Devenir anthropologue, la science de l’être humain

L’anthropologue, aussi appelé ethnologue, étudie la population humaine dans son propre environnement. C’est un concept étrange car il est précis et flou à la fois. Le professionnel travaille sur des choses immatérielles comme les croyances ou les mentalités. Cependant, il est également possible de trouver des ethnologues qui se focalisent sur une population donnée ou une pratique spécifique. En effet, le job est assez vaste est praticable partout. En quoi consiste le métier et comment devenir anthropologue sont les questions auxquelles nous tentons de répondre.

Les missions du nom du métier : en quoi ça consiste ?

C’est un métier peu connu qui peut vous amener à l’autre bout du monde mais aussi applicable partout. Le métier veut que l’on se fonde dans un groupe social ou ethnique pour y étudier son mode de vie et ses coutumes. L’immersion peut être de durée courte ou longue, allant de quelques semaines jusque plusieurs années. Dans ce laps de temps, l’anthropologue analyse et collecte les données nécessaires à son étude. Acquise très proche donc du terrain, ces données seront complémentées par des recherches préalables effectuées par d’autres experts dans d’autres domaines comme des historiens ou des archéologues. Le tout permet alors à l’anthropologue de mieux cerner les problématiques induites par le groupe qu’il étudie et de faire une analyse qui utilise plusieurs sciences. Le but de tout cela est de dégager une certaine logique sociale et de la décrire dans une monographie. Celle-ci consiste à tout d’abord observer les comportements pour conter les faits puis de pousser cela vers l’étude de l’organisation social ou les rapports de force. Le métier peut vous amener à étudier des structures qu’elles soient privées ou publiques. Dans ce cas le contexte est un peu hors du commun pour l’ethnologue mais le principe est le même.

Devenir anthropologue : les études et les perspectives d’avenir

La curiosité est le premier atout d’un anthropologue. Il faudra en effet vous intéresser à beaucoup de domaines comme l’histoire, la biologie ou la psychologie car ils font partie intégrante du métier. L’immersion implique de faire preuve de tolérance pour comprendre au mieux les sujets d’études. Le côté relationnel est un facteur déterminant dans le métier. Le sens du détail et de l’analyse sont plus qu’essentielle pour décrire correctement les différents comportements. Pouvoir agir de façon autonome est un plus mais sachez que vous travaillerez aussi en équipe avec d’autres experts. Il vous faudra être rigoureux dans tout ce que vous faites.

Quelles études ?

De longues études attendent les aspirants au métier d’anthropologue. En effet, il n’est pas accessible avant le niveau master c’est-à-dire bac+5. Plusieurs masters permettent de pratiquer le métier. Vous les trouverez dans les universités disposant d’un département ethnologie avec des mentions comme forme et partage et science de la société. Une formation spécialisée est dispensée par l’EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales). Pour accéder facilement à un poste, la méthode la plus simple est de poursuivre vers un doctorat.

Le salaire

Le professionnel peut travailler pour un musée, une université ou une entreprise mais la rémunération la plus intéressante reste lorsque l’on est employé dans un laboratoire de recherche. Un débutant au CNRS touchera environ 2000 euros brut par mois.

Carrières et débouchés

Les débouchés sont peu nombreux voire inexistant. C’est pourquoi il est conseillé d’effectuer des cursus en parallèle de l’anthropologie ou l’ethnologie. Cependant, comme dit précédemment, même le salaire est moindre, il existe des postes autres que dans les laboratoires de recherches notamment des postes universitaires.

Trouver une école

L’EHESS est un bon moyen d’accéder au métier mais n’importe quelle école possédant un département ethnologie peut vous ouvrir les portes du métier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *