Devenir développeur web, l’informatique à toutes les sauces

Les métiers de l’informatique sont actuellement en plein essor. En effet, les technologies ayant accès à internet ont explosé et désormais, vous pouvez consulter un site web n’importe où, n’importe quand. Il est donc essentiel pour une entreprise possédant un site web de le gérer efficacement, afin qu’il vu et lu par le plus grand nombre. C’est notamment le travail du développeur web.

Les missions du développeur web : en quoi ça consiste ?

De la réalisation d’une analyse technique à la création, conception et programmation d’un site internet ou module spécifique, en passant par l’élaboration de tests de vérification ou la correction de bugs, les tâches du développeur web sont diverses et variées et dépendent des besoins de ses clients ou employeurs. Le développeur web devra donc être en mesure de comprendre les attentes et les besoins de ces clients ou employeurs et trouver la solution la plus pertinente pour contourner les difficultés éventuelles et concevoir un projet viable. Son rôle consistera aussi à vérifier et tester toutes les fonctionnalités mises en place afin d’être sûr qu’elles sont bien actives. De part sa spécificité et sa connaissance du projet, il peut bien sûr être amené à créer des notices d’utilisation du site web ou module, ou à suivre et maintenir l’évolution de ses réalisations en collaboration avec ses clients ou employeurs.

Devenir développeur web : les formations et les perspectives d’avenir

Acteur majeur d’un secteur en perpétuel mouvement, le développeur web est très sollicité et son travail plébiscité par des entreprises de plus en plus nombreuses. Ses compétences sont très recherchées, il doit donc être apte à réaliser les besoins techniques demandés.

Les formations

Avant tout, sachez que vous pouvez devenir développeur web quelque soit votre parcours et apprendre les secrets du métier en autodidacte. Si vous souhaitez créer votre entreprise en freelance, ce type de « formation maison » est tout à fait adapté.

A partir d’un bac scientifique, vous pouvez également vous tourner vers l’un des nombreux BTS ou un DUT existant qui mènent au métier de développeur web. Vous trouverez par exemple un BTS Services informatiques aux organisations option B solutions logicielles et applications métiers ou un BTS Systèmes numériques option A informatique et réseaux. Si vous souhaitez vous spécialiser dans l’informatique industriel, vous pouvez aussi vous tourner vers un BTS IRIS développeur en électronique / électrotechnique. Toujours en bac +2, vous pouvez choisir une certification développeur web E-COD en un an.

Pour un bac +3, sachez également qu’il existe des licences spécialisées comme la licence professionnelle métiers de l’informatique et applications web parcours développeur full stack, la licence professionnelle développeur web et multimédia ou encore la licence pro métiers du design parcours activités et techniques de communication.

Il existe enfin de nombreux Masters professionnels qui donnent accès au métier de développeur web comma par exemple le Master pro conception et développement de solutions informatiques intégrées, le Master pro ingénierie logicielle pour l’internet, le Master pro système d’information sur le web, ou bien le Master pro informatique professionnelle parcours langages et programmation. Vous pouvez aussi suivre un diplôme d’ingénieur, dispensé par les écoles du réseau CS2I, l’ECE Paris, l’Epitech, l’EFREI Villejuif, ou encore l’Ensimag Grenoble.

Les qualités du développeur web

Les qualités du développeur web sont nombreuses mais par-dessus tout, il doit être polyvalent. Il doit en effet accomplir de nombreuses tâches et connaître différents langages informatiques et framework pour être capable de répondre à la demande. La masse des compétences et connaissances à acquérir dans ce domaine est très importante et surtout, en constante évolution. Un développeur web n’aura donc jamais vraiment achevé sa formation et continuera à apprendre son métier tout au long de sa carrière, au fur et à me sure des avancées technologiques en la matière. De la pratique, de la curiosité et surtout de la passion sont donc nécessaires pour faire un bon développeur web.

La veille informatique et la lecture de revues consacrées à l’informatiques sont de bons outils pour permettre au développeur web de s’adapter au marché, c’est-à-dire aux attentes des utilisateurs et donc à la demande de ses futurs clients. Il doit être à l’affût des tendances et savoir proposer le bon produit au bon moment pour que le site web dont il a en charge la création atteigne sa cible et corresponde à l’image de l’entreprise cliente. Le développeur est aussi quelqu’un de sensible et à l’écoute, qui comprend et analyse les besoins de ses clients sans qu’ils aient à les formuler clairement.

Rigueur et rapidité d’exécution sont aussi des atouts pour être développeur web car si tout va aujourd’hui plus vite, c’est particulièrement vrai dans le domaine de l’informatique. Un développeur web qui sera capable de produire un travail de qualité en un minimum de temps sera apprécié des clients qui cherchent des professionnels réactifs, capables d’optimiser leur futur outil de travail.

Le salaire

Un développeur technicien débutant gagne environ 1900€ bruts mensuels. Son salaire peut cependant évoluer très rapidement en fonction de son expérience et surtout du nombre de langages informatiques qu’il maîtrise. La connaissance de techniques additionnelles peut l’amener jusqu’à un salaire moyen de 4000€ bruts mensuels.

Carrière et débouchés

Le métier de développeur web est en pleine expansion et ce grâce au boom des nouvelles technologies. En tant que salarié d’une entreprise, un bon développeur web peut donc rapidement devenir chef de projet technique et coordonner des équipes de développeurs. En tant que freelance, le développeur web peut s’associer à différents projets et travailler ponctuellement en équipe mais il peut aussi offrir ses services en tant que consultant.

Check Also

devenir caviste

Devenir caviste, le palais du vin

L’étude et la connaissance du vin est une science plus connus sous le nom d’œnologie. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *