Devenir biologiste, étudier le vivant

Le biologiste ou chercheur en biologie, est un scientifique qualifié. Il est souvent spécialiste dans un domaine en particulier comme la botanique la zoologie ou l’environnement. Les biologistes participent quotidiennement aux progrès scientifiques et en sont un des moteurs. Le travail de laboratoire qui s’effectue souvent en coopération avec d’autres personnes fait partie intégrante du métier mais ne synthétise pas toute la profession. Le but étant d’apprendre comment fonctionne tout organisme vivant, on peut être amené à se déplacer dans certains endroits pour des analyses. Devenir biologiste n’est pas à la portée de tous car cela requiert avant tout d’être passionné mais aussi de suivre longues études.

Les missions du biologiste : en quoi ça consiste ?

Le professionnel est un scientifique des plus complet. Le travail amène à effectuer de multiples tâches différentes. Son but principal est avant tout de faire avancer la science. Pour ce faire, le travail de recherche en laboratoire est essentiel car c’est grâce à ce dernier que le biologiste parvient à comprendre le fonctionnement et l’évolution du vivant. Il tire en effet des conclusions avancées par rapport à ses recherches. Les chercheurs en biologie peuvent participer à l’élaboration de médicaments. Leur tâche est alors d’en faire l’étude à l’échelle moléculaire. C’est pourquoi un biologiste possède une spécialisation. Ils sont en effet enclins à travailler dans des domaines variés, ici la pharmaceutique. Qu’importe la spécialisation, l’objectif est toujours de faire progresser scientifiquement le domaine sur lequel on travaille. Un biologiste ne travaille jamais seul et les résultats des recherches font souvent l’objet de publication dans des revues. En plus, de ses fonctions de chercheurs, le biologiste est la plupart du temps enseignant à l’université.

Devenir biologiste : les études et les perspectives d’avenir

Pour devenir biologiste. Il faut posséder plusieurs qualités indéniables. Avant toute chose, la passion pour la science est ce qui vous emmènera la plus loin. En effet, maîtriser son domaine d’expertise est une chose mais il faudra être à la pointe concernant les avancées aussi bien technologiques que scientifiques qui s’y rattachent mais également s’intéresser un minimum aux autres domaines. Savoir travailler en équipe est primordiale en laboratoire pour que celui-ci tourne efficacement. Il faut donc avoir un bon esprit d’équipe mais aussi comprendre le raisonnement de ses collègues. La patience est un atout non négligeable car les avancées scientifiques se font généralement après plusieurs années d’études. Les expérimentations nécessitent l’utilisation de techniques poussées comme l’électrophorèse et il vous faudra les maîtriser. En somme, le métier requiert un bon intellect ainsi qu’une bonne méthodologie. Il faudra coupler à cela une certaine curiosité pour les organismes vivants et de bonnes aptitudes à travailler en équipe pour arriver à des conclusions probantes. Enfin, les compétences et connaissances scientifiques et technologiques seront ce qui permettra d’arriver à vos fins.

Quelles études ?

Le métier est accessible après un bac+5 mais il est possible d’aller poursuivre vers un doctorat pour travailler en tant que chercheur. Comme tout master, il est nécessaire de suivre au préalable une licence. Les licences en biologies et chimie sont à favoriser. Les licences professionnelles industrie chimique et pharmaceutique ainsi que bio-industrie et biotechnologie ouvrent également l’accès à un master. Plusieurs d’entre eux offrent alors un accès au métier. On peut notamment citer les masters biologie cellulaire et moléculaire, master génétique ou génomique et protéomique. Il en existe d’autres comme un master en pharmacologie, master biologie végétale ou celui en biologie animale. Les chercheurs poursuivent ensuite vers un doctorat.

Le salaire

Un biologiste débutant perçoit une rémunération d’environ 25000 euros brut par an. Cette dernière est un peu plus élevée pour le travail dans le privé.

Carrières et débouchés

L’évolution se fait au fil des années et des recherches effectuées. On peut par exemple espérer un poste de chargé de laboratoire dans l’industrie ou alors prétendre à devenir responsable des recherches. Etre publié dans les revues scientifiques offre une plus grande renommée est l’espérance d’obtenir plus de moyens en terme de matériels mais aussi un plus gros salaire.

Trouver une école

On peut particulièrement citer l’EBI (Ecole de Biologie Industrielle) parmi les écoles offrant une formation au métier de biologiste. Le cycle s’effectue en 5 années dont 2 années préparatoires suivies d’un cycle ingénieur de 3 ans et est accessible après le bac. Il est possible d’intégrer le cycle ingénieur après une licence en biologie, un BTS biotechnologie ou biophysique ou un DUT génie biologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *