Devenir assistante maternelle, un métier passion

Si vous aimez les enfants et surtout si vous souhaitez les aider à se développer et à s’épanouir alors pas de doute, devenir assistante maternelle est fait pour vous. Cependant même si il s’agit d’une vocation, cela nécessite des compétences et une formation spécifique afin de pouvoir s’occuper d’enfants au quotidien. En effet, l’assistante maternelle doit être rigoureuse et très vigilante à la sécurité des enfants.

Les missions de l’assistante maternelle

En l’absence des parents, l’assistante maternelle est chargée de veiller au bien-être, à la sécurité mais également à l’éducation des enfants. Elle prend soin d’eux, prépare les repas, les promène, joue avec eux et peut être amenée si besoin à les soigner. Bien sûr, tout cela sur l’accord des parents. Le plus souvent, l’assistante maternelle accueille les enfants à son domicile, la journée, lorsque les parents travaillent. Cependant elle peut aussi exercer en tant que garde d’enfant au domicile des parents. En fin de journée, l’assistante maternelle explique aux parents les activités de leur enfant. Ce métier requiert avant tout de la patience et de la pédagogie. Évidemment, les horaires sont variables car ils dépendent des horaires des parents. Chaque enfant ayant un caractère unique, l’assistante maternelle doit parvenir à gérer l’enfant selon ses humeurs. Le but étant, au final, de les rendre autonomes selon leur âge et leur niveau cela va de soi. Il est donc indispensable de vous entretenir avec les parents des enfants dont vous avez la garde, des relations extrêmement cordiales, claires mais tout en restant professionnelle. Il se peut dans certains cas que la relation avec les parents soit compliquée (horaires aléatoires, non-respect du rythme de l’enfant…), il faut donc avoir de l’autorité sur les enfants mais aussi sur les parents. De plus, il n’est pas rare que les assistantes maternelles employées par des particuliers gèrent eux même les bulletins de salaire, les contrats, etc. Enfin au niveau des savoir-faire, il est préférable de pouvoir faire la cuisine car chaque repas se doit d’être équilibré et varié. Il est également très important d’avoir de solides connaissances des bases médicales ainsi que des activités adaptées à l’âge de chaque enfant dont vous avez la charge. En conclusion une bonne assistante maternelle doit avoir de l’autorité naturelle ainsi qu’un sens pointu de l’organisation et de l’attention.

Devenir assistante maternelle: les études et les perspectives d’avenir

La première chose à savoir est qu’il n’y a pas de condition de diplôme pour devenir assistante maternelle, il faut toutefois avoir une expérience familiale et un logement. Si ces deux conditions sont réunies, il suffit ensuite d’obtenir un agrément officiel puis suivre une formation.
L’agrément en question s’obtient auprès du président du conseil général et valable 5 ans renouvelables, ce dernier précise le nombre d’enfants que l’assistante maternelle est habilitée à garder ainsi que le type de garde autorisé : journée, périscolaire ou permanent. Pour une demande d’agrément, il suffit de se tourner vers le service départemental de la PMI (protection maternelle et infantile) ou encore de contacter l’assistante sociale ou le responsable petite enfance de la commune de résidence.

Quelles études ?

Avant de pouvoir garder vos premiers enfants à votre domicile, vous devrez cependant réaliser les 60 heures de formation nécessaires ainsi qu’une journée de formation aux gestes de premiers secours. Durant ces 60 heures, une multitude de thèmes seront abordés allant de l’alimentation au sommeil, en passant par la propreté, l’éveil ou encore de nombreux points sur l’éducation des jeunes enfants. Le but de cette formation étant que l’univers de bébé n’aura plus de secrets pour vous. De plus, cette formation sera aussi l’occasion d’aborder l’aspect un peu administratif de votre nouveau travail à savoir la rémunération, le droit aux congés payés, les charges et autres points que vous souhaitez aborder.
Une fois votre formation de 60 heures validée et l’obtention de votre agrément, vous pouvez enfin commencer à garder des enfants. Cependant durant les deux premières années d’exercice, chaque assistante maternelle agréée est amenée à suivre 60 autres heures obligatoires de formation. Si vous décidez pour quelconques raisons de ne pas le faire, vous perdrez tout simplement votre agrément. De plus, pendant ces deux premières années, les “apprenantes” assistantes maternelles doivent également passer l’examen oral du module 1 CAP Petite enfance. Vous n’avez certes, pas l’obligation de le valider pour devenir assistante maternelle agréée, mais vous êtes quand même obligée de vous présenter à cet examen.

Le salaire

D’après la convention collective nationale des assistants maternels du particulier employeur, chaque heure de travail par enfant doit être rémunérée au minimum 2,78 € brut (au 1er janvier 2017). Ainsi, une journée de neuf heures de garde est payée au minimum 24,98 €. A ce salaire s’ajoute une indemnité de matériel qui ne peut être inférieure à 3.03 €. Les tarifs peuvent aussi varier entre la région parisienne et la province, et selon la concurrence dans votre secteur.

Carrière et possibilité d’évolution de l’assistante maternelle

En tant qu’assistante maternelle, il est possible de travailler de la façon dont on le souhaite, que ce soit dans une crèche familiale, une association spécialisée, dans un conseil général ou bien évidemment chez soi. L’évolution à proprement parler d’une assistante maternelle peut différer d’une région à l’autre. En effet, les besoins ne sont logiquement pas équivalents selon les départements dans un premier temps, puis selon si vous habitez en ville selon les quartiers au sein d’une même ville. L’assistante maternelle peut par la suite évoluer au cours de sa carrière afin de par exemple devenir auxiliaire de puériculture ou ATSEM (Agent Territorial Spécialisé Ecole Maternelle).

Où trouvez un centre de formation ?

Il existe de nombreux centres, écoles et structure qui dispensent cette formation. Une simple recherche sur internet et vous trouverez sans doute un établissement proche de chez vous qui sera ravi de vous accueillir et de vous former. N’hésitez pas à vous renseigner également auprès des organismes de l’état (mairies, préfectures…) puis auprès de pôle emploi qui pourra peut-être vous financer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *