Devenir maquilleuse, travailler les cosmétiques au quotidien

Le métier de maquilleuse est de plus en en plus répandu. Notamment avec l’essor des cosmétiques et des professions en relation comme esthéticienne et bien d’autres. Depuis longtemps, la maquilleuse s’exporte en dehors du salon de beauté. On peut par exemple noter sa présence dans les lieux de tournage tel des films ou des pubs. Dans ces endroits, ses capacités à rendre plus réaliste une émotion ou embellir un visage sont recherchées. Comment devenir maquilleuse et donner une nouvelle dimension aux cosmétiques ? Petit élément de réponse dans cet article.

Les missions de la maquilleuse : en quoi ça consiste ?

Aux premiers abords, quand on pense maquilleuse, on pense directement salon ou institut de beauté. Il est vrai que le métier est très répandu dans ces lieux mais c’est sans compter le développement qu’a connu le métier.
La maquilleuse peut avoir différentes missions selon où elle travaille. Commençons par les instituts. C’est ici que son rôle est le plus standard. Notamment parce que la clientèle est sensiblement toujours la même et les demandes très simples. Sa tâche sera en effet de répondre aux demandes de ses clients ou clientes. Cela va de la mise en beauté où le client à des envies précises à celle où la maquilleuse a carte blanche pour laisser parler son imagination. Il n’est pas rare que certaines personnes fassent appel à une maquilleuse pour des évènements spéciaux comme un mariage. Vous l’aurez compris, la mise en beauté est le quotidien de la professionnelle dans un salon. Il peut arriver qu’elle s’emploie en tant que modèle pour des nouveaux produits, pour aider à la vente ou mettre en avant un produit plutôt qu’un autre. Dans le même principe, une maquilleuse sera amenée à conseiller sa clientèle sur les cosmétiques. Cela signifie d’orienter les personnes avant tout sur les maquillages qui conviennent à leurs peaux avant leur style.
Les défilés sont un autre endroit où les maquilleuses ont un rôle majeur. Là encore, la mise en beauté est le but principal. Il faudra mettre en valeur les modèles pour qu’elles s’accordent avec leur tenue. Surtout, sans oublier que le maquillage sera à l’exposition des projecteurs et donc dans des conditions plus extrêmes que la normale.
Enfin, on retrouvera la maquilleuse sur les plateaux. Cinéma, TV, théâtre, le talent de la maquilleuse professionnelle atteint ici son paroxysme. Il s’agira de mettre en valeur les personnes selon les messages à faire passer. Donner une mauvaise mine à quelqu’un par le biais du maquillage ou lui dessiner des traits réalistes pour jouer des rôles comme vampire ou autres sont par exemple des missions que l’on peut confier à une experte. Dans ces domaines, le maquillage peut s’étendre en dehors du visage et s’appliquer à d’autres parties du corps voir le corps entier.

Devenir maquilleuse : les études et les perspectives d’avenir

La maquilleuse est constamment en contact avec les clients. Il est donc primordial d’avoir un bon sens relationnel mais aussi commercial. Pour commencer, les demandes sont dans la majorité des cas très précises. Il faudra donc être à l’écoute des exigences du client. Quand on a passé cela, d’autres qualités en rapport avec le métier prennent place. Devenir maquilleuse, c’est avant tout être créative, savoir faire preuve d’imagination. Pour cela, il est nécessaire de posséder un côté artiste. En effet, on n’applique pas un maquillage à la chaîne mais on adapte sa façon de faire à son client. Appliquer un maquillage ne se fait pas à l’aveugle. Appliquer un maquillage se fait avec soin et requiert dextérité, rigueur et patience. Autre chose, si vous comptez travailler en dehors d’un institut, il sera très utile de parler l’anglais. Le métier est donc plus complexe que de simplement passer sa journée maquiller les clients et demande des efforts constants.

Quelles études ?

Plusieurs façon sont disponibles pour s’ouvrir les voies du métier de maquilleuse. Le niveau minimum requis est de posséder un CAP. Zoom sur les voies d’accès à ce métier très prisé.
Dans l’ordre, on commence par le CAP. Cela s’effectue après la 3ème. Vous devrez suivre, pendant 2 années entières, ce que l’on appelle le CAP ECP (Esthétique-Cosmétique-Parfumerie). Comme énoncé, vous aurez la possibilité de stopper vos études ici ou d’aller plus loin, ce qui est recommandé.
Orientez-vous donc vers le Bac Pro ECP pour poursuivre vos études. Accessible après le CAP du même nom c’est la suite directe de ce dernier et la formation dure également 2 ans. Il est cependant à noter qu’il est possible de rejoindre un Bac Pro sans passer par la case CAP mais la durée sera étendue à 3 années. Certaines écoles vous laisseront accéder à leur Bac Pro après un baccalauréat si vous répondez à certains critères.
Finalement, vous avez la possibilité de viser le BTS ECP. Encore une fois, suite logique du Bac Pro portant le même nom. Sa durée et de deux ans et ici encore, la formation est accessible autrement qu’après avoir suivi le Bac Pro. Les titulaires d’un bac STMG ou ES peuvent prétendre à une place dans un établissement.

Le salaire

La maquilleuse est généralement rémunérée au SMIC. Le salaire peut être plus important pour les postes en dehors des instituts. Il est possible d’officier en tant qu’intermittent et d’avoir des contrats à la journée.

Carrières et débouchés

Le métier ne propose pas énormément de déboucher. Pour commencer, vous serez très souvent assistante avant de devenir maquilleuse à part entière. Le poste dans un salon de beauté est une étape obligatoire dans le métier. Vous pourrez ensuite évoluer vers des postes extérieurs.

Trouver une école

Qu’importe votre lieu d’habitation, au moins un établissement dispensant une formation de de maquilleuse ne se situe pas très loin. C’est notamment le cas si vous habitez dans les grandes villes de France. Il existe certains établissements privé qui dispensent de formation reconnu par l’Etat.

Check Also

devenir paysagiste

Devenir paysagiste, architecte des espaces verts

Le métier de paysagiste n’est pas inconnu à la plupart des personnes. Cependant, le travail …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *