Devenir conducteur de travaux, l’expérience du bâtiment

Le conducteur de travaux travaillent étroitement avec les chefs de chantier et sont donc responsables de plusieurs équipes. On confond souvent les deux métiers mais la différence majeure est que le premier travaille sur plus d’un projet à la fois alors que le second est cantonné à un seul projet. Le conducteur de travaux est omniprésent dans les chantiers mais aussi en dehors avec un métier de gestionnaire. Dans une entreprise, les personnes étant promu à ce poste sont souvent les plus expérimentés. Comment devenir conducteur de travaux et effectuer un travail de l’ombre sans lequel aucune construction ne pourrait être finalisée est la question à laquelle on s’intéresse.

Les missions du conducteur de travaux : en quoi ça consiste ?

Nous allons détailler en quoi consiste le métier de conducteur de travaux et l’importance qu’il a dans les entreprises. Au-delà de tout, c’est lui qui est chargé de coordonner les équipes et tous les professionnels sont sous ses ordres y compris le chef de chantier. Il a donc beaucoup de responsabilités et est en contact avec tout le monde. D’une manière générale, pour tous les projets, le conducteur est présent de l’élaboration jusqu’à la réception des travaux. En amont et en accord avec d’autres professionnels comme le promoteur, l’architecte ou les investisseurs, sa mission est d’analyser les plans pour déterminer ce qui sera primordial comme les matériaux, le staff mais aussi le budget. Après cela, il est chargé de mettre en place un planning prévisionnel et de passer les commandes de matériaux et des machines nécessaire. Le recrutement des ouvriers et la composition des équipes se fait toujours sous sa supervision. Toute démarche administrative est également de son ressort. En aval et une fois que les travaux ont commencé, ses tâches diffèrent et il agit plus comme un gestionnaire. S’assurer avant tout que les règles de sécurité sont suivies à la lettre fait partie de son quotidien. Le conducteur de travaux doit être sûr que les matériaux de construction arrivent au bon moment et c’est pourquoi il supervise les chantiers et est en contact avec les fournisseurs. Tout cela afin de respecter les délais de livraison. Tout retard peut l’amener à recruter plus de monde. Enfin, il sera responsable des réunions de chantier mais aussi de rédiger les rapports de chantier.

Devenir conducteur de travaux : les études et les perspectives d’avenir

C’est un métier qui requiert énormément de qualités. Pour commencer, les responsabilités qu’a le conducteur de travaux imposent d’être capable de supporter une grande pression. L’organisation est une qualité indéniable parmi les professionnels. Les contacts récurrents avec les clients mais aussi les ouvriers obligent de posséder des qualités relationnelles. Aussi, le côté gestionnaire et surtout au vu de la relation du conducteur de travaux avec les investisseurs et les fournisseurs, être doué dans les négociations est un petit plus. Finalement, l’accès au poste nécessite de posséder une grande connaissance dans les métiers du bâtiment, les matériaux mais aussi le déroulement d’une construction et se fait très souvent par l’expérience en tant que chef d’équipe ou chef de chantier.

Quelles études ?

On accède rarement directement au poste de conducteur de travaux mais certains parcours scolaire favorisent la promotion à ce titre. Comme d’habitude plus on va loin dans les études mieux c’est. Mais on peut prétendre devenir conducteur après un bac +2. Pour cela, il faut donc opter soit pour le BTS Bâtiment soit pour le BTS Travaux Publics. Le DUT Génie Civil – construction durable est également envisageable. Des formations telles que Responsable de chantier ou Responsable technique en bâtiment existent pour les personnes sortant de CAP ou de BEP. La licence professionnelle protection et valorisation du patrimoine historique et culturel offre un niveau licence et donc bac+3. Pour aller plus loin, on peut viser différents diplômes d’ingénieur. La spécialité bâtiment et travaux publics est un exemple, le diplôme délivré par l’Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat aussi mais également ceux délivrés par les Ecoles Spéciales des Travaux Public du Bâtiment et de l’industrie. Les voies d’accès sont nombreuses et la durée des études varient de courtes à longue. Le choix ne dépend que de vous.

Le salaire

Un conducteur de travaux débutant perçoit en moyenne 2400 euros brut par mois. Une fois en poste, l’expérience peut faire doubler ce montant.

Carrières et débouchés

Le poste de conducteur de travaux constitue un aboutissement dans la carrière d’un technicien. Les plus aventureux peuvent tenter de créer leur propre entreprise.

Trouver une école

Les BTS et les DUT peuvent s’obtenir un peu partout en France. Pour la licence pro, c’est un peu le même cas mais on peut quand même citer les villes de Bourges, Amiens, Toulouse, Rennes et Nice Pour un diplôme d’ingénieur, il faudra se rendre à Nantes, Lyon, Rosières-près-Troyes, La Couronne ou Nanterre.

Check Also

devenir directeur artistique

Devenir directeur artistique, projeter les tendances visuellement

Le directeur artistique représente visuellement la société ou l’entreprise qui l’emploie. En effet, par son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *