Devenir magicien, expert en illusions

La magie, un monde qui en fait rêver certains et qui ne provoque aucune émotions chez d’autres. Parfois considéré comme des charlatans puis applaudi par des publics entiers, ils ne laissent, quoi qu’on en dise, personne indifférent. Disparition, tours de cartes en tout genre, illusions d’optique et mise en scène tels sont les atouts de ces sorciers auxquels ils sont parfois assimilés. Comment devenir magicien et enchanter les plus petits comme les plus grands ? Zoom sur ces intermittents du spectacle.

Les missions du magicien : en quoi ça consiste ?

Le magicien a une mission très simple et qui peut se résumer assez rapidement : distraire son audience en réalisant des tours de magie grâce à l’aide d’illusions. Mais voilà, ce n’est pas aussi facile que ça. On peut différencier deux types de professionnel. Ceux que l’on appelle close-up et qui pratique au plus près des spectateurs et ceux qui se produisent sur scène devant un public plus ou moins éloigné.
Comme cité précédemment, la mission reste identique et c’est de divertir le public. Pour cela, il n’y a pas vraiment de secret. Quand le magicien ne se produit, son quotidien est l’entraînement. Cela lui permet de créer de nouveaux tours de magie, d’améliorer les anciens ou tout simplement de travailler ce qui est connu comme les routines, ce que n’importe quel magicien peut réaliser (avec un peu de pratique).
Un professionnel de la magie peut intervenir dans plusieurs situations différentes. Sur une grande scène, comme c’est souvent l’ambition ou bien alors pour des événements particuliers. On peut par exemple cité un mariage dans le var, une fête d’anniversaire ou bien même un enterrement de vie de jeune fille.

Devenir magicien : les formations et les perspectives d’avenir

Même si le métier est très ouvert à ceux ou celles qui veulent se lancer, ne devient pas magicien qui veut. Cela demande beaucoup d’entraînement, d’étudier les tours connus pour bien débuter et surtout énormément de passion.

Les qualités du magicien

La profession mettra à l’épreuve un bon nombre de vos compétences ? Qui se travaillent certes mais qu’il est préférable d’avoir naturellement. En premier lieu, il sera nécessaire d’être un bon orateur, un tour de magie qui n’est pas accompagné de la « bonne histoire » sera un tour avec moins d’impact. Aussi, cela permet d’aborder correctement son public. La relation entre ce dernier et le magicien étant ce qui permet à un tour d’avoir lieu d’être, notamment pour la magie de close-up. Mais la parole ne suffit pas pour réussir une prestation, la dextérité sera votre atout le plus important. Faire les bons gestes au bon moment pour cacher une carte ou une pièce ni vu ni connu permettra des effets de surprises de plus grandes ampleurs. Il sera aussi nécessaire d’être créatif pour pouvoir inventer vos propres tours ou pour revisiter les plus anciens.

Quelles formations ?

Il y a très peu de formation existante pour devenir magicien. De nos jours, la plupart des professionnelles ont appris « à l’ancienne ». C’est-à-dire chez eux grâce à des livres, des DVD et en regardant des vidéos sur internet. Vous avez la possibilité d’intégrer les clubs de magie qui se trouvent un peu partout en France. Certains apprentis ont la chance de pouvoir côtoyer des magiciens de renom pour parfaire leurs connaissances. Par ailleurs, certaines personnes peuvent se proposer pour enseigner la magie aux moins expérimentés. Dans le secteur, on apprend d’abord des autres. Mais un bon illusionniste, ce n’est pas un expert du copier-coller. Le travail pour parfaire chaque geste, chaque tour, chaque spectacle et également en inventer des nouveaux est la meilleure des formations.

Le salaire

Le salaire d’un magicien n’est absolument pas défini. Il dépendra tout d’abord de si vous êtes plutôt un amateur, un nouveau professionnel ou un illusionniste confirmé. Votre statut vous permettra de définir le cachet pour lequel vous acceptez d’effectuer une prestation. Il est bon de savoir que peu importe le niveau d’expérience, vous êtes soumis au statut d’intermittent du spectacle.

Carrières et débouchés

Les débouchés n’existe pas vraiment dans le métier. Cependant, ce n’est pas réussir ou mourir. Le statut d’intermittent du spectacle est favorable pour ceux dont la carrière progresse plus lentement. La possibilité de devenir assistant de magicien n’est pas à négliger.

Check Also

devenir pompier

Devenir Pompier, venir en aide aux civils

Etre pompier ne signifie pas seulement lutter contre les incendies. En effet, ces derniers ne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *