Devenir interprète, traducteur en temps réel

C’est un métier que l’on a tendance à assimiler à celui de traducteur. Cependant, ce dernier et l’interprète sont différents. La chose la plus notable est que le traducteur effectue son travail sur des écrits tandis que l’interprète traduit des discours ou des débats. Ce qui est oral en somme. Les traductions dont il sera en charge sont en général de la langue du professionnel vers une ou plusieurs langues étrangères et vice-versa. Comment devenir interprète et être au cœur de conférences ou de négociations ? Découvrez ce métier exceptionnel.

Les missions de l’interprète : en quoi ça consiste ?

Le métier d’interprète s’effectue en temps réel ou au maximum avec quelques minutes de décalage. En effet, lorsqu’on fait appel à eux, les professionnels sont chargés de traduire tout ce qui est discours d’une langue vers une autre. Au contraire de ce que l’on pourrait penser, le métier n’est pas aussi simple que de savoir parler plusieurs langues. Avant toute traduction, un travail préalable est nécessaire. L’interprète doit effectivement s’assurer d’avoir le vocabulaire technique nécessaire. C’est-à-dire connaître les termes spécifiques et leur niveau d’intensité pour intervenir efficacement dans, par exemple, des discours politique ou des négociations commerciales. De nos jours, les corps politiques, les organisations, les télévisions, les radios ou encore les tribunaux font appel à des interprètes. On dénote deux types d’interprétations différents. Le premier est le genre consécutif. Il s’agira de traduire vers une langue différente un discours juste après la fin de celui-ci. L’interprète prend des notes au fur et à mesure pour ne rien omettre. Le second type est l’interprétation simultanée où la traduction a lieu quasiment en même temps que le discours. Le professionnel est alors généralement installé dans une cabine où il entend l’orateur via un casque et traduit grâce à un micro. L’interprétation simultanée est souvent ce qui est employée.

Devenir inteprète : les études et les perspectives d’avenir

La première qualité d’un interprète est évidemment de savoir parler plusieurs langues différentes. C’est un métier qui demande beaucoup de concentration car il faut écouter attentivement les discours pour les traduire de la façon la plus fidèle possible. Toute traduction doit se faire avec les bons termes et les bonnes nuances. Il est donc nécessaire d’être posé et de ne pas stresser. La rigueur, la curiosité mais aussi culture générale sont essentielles car on ne peut pas être interprète de sujets que l’on ne connaît pas. Parfaire ses connaissances sur le thème abordé est alors crucial. Le métier d’interprète demande également d’être vif d’esprit car les traductions doivent être effectuées le plus rapidement possible.

Quelles études ?

Pour devenir interprète, il faudra au minimum être titulaire d’un master, c’est-à-dire un bac+5. Il est nécessaire de passer par une licence LEA (Langues Etrangères Appliquées), une licence Langue, littérature et civilisation étrangère ou une licence professionnelle traduction-interprétation. Après avoir obtenu une licence, poursuivre vers un master est obligatoire. L’adhésion à un tel master se fait majoritairement sur concours. On a cependant le choix entre plusieurs masters différent dont le master interprétation de conférence, celui en langues et marchés des médias européen ou encore en langue, littérature et civilisation étrangère. L’accès à un poste requiert donc beaucoup d’études et le taux d’échec est élevé.

Le salaire

Le salaire d’un interprète varie énormément selon sa situation. Un salarié peut gagner entre 2000 et 3000 euros net par mois. La fonction publique est beaucoup plus généreuse avec des salaires pouvant aller jusqu’à 6000 euros net mensuel. Enfin, en tant qu’indépendant, on sera rémunéré à la journée et différemment selon les missions. Il faut compter entre 600 et 800 euros par jour.

Carrières et débouchés

Il est difficile de progresser dans le métier car l’expérience est un atout majeur. Cependant, se spécialiser dans certains domaines comme la politique, l’économie ou le scientifique peut rapporter beaucoup.

Trouver une école

Les deux écoles les plus réputées en France sont surement l’ESIT (Ecole Supérieure d’Interprète et de Traducteur) de Paris 3 et l’ISIT (Institut de Management et de Communication Interculturels anciennement Institut Supérieure d’Interprétation et de Traduction) toujours à Paris.

Check Also

devenir pompier

Devenir Pompier, venir en aide aux civils

Etre pompier ne signifie pas seulement lutter contre les incendies. En effet, ces derniers ne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *