Comment emballer un colis pour la vente en ligne ?

Rien qu’en France, près de 40 millions de personnes effectuent des achats sur Internet. L’e-commerce figure ainsi parmi les meilleurs investissements pour les grandes entreprises comme pour les jeunes entrepreneurs. Découvrez comment emballer vos produits dans les meilleures conditions en plus de conseils pour choisir le bon emballage.

Première étape : le choix de l’emballage

Après le paiement des commandes dans le panier virtuel, l’acheteur attend sa livraison. Avant de confier les articles ou les produits au service de livraison, il faut procéder à l’empaquetage.

Vous devez ainsi prévoir un budget spécifique pour les emballages. Commencez par trouver les étuis ou boîtes pour chaque type de marchandises, adaptées au volume des produits à emballer. Énumérez les articles qui existent sur votre site pour ensuite commander les emballages adéquats. N’hésitez pas à monter une équipe qui s’occupe uniquement de la mise en colis pour éviter les erreurs. L’acheteur pourrait exiger un remboursement si l’article reçu présente des défauts suite aux manipulations tout au long du trajet pour la livraison.

Emballages en plastique de taille standard

Les pochettes en plastique s’avèrent faciles d’accès et pas cher. Commandez en gros pour une économie considérable. Il faut savoir que ce type d’emballage convient uniquement aux articles incassables et qui ne se brisent pas facilement, tels que les vêtements. Si vous vendez des objets fragiles, il est préférable de commander des boîtes.

Boîtes en papier

Les cartons sont incontournables pour une bonne présentation des articles. Que vous vendiez des bijoux, des chaussures, des vêtements ou des articles de décoration, n’hésitez pas à utiliser des boîtes pour la livraison de vos produits.

Les cartons existent en plusieurs dimensions. Il est bel et bien possible de contacter un spécialiste de l’emballage pour obtenir des modèles sur mesure. Pour cette option, vous pouvez ajouter des touches de personnalisation, voire le nom du produit et l’identité de votre enseigne. Par ailleurs, si vous avez une large gamme de produits, des cartons de taille standard sont plus adéquats.

Emballages d’origine

Si vous opérez dans la distribution d’appareils électroménagers neufs, ajouter un emballage supplémentaire est un plus si le colis n’est pas trop grand. La plupart des produits fabriqués par des grandes entreprises sont déjà emballés à l’usine. Des polystyrènes et des sachets gonflables permettent de mieux caler les articles à l’intérieur de chaque boîte.

Pour un équipement de grandes dimensions, il convient de vérifier le contenu du carton puis de le refermer. Pour des produits scellés, vous n’avez pas le droit d’ouvrir la boîte. Des adhésifs spécifiques sont d’ailleurs présents pour justifier le scellage du fabricant.

Palettes

Les contenants en bois sont à la fois écologiques et sécurisés. Plus résistants que les cartons, les palettes sont réservées aux articles cassables. Elles permettent de mieux protéger des vases, des bouteilles de vin, des verres ou encore des assiettes. Vous aurez besoin de papiers journaux ou de sachets gonflables pour le calage. Enfin, il faut clouer les extrémités pour refermer la caisse.

Emballages pour produits périssables

Pour les produits alimentaires, le choix des emballages doit respecter des conditions de conservation. Pour les biscuits, chocolats et sucreries déjà emballés, vous pouvez les mettre dans un carton lors de la livraison. Ajouter un emballage en plastique ne serait pas une bonne idée, car le produit risque de se dégrader plus rapidement sous l’effet de la chaleur. Pour les boissons, les produits laitiers et les aliments à conserver au froid, il faut prévoir des cartons avec des aérations. Vous livrerez ces produits à bord d’un camion réfrigérant.

Deuxième étape : la mise en colis du produit

Le packaging e-commerce définit votre enseigne. Avec un emballage sécurisé et attrayant, les acheteurs seront motivés à effectuer d’autres achats sur votre plateforme de vente en ligne. Ce qui signifie que chaque détail compte.

Vous aurez besoin de quelques outils avant de commencer la mise en colis, pour ne citer qu’une paire de ciseaux et un scotch. Il est préférable de mettre les produits dans une boîte stable. Vous pourrez ensuite emballer le carton avec du plastique.

Intégrez la conception d’emballages sur mesure dans vos projets à long terme. Si vous opérez dans la création de bijoux par exemple, mieux vaut avoir vos propres boîtes à bijoux pour éviter l’utilisation des petits cartons standards trop impersonnels. Prenez contact avec une entreprise spécialisée dans la fabrication d’emballages pour obtenir un devis sur mesure. Vous devez également engager des professionnels compétents pour l’empaquetage des commandes de vos clients.

Troisième étape : la protection du produit avec du papier bulle

Prenez soin de protéger les articles à livrer contre les égratignures et la casse. Si vous désirez expédier des décorations en porcelaine ou en verre, il est important de les protéger avec du papier bulle. Découvrez les types de papiers bulle disponibles sur le marché :

  • Papier bulle classique : il protège tous types d’objets, de toutes les tailles et tous les volumes.
  • Papier bulle kraft : il est destiné à la préservation des objets sensibles à la lumière grâce à son opacité.
  • Papier bulle mousse : il convient particulièrement aux tableaux artistiques et aux créations en marqueterie. Ce papier bulle empêche les rayures sur les surfaces délicates. À savoir que son prix est plus élevé par rapport aux autres types de papiers bulle sur le marché.
  • Papier bulle antistatique : il maintient les objets bien stables dans la boîte. Même en cas de choc, ils ne risquent pas de se dégrader. Ce type de papier bulle est idéal pour les équipements électroniques.

Pour les objets de décoration et ustensiles de cuisine en porcelaine, le papier bulle n’est pas forcément obligatoire. Par contre, il faudra prévoir des papiers journaux pour les protéger. Ajoutez un papier entre deux assiettes ou d’autres objets fragiles. Puis utilisez un scotch pour immobiliser les articles. Vous pouvez ensuite les ranger directement dans un carton.

Quatrième étape : la fermeture de l’emballage

Le paquet ne devrait pas être facile à ouvrir afin de bien protéger son contenu. Le livreur ne doit pas non plus perdre de temps à recoller l’emballage pendant le trajet si besoin est. Assurez-vous que le colis ne puisse être ouvert qu’une fois la livraison effectuée.

Pendant la saison des pluies, il est recommandé de protéger les cartons ou les enveloppes avec un plastique imperméable. De cette manière, le colis restera intact s’il est déposé par terre ou sur une surface humide. Dans le cas où le carton contient des articles fragiles, mentionnez « fragile » avec un marqueur de couleur rouge. Vous pouvez également indiquer le « haut » et le « bas » pour que le manutentionnaire respecte l’orientation du paquet.

Durant la période de lancement de votre activité en ligne, n’hésitez pas à ajouter des goodies promotionnels dans l’emballage pour impressionner vos acheteurs. Vous pouvez également ajouter des supports de communication dans l’emballage du produit commandé pour mieux vous faire connaître : carte de visite, carte de vœux, cadeau de bienvenue, flyers, etc. Commandez aussi des autocollants personnalisés pour inscrire le nom et l’adresse du client. Un petit mot de remerciement serait sympathique : « merci de votre confiance », « merci et à bientôt », etc.

Les étapes de la préparation du colis peuvent prendre du temps, notamment pour les articles fragiles. Un travail à la chaîne est donc plus efficace, surtout si votre plateforme enregistre un nombre important de ventes en 24 heures. Vous devez prendre en compte la durée du colisage des produits avant de fixer le délai moyen de livraison aux clients.

Cinquième étape : envoyer le colis

Une fois l’emballage bien scellé, il est temps de passer à la livraison. Si vous débutez, il est préférable de faire appel aux services d’un livreur expérimenté ou d’une société de livraison professionnelle. C’est par exemple le cas de la poste.

Petit conseil pour bien commencer, faites une estimation de vos ventes quotidiennes. Cela vous permettra de déterminer plus facilement le nombre de livreurs dont vous avez besoin. Après un contrat écrit mentionnant toutes les conditions liées à la prestation, vous pouvez publier les délais de livraison sur votre plateforme de vente.

Dans le cas où vous avez un site e-commerce très diversifié, organisez la livraison par catégorie de marchandises. Concrètement, engagez un transport spécifique pour la livraison des produits périssables, un autre pour les équipements high-tech et électroménagers, et ainsi de suite.

Il est essentiel de bien départager les tâches pour éviter les mauvaises surprises. Expédiez dans un seul véhicule les articles qui requièrent les mêmes conditions de manutention. Vous n’allez pas livrer de pots de glace avec des équipements informatiques. De même, les ordinateurs, téléphones, appareils photo et autres équipements ou accessoires électroniques ne doivent pas être transportés dans un camion réfrigéré.

En règle générale, pour des livraisons locales (dans la même ville ou région par exemple), les clients apprécient recevoir leur colis dans les 24 à 48 heures après avoir payé leur commande. Ce délai peut aller jusqu’à une semaine si l’acheteur se trouve dans un autre pays.

Check Also

animation-stand-professionnel

Comment soigner l’animation et la communication sur votre stand professionnel ?

Les salons professionnels sont un bon moyen de fidéliser vos clients et d’améliorer votre relation …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *