP couvreur étancheur du bâtiment et des travaux publics en deux ans qui pourront si nécessaires être complétés par la MC zinguerie. Il existe également des bacs pro couvreurs en 3 ans qui permettent une vision plus élargie du métier. Si vous souhaitez évoluer plus rapidement vers des métiers ayant plus de responsabilités envers vous, nous vous conseillons le BTS charpente-couverture.

Le salaire

Le salaire peut-être très variable d’un couvreur à l’autre, comptez 1550€ brut pour un débutant, 1900€ brut pour un couvreur confirmé et jusqu’à 3000€ brut pour un couvreur avec plus de 10 ans d’expérience. Il est à noter que bon nombre de couvreurs s’étant lancés à leur compte après avoir validé une expérience significative se retrouve avec des salaires bien plus confortables, comptez entre 3000€ et 5000€ brut par mois, de quoi bien vivre de son travail !

Salaire minimum

1 550€ brut par mois

Salaire moyen

2 500€ brut par mois

Salaire maximum

5 000€ brut par mois

La carrière et les perspectives d’évolution

Durant sa carrière, le couvreur va pouvoir se spécialiser dans différents spécialités. En effet, la pose n’est pas la même pour une toiture en ardoise que pour la réalisation de couvertures en ZINC cuivre ou plomb. De même que l’installation d’isolant thermique n’est pas identique à la pose d’isolant phonique. Sinon, il peut aussi en tant que couvreur confirmé, se reconvertir en plombier zingueur, dans l’installation de panneaux solaires, ou encore étanchéiste. Il peut tout aussi bien évoluer sur des postes supérieurs tels que chef couvreur capable de diriger de manière autonome voire ses propres chantiers Enfin, le couvreur expérimenté peut à juste titre décider de se mettre à son propre compte, en créant sa propre entreprise, il devient libre de prendre l’intégralité des décisions et des risques à sa charge mais avec une rémunération plus attractive en contrepartie.

Quelques écoles pour la formation couvreur

Voici les écoles où vous pourrez apprendre le métier de couvreur.

AFPA FORMATION

Afpa est un centre de formation qui se veut pour tous les publics. Avec de nombreux centres étalés sur l’ensemble du territoire, Afpa veut offrir à ses étudiants un apprentissage en situation réelle de travail.

LE CCCA-BTP

Leader dans le secteur de la formation professionnelle dans les métiers du BTP, le CCCA-BTP propose à ses étudiants une formation en apprentissage pour allier vie scolaire et vie professionnelle. Leur but est de garantir un service répondant aux besoins des apprenants et des entreprises. De tout âge, ce centre de formation offre à ses étudiants une réelle expertise pédagogique.

En résumé

Le métier de couvreur est un métier particulier et intéressant qui suscite de nombreuses vocations. Attention toutefois à ne pas négliger les risques encourus par le couvreur sur ces chantiers. Le principal avantage du métier étant les perspectives d’évolution très variées et intéressantes, c’est un point à ne pas négliger. Alors si vous avez la passion pour le BTP et la bâtiment et que vous sentez en vous l’âme d’un couvreur, n’hésitez plus.

Check Also

devenir-courtier-assurance

Devenir courtier en assurance, un métier qui assure

Le courtier en assurance est un conseiller qui accompagne ses clients (particuliers ou professionnels) dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *