Qu’est ce qu’une formation professionnelle?

Définie comme étant une formation permettant à un individu d’acquérir le savoir et le savoir-faire pour exercer un métier, la formation professionnelle s’adresse aussi bien à des adolescents sous statuts scolaires ou universitaires qu’à des adultes salariés ou en chômage. Il existe en effet, 2 types de formations professionnelles qui sont la formation professionnelle initiale et la formation continue. Bien que ces types de formation soient à vocation professionnelle, elles diffèrent l’une de l’autre ne serait ce qu’au niveau des bénéficiaires.

Définition de la formation professionnelle

La formation professionnelle est définie comme étant une formation permettant à un individu d’acquérir les connaissances spécifiques et le savoir-faire dont il a besoin pour exercer un métier. Elle est traditionnellement associée à l’apprentissage d’un métier, basé sur la pratique et la maîtrise de la technique plutôt que sur la théorie et l’abstraction conceptuelle.
La formation professionnelle peut donc s’adresser à un adolescent, désireux de s’orienter vers un métier bien défini. Il s’agit d’une formation professionnelle qui se fait au sein des lycées professionnels ou lycées techniques ou encore de centre de formation d’apprentis. Les élèves reçoivent en alternance des enseignements généraux et des enseignements technologiques ou professionnels, relatifs au métier choisi.

La formation professionnelle peut s’adresser également à un adulte qui souhaite approfondir ses connaissances, ses compétences ou ses aptitudes professionnelles, dans le but d’élever sa qualification et d’évoluer dans sa carrière ou de se réorienter vers une nouvelle activité professionnelle. Il s’agit de la formation professionnelle continue qui avantage les salariés ou les demandeurs d’emploi. De même, pour le cas du salarié, la formation peut se décider sur son initiative ou sur celle de l’employeur.

Les 2 types de formation professionnelle

On peut classer en 2 types les formations professionnelles : la formation professionnelle initiale et la formation professionnelle continue.

La formation professionnelle initiale

La formation professionnelle initiale, qui englobe entre autres l’enseignement professionnel, l’enseignement supérieur et l’apprentissage, concerne les jeunes gens sous statuts scolaires, les universitaires inscrits à un enseignement supérieur professionnalisant et les apprentis.
Dans le cas d’un enseignement professionnel, les formations se font au sein des lycées professionnels et prépare les jeunes à obtenir le certificat d’aptitude professionnel (CAP) ou le brevet d’études professionnels (BEP) ou en encore le baccalauréat professionnel (Bac Pro).
Des jeunes universitaires peuvent également bénéficier de formation professionnelle initiale, lorsque après l’obtention du baccalauréat, ils décident de suivre des filières courtes à vocation professionnelle, permettant d’obtenir le Brevet de technicien supérieur (BTS) ou d’un diplôme universitaire technologique (DUT).

La formation professionnelle continue

La formation professionnelle continue concerne aussi bien les salariés que les demandeurs d’emploi ; ainsi ses modalités d’accès varient selon le statut du demandeur. En effet, elle peut être décidée par l’employeur, lorsqu’il souhaite maintenir des compétences, ou à l’initiative du salarié, boosté par l’envie d’approfondir ses connaissances ou d’évoluer dans sa carrière.
Ainsi, la formation professionnelle continue qui est un facilitateur de mobilité professionnelle est très avantageux pour le salarié qui se trouve supporté financièrement par un organisme collecteur agrée.

Différence entre formation continue et formation initiale

Il faut savoir que les deux formations sont souvent dénommées comme étant complémentaires. Dans la majeure partie des cas, la formation continue peut être considéré une suite direct de la formation initiale. Cela apparaît alors normal que certaines différences puissent apparaître.

Quelle formation professionnel pour quel public ?

La formation initiale se déroule dans un établissement scolaire. Cela englobe donc toute les personne étant sous statut scolaire. Les étudiants en école supérieure sont aussi concernés. En terme générale, il s’agira plutôt d’enfants et de jeunes adultes.

Quand à la formation continue, elle concerne les personnes ayant fini leur formation initiale et étant entré dans le monde du travail. Ainsi, elle se dirige plus vers les salariés, les demandeurs d’emploi mais aussi aux jeunes adultes.

Intervenants et méthodes d’apprentissage

On peut qualifier les intervenants d’enseignant dans les deux cas. Dans le sens basique pour la formation initiale et dans le sens de formateur pour la formation continue. Pour la première formation, les connaissances apprises correspondent à celle du système scolaire jusqu’au lycée ou diplôme équivalent puis divergent dans l’enseignement supérieur où l’on commence à se voir inculquer les bases d’un métier.

La formation continue fonctionne un peu différemment. L’enseignant formateur est chargé de léguer son savoir ou son savoir-faire aux apprenants. Ceci peut avoir lieu de plusieurs façons différentes. En présentiel, il faudra vous rendre dans le centre de formation. A distance, également appelé e-learning, tout se passera sur internet. Enfin, en téléprésentiel, vous serez en contact avec votre formateur par le biais d’échange visio. Le salarié fait donc en temps normal l’acquisition de connaissances spécifiques et pourra les utiliser directement dans son métier ou dans l’optique d’une reconversion. Il s’agit donc de parfaire une expertise ou d’en apprendre de nouvelles.

Durée de la formation et horaires

Cursus de longue durée, c’est ce qu’il faut attendre de la formation initiale. Effectivement, 2 années seront le minimum en suivant par exemple un BTS. Cela s’étend alors à 3 ans pour une licence, 4 ou 6 années pour certains concours, 5 pour le Master et 8 ans pour le Doctorat. Il s’agit toujours de temps plein sauf dans le cas de la formation par alternance.

A l’inverse, on retrouve des cursus de courte durée pour la formation continue. Ils sont alors spécialisé dans un domaine précis et ne durent que quelques heures. Celles-ci prennent place, sauf exception, en dehors du temps de travail. Le CIF (Congé Individuel de Formation) peut allonger la durée de formation à une année de temps plein et même deux ans en temps partiel.

Le prix

Gratuit, c’est le prix d’une formation initiale de façon générale. Bien entendu, certaines vous demanderont de débourser des sous. Cela concerne majoritairement les écoles privées et celles de l’enseignement supérieur. On trouvera donc parfois des frais de scolarité ou encore des frais de concours.

Une formation continue est forcément payante. Fort heureusement, les frais ne sont pas à la charge du salarié même s’il peut y participer dans son entièreté ou financer une part. Celui-ci peut y accéder par le biais de son employeur. Ce dernier peut en effet activer le CPF (Compte Personnel de Formation) qui donne le droit à une action de formation ou encore le CIF. Les demandeurs d’emploi devront se tourner vers des contrats de professionnalisation. Pour les deux statuts, des aides du Conseil Général peuvent être reçues. Enfin les non-salariés, comprenez artisans, commerçants, indépendants et d’autres peuvent avoir recours à l’AGEFICE (Association de Gestion du Financement de la formation des Chefs d’Entreprise), au fond interprofessionnel de la formation ou encore au Fonds d’Assurance formation des Professions médicales Libérales (F.A.P.-P.L.).

Finalité des différentes formations professionnelles

L’acquisition d’un diplôme est le but des cursus longue durée de la formation initiale alors que la formation continue favorise l’acquisition de connaissances pour parfaire une connaissance ou dans le but de réaliser une VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) pour au final acquérir de nouveaux diplômes et qualifications.

La formation par alternance, tremplin pour l’insertion professionnelle

Il existe une formation qui est un point commun entre la formation initiale et la formation continue, c’est la formation par alternance. il s’agit d’acquérir une qualification et d’accumuler de l’expérience en même temps. Cela représente un avantage considérable aux yeux des recruteurs.

Type de contrats

Il existe deux type contrats de formation professionnelle par alternance qui portent le nom de contrat d’apprentissage où il s’agira d’une formation initiale et de contrat de professionnalisation pour la formation continue. Dans les deux cas, on alterne l’apprentissage théorique dans une école, un établissement ou en centre de formation et apprentissage pratique dans une entreprise.

Pour qui ?

Les jeunes entre 16 et 25 ans au moment de signer le contrat mais aussi les travailleurs handicapé, les personnes au-delà de 25 ans étant désireux d’obtenir un diplôme de niveau supérieur à celui déjà acquis et celles visant un diplôme qui leur permettra soit de monter ou de reprendre une entreprise peuvent prétendre à un contrat d’apprentissage. Le contrat de professionnalisation est destiné aux jeunes de 16 à 25 ans, aux chercheurs d’emploi de plus de 26 ans, les personnes qui touchent la prime d’activité, l’ASS (Allocation Spécifique de Solidarité), l’AAH (Allocation Adulte Handicapé) et celles sous CUI (Contrat Unique d’Insertion) ont la possibilité de signer un contrat de professionnalisation.

Comment cela se passe ?

L’élève est soumis au rythme désigné par l’école ou le centre de formation dispensant l’apprentissage théorique. Cela peut très bien être une demie journée dans l’établissement suivi de l’après-midi en entreprise, de quelques jours dans l’un avant d’alterner pour l’autre. L’alternance peut aussi se dérouler après une semaine complète.

Avantages de la formation en alternance

La formation professionnelle par alternance présente plusieurs avantages non négligeable à la fois pour celui qui l’a suit mais aussi l’employeur. Voici quelques-uns des exemples les plus parlant.

En premier lieu, l’étudiant n’aura aucun frais de scolarité à débourser car c’est un organisme, financé par l’employeur avec la taxe d’apprentissage, qui en est chargé. Ajoutons à cela qu’il reçoit même un salaire de la part de son employeur qui est de l’ordre de 27 à 100% du SMIC en contrat d’apprentissage et de 55 à 100% en contrat de professionnalisation. La rémunération est dépendante de l’âge de l’élève. Sous contrat avec l’entreprise, il bénéficie aussi de tous les avantages du salarié. Ensuite, suivre une formation en alternance permet d’avoir une formation diplômante tout en se formant à un métier et donc de commencer à gagner de l’expérience. C’est ainsi que l’alternance est un réel tremplin vers la vie active.

Bien que devant payer un salaire et des frais de formation, l’entreprise tire quand même quelques avantages de la situation. Pour commencer, elle peut former l’apprenti selon ses besoins qui pourront alors, à terme, être recruté. C’est également de la main d’oeuvre qui peut venir en prévision de l’expansion de l’activité. Un apprenti ne compte pas dans le calcul des effectifs et touche une rémunération inférieure à un salarié en CDI. L’entreprise paye ainsi des charges moindres. Des aides peuvent aussi intervenir dans le cadre des dépenses pour la formation.

Check Also

bts muc

A la découverte de la formation BTS MUC

Le BTS MUC Management des unités commerciales : le diplôme de référence pour entrer dans …

3 comments

  1. Bonjour ma fille éducatrice spécialisée n en peut plus je crains qu elle fasse un burn out je lui conseille de se pencher sur une formation elle aimerait travailler sur le bien être des personnes mais toujours salariée comment faut il qu elle fasse
    Merci pour les renseignements que vous pourrez nous donner
    Cordialement
    Agnès jamet

  2. Intéressant

  3. Les frais de concours c’est combien???

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *