Qu’est-ce que l’empowerment ?

Empowerment est un mot qui est très en vogue depuis quelques années. Ce mot est difficilement traduisible dans la langue de Molière. En France, on pourrait parler de « pouvoir d’action », de « capacité à agir » ou encore de « puissance à faire ». Finalement, toutes ces traductions sont loin d’être semblables. Et le plus efficace est certainement de retenir que l’empowerment place la notion de « power » en son centre.
A la base, l’empowerment est un concept qui fait référence à des mouvements militants et philosophiques anciens comme l’émancipation, la participation, la libération ou encore la mobilisation.
Mais pour bien savoir ce que signifie l’empowerment, la rédaction a choisi de faire le point sur ses origines, ses définitions, ses avantages et inconvénients dans le monde d’aujourd’hui.

Empowerment : un concept social anglo-saxon

Le concept d’empowerment est utilisé depuis des dizaines d’années aux États-Unis. Son émergence en France et plus largement en Europe est assez récente.
Concrètement, l’empowerment fait appel à la responsabilité des citoyens dans les processus d’action collectif et publique sur le plan local.
Par exemple, les populations issues des quartiers défavorisés ont la possibilité de construire un discours de libération et d’émancipation articulé autour de deux thèmes adressé à la société :
1. Nous représentons un groupe, une communauté. Et de fait, nous sommes une force de pouvoir capable de se mobiliser.
2. Nous exercerons ce pouvoir pour promouvoir nos droits.
A travers cet exemple très simple, nous comprenons les fondements de l’empowerment. L’appartenance communautaire et le nombre définissent toujours cette notion liée intimement au pouvoir d’agir. Les personnes exclues d’un système ont avec l’empowerment la possibilité de rompre leur isolement dans lequel la société les a cantonnés. Grace à une action collective, organisée par des leaders, ils sont motivés pour faire évoluer leur vie en prétendant à plus de libertés.

L’empowerment dans la sphère économique

La notion d’empowerment trouve ses origines dans différentes luttes sociales (cause féminine, émancipation des communautés). Mais elle concerne également la sphère économique.
Le concept d’empowerment dans l’entreprise repose sur plusieurs éléments majeurs.

Une vision en managing

L’empowerment en management est une manière d’étendre le rôle des collaborateurs et les partenaires dans leur fonction de travail. Les techniques en managing visent à apporter davantage de sens aux missions des équipes en leur donnant une vision étendue sur les buts à attendre.

L’appartenance

Le sentiment d’appartenance à un groupe sont la garantie d’un projet réussi. Autrement dit, plus les salariés s’impliquent collectivement et individuellement dans un travail, plus leur dynamisme et leur productivité seront meilleurs.
L’empowerment dans l’entreprise doit favoriser la cohésion des équipes et soutenir les prises de risques, les initiatives.
Dans cet état d’esprit, le manager peut saluer les innovations, les propositions de chaque employé et du groupe tout en maintenant un recul nécessaire.

L’autonomie

L’empowerment accorde beaucoup d’importance à l’autonomie des équipes, mais également à chaque membre d’un groupe. Dans cette vision de management, l’autonomie est synonyme d’innovation et participe à la réussite des projets. Des compétences sont acquisses au fur et à mesure et à l’arrivée les performances sont accrues.
Le manager peut aussi proposer des formations visant à favoriser l’indépendance ou bien faire du coaching pour gagner en compétences, en savoir-faire et en savoir-être.

Management : Quels sont les avantages de l’empowerment ?

Dans le modèle traditionnel de management, le manager exerce un contrôle et une autorité sur ses équipes. Cette manière de faire est drastiquement différente du management participatif ou collaboratif.
Voyons précisément les principaux avantages de l’empowerment dans l’entreprise.
• Augmentation de la productivité des collaborateurs
• Meilleure compétitivité
• Amélioration de la qualité de service
• Cohésion de groupe, esprit d’équipe renforcé
• Meilleure prise de décision
• Meilleur engagement des collaborateurs dans l’entreprise
• Valorisation du manager, meilleure ambiance au travail.

Collaborateurs : Quels sont les points forts de l’empowerment ?

Avec une implication plus poussée, le salarié gagne en motivation et son niveau de stress diminue. Par conséquent, il ressent davantage de satisfaction, ce qui améliore sa productivité.
En outre, parmi les avantages de l’empowerment sur les salariés, on doit citer :
• Meilleure adaptabilité aux situations. Un salarié qui s’implique expérimente les échecs, les prises de risques et éprouve les différentes étapes relatives à un projet.
• Découverte de ses compétences. Une meilleure incitation à la prise de décision est un moyen efficace pour découvrir ses talents.
• Amélioration de l’estime de soi. La confiance du manager envers les salariés est un levier pour améliorer l’estime de soi. Dans ce contexte, les collaborateurs s’épanouissent facilement et s’ouvrent davantage.

Qu’en est-il des désavantages ?

Toutes les techniques de management ont leurs points forts et leurs points faibles. Même si l’empowerment continue de faire ses preuves dans l’entreprise moderne, on peut aussi craindre quelques dangers.

Perte d’autorité du dirigeant

L’empowerment accorde une plus grande liberté de choix aux salariés. On peut comprendre assez facilement que ce concept fait courir au manager le risque d’affaiblir son autorité.
La notion de hiérarchie dans l’entreprise, dans la start-up est moins claire du fait que les compétences des salariés se confondent de plus en plus avec celle du manager.

Un manque de clarté

Un management traditionnel fixe dès le départ les objectifs à atteindre. Ils ne doivent pas être modifiés avant leur réalisation.
Dans une approche empowerment, les objectifs peuvent évoluer sur le court terme. Il y a un danger dans le cas où les objectifs sont irréalisables ou pire irresponsables.
Une ligne directrice erronée pour un projet conduit à de sérieuses difficultés. C’est pourquoi, le manager doit apprendre à donner à ses équipes suffisamment d’initiative tout en maintenant une surveillance sur le suivi du projet.

Manque de cohésion collective

Quand chaque membre d’un groupe a la possibilité de prendre des initiatives, il doit aussi apprendre à respecter la cohésion collective.
Attention, trop d’initiative personnelle peut troubler la cohérence et la cohésion d’une équipe.

Alors pourquoi choisir l’empowerment ?

Le développement de l’empowerment est en pleine croissance et l’émergence des nouveaux outils du numérique confirme la tendance. Si vous dirigez une start-up, une entreprise, il est certainement temps d y’réfléchir, n’est-ce pas ? Cela booste la productivité, engage vos collaborateurs et valorise l’employeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *