Devenir agent de recouvrement, chasser les impayés

Les chargés de recouvrements ont souvent mauvaise réputation. Pourtant, ils sont utiles à toute entreprise étant victime d’impayés afin qu’elle puisse percevoir ce qui lui est dû. Avoir trop d’impayés est effectivement nuisible à leur bon fonctionnement. Comment devenir agent de recouvrement pour aider ces entreprises ? Le métier ne se limite pas à réclamer de l’argent et permet souvent d’éviter des procédures judiciaires et le professionnel est le liant entre le débiteur et le créancier.

Les missions de l’agent de recouvrement : en quoi ça consiste ?

Dans l’opinion générale, l’activité de l’agent de recouvrement se résume à demander le remboursement de dettes. Sachez que le métier ne s’arrête pas là et qu’il y a un fond derrière la manœuvre. Etant le lien entre le débiteur et le créancier, c’est effectivement l’agent qui a la charge de contacter le client la plupart du temps par mail ou par téléphone mais son rôle est avant tout de comprendre la ou les raisons des impayés. Il se doit d’essayer de régler à l’amiable le recouvrement des dettes et propose souvent, pour cela, un échelonnage. Le but étant ici de ne pas avoir recours à la justice, le professionnel se devra d’observer attentivement que les personnes acceptent et respectent les délais de paiement. L’agent effectue une analyse de la situation financière du client pour pouvoir faire une synthèse au débiteur. SI aucune solution ne peut être trouvé pour recouvrir les dettes, le chargé se devra de saisir l’ouvrir une procédure judiciaire.

Devenir agent de recouvrement : les études et les perspectives d’avenir

Exercer le métier d’agent n’est pas aussi facile qu’il le paraît. Les compétences nécessaires sont nombreuses et vous serez mis à l’épreuve aussi bien mentalement que techniquement. Effectivement, il faudra s’avoir s’armer de patience pour écouter attentivement les clients et s’adapter à lui. Pouvoir ensuite le convaincre de mettre en place une méthode de recouvrement est essentiel au bon déroulement de votre mission. Les conditions de travail sont parfois difficile et vous passerez une grande partie du temps au bout du téléphone généralement à côté de vos collègues, ce qui peut engendrer beaucoup de bruit. En plus de cela, vos clients peuvent parfois être rudes. Il faudra faire preuve d’empathie tout en sachant rester ferme. La diplomatie et une bonne capacité de négociateur sont essentielles. Enfin, des connaissances en droit pour ce qui concerne les procédures et les recouvrements sont plus que nécessaires.

Quelles études ?

Il n’y a pas d’étude spécifique à suivre pour pouvoir exercer le métier. La profession est donc ouverte pour tous les types de profils. Bien entendu, posséder un minimum de bagage en droit offre un avantage. Sachez cependant que le niveau minimal requis est le Brevet des collèges et que la majorité des professionnels sont titulaires d’au moins un bac professionnel.

Le salaire

L’agent de recouvrement débute avec un salaire environnant un SMIC primes non comprises. Celui-ci grimpe au fil de la carrière et peut atteindre 2000 euros net par mois.

Carrières et débouchés

Les débouchés sont peu nombreux mais vous pourrez accéder à des postes comme conseiller clientèle pour une banque ou encore une compagnie d’assurance. Il est également possible avec suffisamment d’expérience de devenir manager d’équipe.

Trouver une école

Il n’y a pas d’école d’agent de recouvrement mais certains organismes et association dispensent des formations ouvrant les portes du métier. On trouve parmi ceux-ci l’Association Française des Crédits Managers (AFDCC) ou Elegia. Enfin, l’Ecole Nationale de Procédure située à Paris offre une formation spécialisé dans les technique de recouvrement judiciaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *