Devenir architecte, un métier réglementée

L’architecte intervient dans le domaine du bâtiment, en amont du projet de construction, mais également pendant le chantier. Très créatif, ce professionnel s’inspire directement des réalisations passées et des avancées technologiques. Son principal objectif est de renouveler le paysage architectural et d’adapter les locaux et les espaces de vie à l’usage qui en est fait. Il se doit de maîtriser les textes réglementaires relatifs à son métier, ainsi que les innovations implémentées au fil du temps (des solutions écologiques par exemple). Mais a-t-il le droit de faire la promotion de son activité ?

Ouvrir un cabinet d’architecte

Un architecte peut ouvrir sa propre agence à condition de posséder un diplôme d’État, une habilitation à exercer la maîtrise d’œuvre en son nom propre (HMONP) et d’être officiellement inscrit à l’Ordre des architectes du pays. Bien entendu, il faut également suivre la procédure de création d’une entreprise, qui nécessite de rédiger des statuts, d’immatriculer la structure et de publier l’annonce d’ouverture au journal légal.

formation-architecte

Un architecte peut-il faire de la publicité ?

Depuis 1992, il est possible pour les membres de la corporation de recourir à la publicité, mais uniquement selon les règles du droit commun. Auparavant, l’article 1 bis issu du décret N° 80-217 datant du 20 mars 1980 stipulait ce qui suit : « Les architectes peuvent utiliser la publicité dans le cadre de la législation et de la réglementation en vigueur, notamment l’article 44 de la loi n° 73-1193 du 27 décembre 1973 d’orientation du commerce et de l’artisanat modifié ». Restrictif, il ne laissait pas une grande marge de manœuvre. Cependant, ces dispositions ont été abrogées par l’article 2 — II contenu dans le décret du 17 septembre 1992.

Désormais, la publicité pratiquée par un architecte est plus libre, toutefois, elle interdit de recourir à un marketing comparatif ou mensonger comme pour la plupart des professions. Ainsi, un encart publicitaire émis par un spécialiste du secteur doit se baser uniquement sur les réalisations passées. Il n’existe pas de limites quant au support utilisé, le professionnel peut donc opter pour une annonce dans un journal, un spot télévisé et une plaque professionnelle pour signaler la présence de son cabinet.

Faire fabriquer sa plaque professionnelle d’architecte

Étant donné que la législation n’interdit pas à un architecte d’afficher une plaque professionnelle pour le grand public à des fins informatives, vous aurez besoin de recourir aux services d’un expert en la matière. Vous pouvez trouver un spécialiste de la gravure en ligne, qui pourra créer des plaques professionnelles destinées aux entreprises, aux cabinets des professions libérales, et même aux trophées du domaine sportif. Les prix fabricant sont très abordables, car sans intermédiaires, et offrent de nombreuses possibilités.

Vous pouvez personnaliser une plaque professionnelle d’architecte au niveau des points suivants :

  • Les couleurs : jaune, vert, rouge, blanc, vert, bleu, argent ou or
  • L’épaisseur : 3 ou 5 m
  • La nature des matériaux : bois, aluminium, gravoply, plexiglas et laiton
  • Les informations à graver : les noms et prénoms, les horaires, la profession, la spécialisation, les contacts téléphoniques
  • Le mode de fixation de la plaque : avec vis ou adhésif.

Attention au lieu de la pose, intérieur ou extérieur : choisissez les matériaux et la fixation en conséquence, et n’oubliez pas de demander les autorisations nécessaires pour afficher une plaque professionnelle sur une façade ou dans un hall d’immeuble.

Les missions de l’architecte

Il doit être capable de conseiller les prospects qui souhaitent construire une habitation, de respecter les limites financières imposées et d’implémenter les normes techniques obligatoires. En somme, l’architecte doit illustrer des plans de rénovation, d’extension, de modification ou de construction, mais aussi connaître et respecter les lois d’urbanisme et la réglementation en vigueur. Il doit fournir la documentation nécessaire, réaliser des études de faisabilité et surtout, garantir l’adéquation entre les croquis produits et la phase d’exécution.

Enfin, il est de son ressort en tant que maître d’ouvrage d’effectuer un travail de qualité, dans les limites financières et temporelles prédéfinies et de sélectionner les prestataires indispensables à l’élaboration du projet (la plomberie, l’électricité, la menuiserie, la maçonnerie…), de superviser le bon déroulement des travaux et d’informer ses clients des avancées et problèmes rencontrés sur le chantier.

Le profil de l’architecte

Le secteur architectural est très dynamique, il offre régulièrement de nouvelles opportunités et il est possible d’exercer ce métier à son propre compte. C’est une profession idéale pour les personnes innovantes et rigoureuses.

Par contre, l’exercice de ces fonctions nécessite une très grande mobilité et une amplitude horaire importante. Le métier est de plus assez stressant : l’expert doit sans cesse vérifier la maîtrise d’ouvrage et d’œuvre, qui doit être conforme aux plans dessinés en amont.

Quelles études pour devenir architecte ?

Qu’il s’agisse d’un édifice public ou d’une propriété personnelle, le concepteur intervient pendant tout le processus de matérialisation. Ses compétences proviennent à la fois de ses études et de l’expérience acquise sur le terrain.

L’architecture fait partie des domaines professionnels réglementés, par conséquent, pour exercer ce métier, un diplôme est requis. Il est possible de se former dans des Écoles Nationales Supérieures d’Architecture, dont l’accès est conditionné par l’obtention d’un Baccalauréat.

Le cursus s’étend sur 6 ans au total. Au terme des trois premières années, l’apprenant obtient un diplôme d’études d’architecture. Le second cycle, d’une durée de 2 ans, octroie la validation officielle de son diplôme d’État et la 6e année permet d’acquérir une habilitation à exercer la maîtrise d’œuvre en son nom propre (HMONP). Ainsi, le concerné pourra ouvrir son cabinet s’il le souhaite.

L’architecte a la possibilité de se spécialiser dans une sphère précise (l’urbanisme ou le patrimoine par exemple). Dans ce cas, il peut s’inscrire en Master pour poursuivre ses études.

debouches-architecte

Le salaire d’un architecte

S’il exerce dans une agence en tant que débutant, le salaire est de 2 200 € brut environ. Une fois qu’il s’installe à son propre compte, cette rémunération de base peut augmenter, tout dépendra des projets qui lui sont confiés et du nombre de ses clients. En somme, comptez entre 2 200 € et 6 000 € pour une moyenne de 3 000 €.

Carrière et possibilités d’évolution d’un architecte

Il est rare qu’un architecte se retrouve sans travail, en effet, ses compétences sont indispensables à la construction. Sollicité de part et d’autre, il produit des plans ou s’assure de la qualité de la prestation de la maîtrise d’œuvre lorsqu’il est mandaté par sa clientèle. Les possibilités d’évolution sont nombreuses : il peut choisir de se mettre directement à son compte, d’acquérir de l’expérience avec un grand groupe, de se spécialiser dans un domaine précis, ou encore de grimper les échelons de sa profession dans le secteur public.

Check Also

devenir interprète traducteur

Devenir interprète, traducteur en temps réel

C’est un métier que l’on a tendance à assimiler à celui de traducteur. Cependant, ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *