Devenir freelance : 6 étapes pour lancer et réussir votre propre business

Vous avez toujours rêvé de travailler pour votre propre compte. Vous admirez les gens qui ont osé sauter le pas. Leur indépendance et leur réussite vous font envie. Et, après mûres réflexions, vous avez enfin décidé de quitter le salariat et de vous lancer dans le grand bain du freelancing. Afin de vous accompagner dans votre aventure entrepreneuriale, découvrez les 6 étapes clés qui vous mèneront vers les joies de l’autonomie.

Étape 1 : Vous informer sur les réalités du freelancing

Il existe un grand nombre d’activités pouvant être réalisées en freelance. Vous pouvez par exemple vous lancer dans l’e-commerce. Si vous avez une spécialité entre les mains (en informatique, en référencement, en photographie, en traduction, en bâtiment, etc. ), vous pouvez aussi la développer. Mais, avant d’annoncer votre démission à votre employeur, renseignez-vous suffisamment sur le freelancing.

Certes, l’idée d’être son propre patron fait rêver. Toutefois, réussir un business en freelance ne s’improvise pas. Par ailleurs, le freelancing ne convient pas à tout le monde. Vous trouverez facilement sur le web de nombreuses ressources pour découvrir les avantages d’être un freelance, ses contraintes et aussi ses inconvénients.

Confrontez les informations que vous avez recueillies à vos motivations réelles. Vous devez être conscient que le freelancing est un projet risqué et qui nécessite au départ un investissement personnel important. Si votre souhait est ainsi de conserver votre sécurité financière tout en travaillant moins, il vaut mieux rester salarié. Si en revanche, vous êtes capable de gérer les incertitudes et aspirez à la liberté, creusez la question et avancez.

Étape 2 : Bien définir votre projet

Vous êtes convaincu que le freelancing est fait pour vous. Prenez alors le temps de définir soigneusement votre projet en vous posant les bonnes questions :

  • Le marché dans lequel vous souhaitez vous lancer est-il profitable ?
  • Quels sont vos points forts et vos compétences ?
  • Pouvez-vous gérer votre comptabilité tout seul ou avez-vous besoin de l’aide d’une autre personne ?
  • En quoi êtes-vous différent de vos concurrents ?

Puis, définissez un objectif à long terme que vous découpez en plusieurs objectifs à plus court terme. Vous pouvez par exemple décider de jalons bimestriels ou trimestriels. À chaque étape, définissez le nombre d’heures que vous comptez consacrer à votre travail, le nombre de clients à démarcher, le montant du revenu que vous attendez. De cette manière, vous pouvez suivre la progression de votre business.

Vous devez également bien fixer vos tarifs. Tenez compte du prix moyen pratiqué sur le marché, de votre expérience et de vos besoins. N’oubliez pas aussi d’intégrer dans vos calculs vos diverses charges : fiscales et autres.

Étape 3 : Construire un business plan

Pour mieux cerner votre projet, il est recommandé de construire un business plan de votre activité. Ceci constituera pour vous un outil qui vous aidera à mieux appréhender la phase de lancement de votre activité. Il ne s’agit en aucun cas d’une perte de temps.

Pour rédiger votre business plan, vous devez réaliser une étude du marché et de la concurrence. Vous devez considérer comme des menaces toutes les entreprises et les freelancers situant dans la même zone de chalandise et qui proposent les mêmes services.

À l’issue de votre étude de marché, vous allez pouvoir établir votre business model. Celui-ci comprend essentiellement votre taux journalier, votre taux horaire, etc.

Étape 4 : Choisir un statut juridique adapté à votre activité

Pour pouvoir lancer votre business en freelance, vous devez être immatriculé. Il ne s’agit pas d’une simple démarche administrative obligatoire. En effet, le choix que vous faites aura des impacts sur votre régime fiscal, votre patrimoine et votre projet. Il convient ainsi de choisir votre statut avec soin.

À cet effet, une large palette de possibilités s’offre à vous. L’EI ou entreprise individuelle est la plus simple à créer. Une société unipersonnelle sécurisera votre patrimoine. Mais, vous pouvez aussi démarrer votre business en portage salarial. Ce statut vous protégera puisqu’il vous permet de bénéficier des avantages du salariat (assurance chômage, couverture sociale, etc.), tout en vous permettant de développer librement votre activité.

Par ailleurs, ce statut vous évite de vous occuper du volet comptable et administratif de votre activité. Puis, si après des mois d’activité, vous êtes persuadé que votre projet est viable, vous pouvez décider de voler de vos propres ailes et faire cesser votre contrat de portage salarial. Il faut toutefois savoir que certaines activités ne peuvent pas s’exercer en portage.

Étape 5 : Créer un logo professionnel

Pour donner un look professionnel à votre activité et afin de permettre à vos clients d’identifier votre entreprise facilement, vous devez créer un logo. C’est le pilier porteur de votre image. Ainsi, il doit être unique et professionnel.

Pour créer un logo professionnel, vous avez plusieurs options. Vous pouvez par exemple utiliser un générateur de logos en ligne tel que Tailor Brands. Il suffit d’entrer un nom de logo et l’outil vous proposera de nombreux modèles. Il ne vous reste plus qu’à les parcourir pour choisir le design de votre logo. Pour concrétiser votre idée, une autre option est d’organiser un concours de design de logo. Puis, vous choisissez le design qui vous démarquera de vos concurrents parmi les propositions que vous recevrez.

Il est également possible de faire appel aux compétences d’un graphiste freelance pour la création d’un logo professionnel. Si vous optez pour cette solution, n’hésitez pas à contacter plusieurs prestataires. Comparez leurs compétences et tarifs et choisissez celui qui vous inspire le plus confiance.

Étape 6 : Lancer et promouvoir votre activité

Êtes-vous prêt à vous lancer dans votre aventure entrepreneuriale ? Soyez présent, actif et surtout armez-vous de patience. Ne vous découragez pas. Gardez toujours à l’esprit qu’une clientèle se construit au fil des missions.

Communiquez continuellement sur votre projet. Vos premiers clients arriveront certainement via votre réseau amical, familial ou professionnel. Améliorez aussi votre visibilité en étant actif sur les réseaux sociaux, en assistant aux conférences et aux salons professionnels. Faites circuler votre expertise. Bref, vous devez réseauter.

Enfin, soignez bien la qualité de vos services. Si vos clients sont satisfaits, ils pourront vous recommander à d’autres personnes pouvant être intéressées par votre offre.

Check Also

anglais-professionnel

L’anglais professionnel, un atout non négligeable !

Aujourd’hui l’anglais est la langue la plus utilisée dans le monde. De ce fait, il …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *