Devenir animateur radio, le divertissement au volant

Peu de personnes écoutent la radio en dehors des moments où l’on conduit. C’est un fait. Mais tous les jours, ce sont des millions et millions de véhicules qui circulent en France. Cela représente une grande audience pour les animateurs radio. Le métier est en constante évolution et aujourd’hui, les professionnels peuvent travailler dans plusieurs domaines. Reportages interviews… il existe différentes types dans la profession. Comment devenir animateur radio pour accompagner au quotidien des millions de conducteurs ? Détails sur l’un des métiers du média les plus vieux au monde.

Les missions de l’animateur radio : en quoi ça consiste ?

Avant tout, bien que l’animateur radio a le choix sur les sujets qu’il traite, il doit être en concordance avec son producteur. Bien entendu, cela n’est pas le cas s’il cumule les 2 casquettes. On parle souvent de chroniqueur radio pour définir les animateurs. Cela est dû à l’évolution du métier. La mission de l’animateur ne consiste donc pas à présenter quelque chose bêtement et un véritable travail en amont est requis. Pour commencer, une fois qu’un sujet a été choisi plusieurs choses sont à mettre au point. La profession d’animateur étant d’amener un minimum de divertissement pour accrocher les personnes qui écoutent, il est essentiel d’adopter un style de présentation accrocheur qui convient aussi bien au présentateur qu’aux personnes ciblées. On ne présente pas les nouvelles de la même façon que les sujets de mode. Ce qui est crucial est de trouver un tempo et les mots adéquats.
Une fois que cela est clair, il est important de maîtriser son sujet. Un travail de documentation est donc nécessaire pour savoir au minimum de quoi l’on parle. Cela est souvent le cas, surtout que, encore une fois, les sujets traités sont soigneusement choisi mais il peut arriver que l’on doive sortir de ce que l’on pourrait appeler la zone de confort. Pour s’aider et apporter plus de détails sur un sujet, l’animateur a la possibilité de faire appel à des intervenants extérieurs. Qu’ils soient au cœur du sujet ou pas, c’est un bon moyen d’amener plus de profondeur. Cependant, cela demande encore plus de travail de préparation Effectivement, en plus de préparer la façon de procéder comme les phrases d’accroche et d’introduction, il faudra également élaborer une interview au complet. Thème à aborder, question précises etc, une interview est réellement une tâche à part entière. Le métier requiert l’apport de fraîcheur, on ne peut parler jour après jour de la même chose. Il est donc important de changer son fusil d’épaule au quotidien tout en restant fidèle à la personnalité qu’il faudra se trouver et montrer à son audience. Le but principal étant d’élargir de conquérir toujours plus d’audimat.

Devenir animateur radio : les études et les perspectives d’avenir

La pression est constante sur les animateurs, il faut donc pouvoir la gérer avant toute chose. Gérer une émission apporter des contraintes car elles sont souvent tournées en direct. Il faudra donc pouvoir s’adapter à toutes les situations. Outre ces faits, il ne faut pas oublier que le métier d’animateur nécessite en lui-même une certaine touche d’humour car les situations, notamment les interviews sont parfois imprévisibles et c’est ce qui vous fera passer ses moments de la meilleure façon possible. Autre chose, il est requis d’être bon dans les discours. C’est ce qui donnera l’envie aux autres de vous écouter. Les sujets sur lesquels vous serez amené à travailler sont très vastes et un minimum de culture générale est donc nécessaire. Dans l’ensemble, éprouver de la curiosité sur les domaines que vous ne maîtriser pas est donc primordial.

Quelles études ?

Même si certaines voies d’études sont préconisées pour accéder au métier d’animateur radio, il n’existe pas de voie royale. Le monde du média étant en constante évolution, à la recherche de l’innovation ; les changements sont fréquents et trouver une place peut s’avérer difficile. Une voie d’accès est quand même la plus répandue, celle-ci est le journalisme.
Il vous faudra donc suivre des études en adéquation. Cela vous mènera dans la plupart des cas vers un Bac+2. Pour commencer, vous pouvez suivre la formation en 2 ans après le bac d’animateur radio polyvalent. C’est un titre certifiant inscrit au RNCP (Répertoire National de la Certification Professionnelle). C’est une formation dans le métier.
Autre choix qui se propose à vous, la formation de Rédacteur chroniqueur radiophonique. Toujours en 2 ans avec le bac et toujours inscrite au RNCP, c’est une solution parallèle pour accéder au métier d’animateur radio.
Pour obtenir un diplôme certifiant, vous aurez la possibilité de vous orienter vers le diplôme de Technicien réalisateur radiophonique. En 2 ans après le bas, le diplôme certifie que vous êtes apte à l’exercice de la profession.
Dans la plupart des cas, vous suivrez donc des études dans une des écoles offrant ces formations ou alors une école de journalisme. Il est cependant à noter qu’il existe des écoles spécialisées qui proposent des formations d’animateurs. Quelle que soit la voie que vous choisissez, toute expérience professionnelle est un véritable plus pour l’obtention d’un poste.

Le salaire

Le salaire d’un animateur radio dépend de beaucoup de choses. La première étant la renommée de la chaîne de radio qui vous emploie. Une plus grosse chaîne offrira généralement un meilleur salaire. Ensuite, votre réputation entre en compte et c’est pourquoi il est essentiel d’accumuler toujours plus de fans d’audimats. Les salaires peuvent donc varié du SMIC à plusieurs dizaines de milliers d’euros par mois.

Carrières et débouchés

Le métier d’animateur radio étant dans les médias. Il vous sera possible d’évoluer vers d’autres média comme la télé. Cependant, le métier apporte peu de garanti de sécurité de l’emploi et cela peut vite aller dans les 2 sens.

Trouver une école

Les écoles spécialisées dans la radio sont rare. On peut cependant citer SudFormadia à Toulouse ou Studio Ecole de France à Paris. Les écoles de journalisme propose des formations plus longues mais sont plus nombreuses. On retrouvera notamment L’école du Nouveau Journalisme à Paris et Bordeaux, l’Institut Européen de Journalisme à Paris, l’École supérieure de journalisme s Lille ou l’ISCPA située encore à Paris.

Check Also

devenir paysagiste

Devenir paysagiste, architecte des espaces verts

Le métier de paysagiste n’est pas inconnu à la plupart des personnes. Cependant, le travail …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *