Devenir forgeron, le secret du métal

On pourrait penser que le métier de forgeron ne se pratique plus ou alors seulement très peu. Cependant, c’est une profession qui persiste et qui est en constante évolution. Aujourd’hui, ils ont des formations de ferronnier d’art et fabriquent des choses comme des rampes, des portails ou des escaliers. Capable de travailler toute sorte de métaux, ils sont effectivement bien plus présents qu’il n’y paraît. Comment devenir forgeron et devenir maître de l’enclume et du marteau ? C’est la question à laquelle on va tenter de répondre.

Les missions du forgeron : en quoi ça consiste ?

En pensant au forgeron, on voit immédiatement l’artisan du moyen-âge avec le marteau et l’enclume. Même si certains travaillent toujours de la même façon car ils ont été formé de cette façon, la profession a bien évolué depuis le temps et les forgerons profitent également de l’avancée technologique. Passons en revue le rôle qu’ils jouent dorénavant. Le but premier est de réaliser des pièces souvent avec des dimensions précises. Pour cela, pas de secret. On prend évidemment le métal que l’on souhaite travailler et on le fait chauffer. Certains métaux nécessitent une chaleur d’environ 1000°C afin de devenir assez malléable. Une fois qu’ils sont assez chaud, on peut alors leur donner la forme que l’on souhaite à l’aide d’outils comme le marteau, le marteau-pilon ou des presses. C’est comme cela que les pièces sont fabriquées mais le métier ne s’arrête pas là car il est presque toujours nécessaire de fabriquer plusieurs pièces et de les assembler pour pratiquer le procédé de forgeage complet. Au final, on utilise donc plusieurs méthodes et technique. Un travail complet comprendrait le chauffage du métal, le façonnage, l’estampage, l’extrusion ou encore la soudure des pièces. Le métier est très complexe et il est nécessaire de bien s’organiser surtout lorsqu’on sait que chaque pièce doit avoir une forme et des dimensions précises. De nos jours, le métier dépasse souvent ses fonctions et recouvre les travails de taillandier et de maréchal-ferrant.

Devenir forgeron : les études et les perspectives d’avenir

C’est en forgeant qu’on devient forgeron. L’adage n’a pas tout à fait tort car l’expérience est très importante dans le métier. L’artisan est en charge de la production complète de ses pièces. Il est nécessaire d’être organisé, de créer les bons plans de fabrication et de les respecter en s’assurant que l’on est bien protégé. C’est une profession physique à cause des températures élevées auxquels on est soumis et qui requiert d’être doué manuellement. La connaissance des métaux mais aussi des différents alliages est très importante pour choisir les plus adapté aux pièces que l’on fabrique. En tant qu’artisan, il est parfois nécessaire d’être créatif pour donner sa patte à ses produits. Posséder des connaissances en métrologie est également un bon atout.

Quelles études ?

Il existe plusieurs façons différentes pour se former au métier de forgeron. On peut s’engager dans cette vois directement après la 3ème en préparant un CAP ferronnier d’art qui permettra alors de poursuivre vers un BMA (Brevet des Métiers d’Art) d’une durée de 2 ans. Le choix de suivre un Bac Pro technicien en chaudronnerie industrielle existe également et ouvre la porte au BM (Brevet de Maîtrise) ferronnier sur 2 ans. Le Bac Pro Métallier est aussi une option pour laquelle on peut opter. Pour ceux qui ont obtenu le Bac, il est possible de viser le DMA (Diplôme des métiers d’Art) en 2 ans ou alors un DN MADE (Diplôme National des Métiers d’Art et du Design) pour une durée de 3 ans. Le DN MADE représente donc le plus haut niveau d’étude pour un forgeron qualifié.

Le salaire

Le salaire d’un forgeron débutant dépend de sa spécialité et de son statut. Il peut effectivement être à son compte ou ouvrier. Ce dernier sera cependant rémunéré au SMIC. En moyenne, un débutant gagne environ 1700 euros brut par mois.

Carrières et débouchés

Les débouchés du forgeron sont malheureusement peu nombreux. Un salarié peut toujours monter un peu en échelon et voir son salaire augmenté. Les artisans à leur compte ont du mal à exister mais se spécialiser dans des niches peut considérablement augmenter les revenus.

Trouver une école

On trouvera des établissements pour se former au métier dans plusieurs villes de France. On peut majoritairement citer Lyon, Marseille, Perpignan, Blois et Nice. Il est à noter que l’AFPA (Agence nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes) propose une formation au métier de ferronnier d’une durée d’environ 7 mois.

Check Also

devenir paysagiste

Devenir paysagiste, architecte des espaces verts

Le métier de paysagiste n’est pas inconnu à la plupart des personnes. Cependant, le travail …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *