Qu’est ce qu’une une banderoleuse ?

Filmer des palettes permet de stabiliser la charge et de protéger les marchandises se trouvant à l’intérieur, lors du stockage et pendant le transport. Il s’agit de l’équipement de conditionnement le plus adapté pour filmer des palettes en masse. Il existe plusieurs modèles de banderoleuses, chacun adapté à une utilisation et des conditions spécifiques.

Banderoleuse : comment ça marche ?

La machine sert à automatiser le conditionnement des palettes et de leur chargement dans du film étirable. Elle s’utilise le plus souvent dans des industries où le conditionnement manuel des palettes ne permet pas de suivre la cadence de production. La banderoleuse fonctionne par rotation soit du plateau, soit du bras. Les différents processus du conditionnement se font manuellement sur un modèle semi-automatique, ou de façon complètement autonome sur une filmeuse tout automatique.

Les éléments de la banderoleuse

Elle est composée de deux éléments. Le plateau accueille les palettes, et cet élément principal peut être automatique, semi-automatique, simple ou rotatif. La charge maximale supportée par la banderoleuse va dépendre du type, de la taille et de la capacité du plateau.

Le bras est le deuxième élément de la banderoleuse. On y retrouve les commandes de la machine, ainsi que le film qui va envelopper les palettes. Il peut être fixe ou rotatif.

Le choix du modèle de banderoleuse

Pour rappel, les banderoleuses peuvent être :

  • à table ou plateau tournant ;
  • à bras tournant
  • semi-automatique ;
  • tout automatique.

En fonction de certains paramètres, comme la taille de votre local de conditionnement ou du volume de palettes à filmer, choisir une banderoleuse semi-automatique à bras tournant sera parfois plus intéressant que d’opter pour un modèle à plateau tournant. La capacité d’une banderoleuse semi-automatique se situe autour de trente palettes par heure, contre soixante par heure pour un modèle tout automatique.

banderoleuse-automatique

Les différents types de banderoleuses

Plateau ou bras roulant ? Semi-automatique ou tout auto ? Le type de banderoleuse se choisit en fonction de votre activité, de vos besoins, du type de palettes et de leurs dimensions, ainsi que de l’espace disponible dans votre zone de conditionnement.

Table ou plateau tournant

Ce modèle a l’avantage d’être abordable en comparaison à d’autres modèles à capacités égales. Il peut être semi-automatique ou full auto. Cette installation permet de conditionner des palettes même si leur charge déborde légèrement. Par contre, elle ne supportera ni des charges de plus de 2 tonnes, ni des charges instables ou trop légères.

La prise au sol du modèle à plateau tournant est plus importante que celle d’une filmeuse à bras tournant. Sur la plupart des modèles, le mât peut être relevé pour le conditionnement de palettes hautes.

À bras tournant

La banderoleuse à bras tournant est spécialement conçue pour le conditionnement de charges légères ou instables. La machine est fixée et le filmage se fait au sol pour plus de sécurité. Ce type de filmeuse, aussi disponible en version tout automatique, est celui qui offre le plus de polyvalence. À l’arrêt, il est aussi moins encombrant qu’un modèle à plateau tournant.

Il supporte plusieurs formats de palettes, dispose de multiples fonctionnalités et n’a pas de limite maximale de poids. Il faut par contre savoir qu’il ne pourra pas fonctionner avec une charge de moins de 75 kg et que la hauteur des palettes est limitée par la hauteur sous machine.

En entrée de gamme, la banderoleuse à bras tournant est plus onéreuse qu’un modèle à plateau tournant. Si des précautions ne sont pas prises sur le site, le bras peut facilement s’abîmer.

Modèle semi-automatique

Ici, une intervention humaine est nécessaire pour déposer la palette dans la zone de filmage et la retirer une fois filmée. La personne devra également tirer le film pour l’accrocher, enclencher la machine, la stopper et couper le film. Ce type de banderoleuse propose plusieurs programmes adaptés à chaque type de palette, comme la vitesse de rotation ou le nombre de tours de renfort.

Modèle automatique

Les modèles en tout automatique sont dotés de capteurs. Ces derniers permettent un convoi et un filmage des palettes sans besoin d’opération manuelle. Les palettes arrivent sur le plateau par convoyeur qui s’arrête une fois le chargement sur la zone de filmage pour permettre le conditionnement des palettes. Le film est ensuite coupé par la machine et le convoyeur redémarre pour retirer la palette du plateau.

Ce type de banderoleuse est très volumineux et il est généralement intégré dans une chaîne de production avec un système automatisé.

Pré-étirage du film

Les banderoleuses peuvent également être équipées d’un dispositif de pré-étirage motorisé. Ce dernier permet l’utilisation de films dits techniques pour les étirer de 150 jusqu’à 400 % de leur longueur pour les modèles les plus perfectionnés. Ce pré-étirage est fixe ou variable en fonction du modèle. L’utilisation du pré-étirage est recommandée pour des volumes d’au moins 50 palettes par jour et/ou pour le conditionnement de charges légères ou instables.

banderoleuse-bras-tournant

Pourquoi utiliser une banderoleuse ?

Le filmage manuel est une tâche pénible et chronophage. Il engendre des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS), pouvant mener à des maladies professionnelles ou à des accidents de travail chez les manutentionnaires et chez les préparateurs de commandes.

Dans une industrie où le rythme de production est soutenu, un filmage manuel peut favoriser l’absentéisme et accentuer le phénomène de turn-over. La quantité de film utilisée est aussi plus importante en conditionnement manuel. L’automatisation des processus permet en effet une utilisation optimale du matériel et la possibilité de minimiser les pertes. Le conditionnement se fait aussi plus rapidement et plus efficacement. Les préparateurs habituellement affectés à cette tâche peuvent alors être libérés et affectés à d’autres activités. L’automatisation de ce conditionnement est d’autant plus appréciable dans les industries à forte production.

L’aide « Filmeuse+ » a été mise en place pour vous aider à payer pour votre système d’emballage industriel. Elle prévoit un financement jusqu’à 50 % du prix HT d’achat d’une ou plusieurs filmeuses éligibles, avec un plafond fixé à 25 000 euros. Cette aide est conçue pour les petites et moyennes entreprises du secteur de la logistique et de la fabrication et dont l’effectif ne dépasse pas les 50 employés.

Check Also

traduction-e-commerce

Booster le trafic de votre site e-commerce grâce aux services d’une agence de traduction

L’objectif d’un site e-commerce est de faire le plus de ventes possibles en attirant le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *