Métiers

Devenez serrurier, un métier qui rapporte du cash

Classé parmi les métiers de l’artisanat du bâtiment, le métier de serrurier comporte de multiples facettes. On peut en effet devenir un serrurier dépanneur pour intervenir auprès des clients et assurer leur sécurité ou devenir serrurier-métallier pour travailler le fer et confectionner la menuiserie métallique, la charpente métallique et bien d’autres ouvrages légers d’architecture. Le métier de serrurier vous intéresse-t-il ? Découvrez l’essentiel sur ce métier.

La mission du serrurier

Souvent cantonné au remplacement de serrure défectueuse ou à la sécurisation des ouvertures (portes, fenêtres, portes de garages, etc.), le serrurier, est un artisan à part entière des métiers du bâtiment. Il est en charge d’une palette d’activités. Si la mission du serrurier dépanneur consiste à remplacer ou à poser des serrures sur tout type de menuiserie nous explique sos serrurier orléans, après une spécialisation dans le façonnage des clés et de la sécurité, celle du serrurier-métallier se concentre plus sur le travail du métal et sur la confection d’ouvrages légers d’architecture comme les escaliers, les charpentes métalliques, les rampes d’escalier et bien d’autres encore. Ainsi il peut travailler sur terrain et en atelier et pour le besoin de son travail, il est apte à manier des outils mécaniques tels qu’une perceuse, une poinçonneuse, une tronçonneuse pour travailler le métal.
Amené à rencontrer des clients, le serrurier, à l’écoute de leur demande, est en mesure de mener à bien des projets, en relation avec la serrurerie ou la métallerie. Il se rend sur place pour prendre des mesures ou il travaille directement à partir des plans d’exécution des bureaux d’études techniques ou de l’architecte en charge d’un chantier.
Ainsi, le serrurier se charge donc de la confection des ouvrages en atelier, en se basant sur les besoins des clients ou selon l’exigence de l’architecte.
Devenir serrurier : les études et les perspectives d’avenir
Il faut d’abord valider le CAP de serrurier-métallier ou le BEP réalisation d’ouvrage chaudronnés et de structures métalliques, avant de se spécialiser dans la serrurerie et devenir serrurier dépanneur.

Quelles études permettent de devenir serrurier ?

Pour pouvoir exercer le métier de serrurier, il faut au moins avoir suivi une formation professionnelle et obtenir un CAP de serrurier-métallier ou un BEP réalisation d’ouvrages chaudronnés et de structures métalliques. C’est une formation de 2 années d’études après le collège.
Mais pour évoluer dans sa carrière et disposer d’un poste à responsabilités, il est recommandé de continuer les études et de pousser jusqu’au BP serrurerie-métallerie ou au baccalauréat professionnel de l’une des deux spécialisations : réalisations d’ouvrage chaudronnés et de structures métalliques et bâtiment, permettant de travailler le métal, l’aluminium, le verre et autres matériaux de synthèse.
Une fois le bac pro acquis, il est possible de suivre une formation de niveau Bac+2, permettant d’obtenir le BTS construction métallique.

Carrière et possibilité d’évolution du serrurier-métallier

Au début de leur carrière, la plupart des serruriers-métalliers travaillent pour le compte des PME du bâtiment. Et avec l’expérience, ils peuvent devenir chef d’équipe ou chef de chantier. Par des formations complémentaires comme la gestion et la comptabilité, les serruriers-métalliers peuvent s’installer à leur propre compte.

En savoir plus sur onisep >>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *